Maladie d’Alzheimer : le régime MIND qui protège le cerveau

image personne agé
La maladie d’Alzheimer touche actuellement près de 50 millions de personnes dans le monde

La maladie d’Alzheimer gagne du terrain avec de plus en plus de personnes touchées. Mais des résultats très encourageants indiquent qu’une bonne alimentation peut grandement contribuer à ralentir les pertes cognitives liées au vieillissement normal ainsi que celles associées à la maladie d’Alzheimer. Le régime protecteur MIND mets au menu: légumes verts, petits fruits, noix, céréales à grains entiers, poissons et huile d’olive.

La maladie d’Alzheimer touche actuellement près de 50 millions de personnes dans le monde, avec une prévalence qui pourrait atteindre les 130 millions en 2050. Pour la France les chiffres inquiètent aussi. Un million de personnes touchées en France à ce jour, et d’ici 2025, 3 millions de personnes, malades et proches seront concernés par cette maladie neuro-dégénérative.

L’âge est bien entendu le principal facteur de risque d’Alzheimer et il n’y a pas de doute que l’augmentation de l’espérance de vie dans plusieurs régions du globe joue un rôle important dans cette hausse des cas de démence. Cela dit, il ne faudrait pas oublier que plusieurs facteurs du mode de vie peuvent aussi grandement influencer le risque de démence et que cette maladie peut être dans plusieurs cas prévenue. Par exemple, de nombreuses études ont clairement montré que les facteurs de risque de maladies cardiovasculaires (tabagisme, hypertension, obésité, diabète, sédentarité) augmentent en parallèle le risque d’Alzheimer et que l’abandon du tabac, l’exercice physique régulier et une saine alimentation peuvent tous diminuer le risque de démence, même à un âge avancé. Nous ne sommes donc pas aussi dépourvus face à la maladie d’Alzheimer qu’on peut le penser et chacun d’entre nous peut adopter certaines habitudes de vie qui vont réduire son risque d’être touché par la maladie.

Maladie d’Alzheimer : bien nourrir son cerveau

L’importance de l’alimentation pour la préservation des fonctions cérébrales est bien illustrée par les résultats récemment obtenus grâce au régime MIND (Mediterranean-DASH Intervention of Neurodegenerative Delay). Comme son nom l’indique, ce régime est un hybride entre une alimentation de type méditerranéen et le régime DASH, élaboré pour contrer l’hypertension. Le régime MIND se distingue également par l’accent particulier mis sur les légumes verts à feuilles comme le chou ou les épinards ainsi que sur les petits fruits comme les myrtilles et les fraises. Concrètement, une alimentation de type MIND privilégie neuf grandes familles d’aliments tout en évitant autant que possible ceux qui sont riches en gras saturés et gras trans (mal-bouffe, friture, beurre et margarine, viandes rouges, pâtisseries et sucreries).

Les 9 piliers du régime MIND

1 Huile d’olive : tous les jours

2 Légumes verts à feuilles: tous les jours

3 Noix : Au moins 5 portions par semaine

4 Céréales complètes: au moins 3 portions par semaine

5 Légumineuses: au moins 3 portions par semaine

6 Petits fruits (myrtilles/fraises): au moins 2 portions par semaine

7 Volaille : au moins 2 portions par semaine

8 Poisson : au moins 1 portion par semaine

9 Légumes (autres que verts à feuilles):  Au moins 1 portion par semaine

Il s’agit donc essentiellement d’une alimentation riche en végétaux et en composés phytochimiques et antioxydants, dans laquelle les glucides proviennent surtout des fibres et des céréales complètes et où les légumineuses; les poissons et les volailles sont les principales sources de protéines.

Maladie d’Alzheimer : l’alimentation et l’exercice pour lutter

Et cela semble fonctionner: au cours d’une étude réalisée auprès de 923 volontaires retraités, des chercheurs américains ont récemment observé que les personnes qui adhéraient le plus fortement au régime MIND avaient 53 % moins de risque d’être touchées par une démence! Et il est fort probable que cet effet protecteur pourrait même être encore plus prononcé en ajoutant au régime MIND le curcuma et le cacao, deux aliments qui sont de plus en plus reconnus pour améliorer les fonctions cognitives. En somme, combinée à une activité physique régulière, l’alimentation représente certainement la meilleure arme mise à notre disposition pour prévenir l’ensemble des maladies chroniques, incluant celles touchant nos facultés intellectuelles.

Source

 The World Alzheimer Report 2015. The Global Impact of Dementia: An analysis of prevalence, incidence, cost and trends updates.

 Morris MC et coll. MIND diet associa- ted with reduced incidence of Alzheimer’s disease. Alzheimers Dement, ; 11:1007-14.

Lire aussi :

Alzheimer : les probiotiques aident à regagner de la mémoire

Marie Desange est journaliste santé, passionnée tant par les dernières recherches en scientifiques en nutrition, neurosciences et bien être que par les nouvelles approches de santé qui ne sont pas encore passées par le filtre des études scientifiques, mais qui marchent.Ostéopathie, chiropractie, acupuncture, neuro-feedback, méditation, aromathérapie, homéopathie, médecine chinoise ou Indienne (Ayurveda), shiastu, soins énergétiques, techniques corporelles ou thérapies psychologiques, toutes ces disciplines méritent d’être mises en avant pour que les lecteurs puissent être bien informés et faire leur choix sur ce qui peut les aider.De plus, la pratique journalistique lui permet de rencontrer toujours plus d’acteurs de ces nouvelles approches et de sélectionner ceux qui ont une particularité et une réelle maîtrise de ce qu’ils proposent. Les soins complémentaires et les nouvelles approches de santé doivent être rigoureux et sans danger pour les personnes qui se tournent vers elles. Avec le temps et l’expérience, Marie sait sélectionner ce qui peut apporter, selon les cas, de vrais bénéfices pour le mieux être des personnes qui le recherchent. `Journaliste pour le journal on-line pressesante.com, Marie a encore plein de supers sujets sous le coude à vous proposer, que vous ne lirez pas ailleurs.