Mal manger commence par mal choisir son pain

Dis-moi quel pain tu manges, je te dirai si tu manges équilibré! Une analyse menée en Suède montre que le type de pain consommé, blanc ou complet, en dit long sur d’autres déterminants de la santé.

La consommation de pain avec une teneur élevée en céréales complètes a été associée à des effets bénéfiques pour la santé. Mais si l’on reconnait des bénéfices attribuables aux caractéristiques intrinsèques des céréales complètes, d’autres facteurs sont susceptibles d’intervenir.

Manger du pain blanc associé à une moindre consommation d fruits et légumes

C’est ce qu’ont clairement mis en évidence des chercheurs du département Food, Nutrition and Dietetics de l’Université Uppsala en Suède, qui ont précisé le contexte associé à la consommation du pain. Un tiers des 1.435 participants à l’enquête alimentaire nationale mange principalement du pain blanc.

Ils ont montré que la consommation de pain blanc est associée à un groupe d’âge plus jeune, un niveau d’éducation moindre, la présence d’enfant dans la famille, une faible consommation de fruits et légumes et une consommation plus importante de bonbons et de snacks.

Familiariser les enfants et les adolescents au pain complet

Et l’inverse apparait pour les consommateurs de pain complet. Sans surprise, les petits consommateurs de pain ont un apport total en céréales complètes faible.Les auteurs attirent l’attention sur le fait que ces données suggèrent une érosion de la structure de consommation traditionnelle, avec les jeunes moins portés sur le pain complet et le pain de seigle au levain. Ils appellent entre autres à développer, du point de vue sensoriel, des pains complets qui soient plus attrayants pour le groupe 18-30 ans, les familles avec enfants et les groupes avec un niveau d’éducation bas.

Source

Sandvick: Bread consumption patterns in a Swedish national dietary survey focusing particularly on whole-grain and rye bread. Food Nutr Res