Mal de dos: les principaux facteurs qui causent et augmentent la douleur

Le mal de dos est endémique de nos jours. Tout un chacun rapporte des douleurs lombaires, cervicales, dorsales. Il n’est pas toujours facile de relier une douleur dorsale à une cause bien définie. Plusieurs facteurs rentrent souvent en jeu. Parvenir à les identifier, vous permettra ensuite de vous adresser à la bonne personne pour y remédier: ostéopathe, chiropraticien, médecin, acupuncteur, etc..  ou de modifier certains comportements et mauvaises habitudes en cause. Voici une liste des principaux facteurs qui agissent directement sur les maux de dos.

L’âge

Lorsque vous vieillissez, votre colonne vertébrale peut subir des modifications dégénératives. Dans certains cas, ces changements sont affectés par la façon dont vous utilisez votre dos et par la force des muscles qui supportent votre colonne vertébrale.Les personnes âgées de 30 à 60 ans sont plus susceptibles de souffrir de problèmes de disques vertébraux et les personnes de plus de 60 ans, de douleurs d’arthrose.

Le poids

Un excès de poids ajoute une contrainte sur vos articulations, notamment sur le bas du dos, et les facteurs inflammatoires associés à un excès de poids peuvent également contribuer aux douleurs. Votre colonne vertébrale est conçue pour répartir les charges de votre poids corporel. Un poids excessif peut conduire à des changements et à des dommages structurels. Le bas de votre dos, ou rachis lombaire, est le plus vulnérable aux effets de l’obésité.

Un style de vie sédentaire

Un manque d’activité physique fait plus qu’affecter votre risque de crise cardiaque ou d’AVC. Cela favorise les raideurs et affaiblit les muscles qui soutiennent votre dos. Des étirements et exercices de musculation réguliers peuvent réduire vos douleurs lombaires ou même les prévenir.

Position assise et debout

Votre posture lorsque vous êtes assis peut changer la courbure normale des lombaires, augmentant la pression sur les disques vertébraux et l’ischium, les deux étant associés à des douleurs lombaires. Une mauvaise posture lorsque vous êtes assis ou debout peut vous prédisposer à des douleurs dorsales car cela peut augmenter les tensions sur votre dos.

Le tabagisme

Fumer réduit la quantité d’oxygène qui parvient aux tissus. Cela affecte vos disques vertébraux et augmente votre risque de douleurs lombaires. La recherche montre que les fumeurs ont 1,5 à 2,5 fois plus de risques de souffrir de douleurs dorsales que les non fumeurs.

La grossesse

Les femmes enceintes sont plus disposées aux douleurs lombaires, le poids du bébé modifiant leur centre de gravité et augmentant la courbure du bas du dos.

Risques professionnels ou liés au sport

Soulever des poids, se baisser ou faire des mouvements de rotation de façon répétitive ou encore de longues heures de stations debout et assise, peuvent augmenter votre risque de souffrir de maux de dos dus à l’usure ou à une mauvaise posture fonctionnelle, augmentant le poids et les tensions sur vos lombaires.

Antécédents médicaux et familiaux

Parmi les autres facteurs pouvant jouer un rôle dans vos douleurs dorsales, on peut citer des antécédents familiaux d’ostéoarthrite, une dégénérescence des disques, la spondylolyse, l’ostéoporose et les maladies d’origine discale. Des antécédents familiaux de douleurs dorsales peuvent également augmenter vos risques.