Mais d’où vient l’expression « être dur de la feuille »?

C’est une vielle expression qui est en fait l’assemblage de deux autres expressions qui se sont rejointes avec le temps.

« Etre dure de la feuille » signifie mal entendre.

Depuis plus d’un siècle, en argot, quand quelqu’un a les oreilles décollées, on dit qu’il a des oreilles en chou-fleur. Puis l’expression a glissée vers un sens plus général et on a comparé les oreilles aux feuilles de choux puis aux feuilles tout court.

Parallèlement, depuis le XVI ème siècle on emploi les terme de  «ouï dur»  pour dire de quelqu’un qu’il entends mal.

Vous l’aurez compris, au fil du temps, le langage a mixé les deux expressions et ça a donné «être dur de la feuille » signifiant avoir des difficultés à entendre.

Toujours dans le registre de la santé, Pierre Dac a, de son côté, apporté une légère amélioration à l’expression, voici la sienne:

« Etre dur de la feuille n’empêche pas pour autant d’être mou de la branche et réciproquement ».  Ici, Pierre Dac semble faire référence à un autre trouble de la santé que celui de l’audition..

Article précédentEndométriose : les huiles essentielles qui mettent fin aux douleurs
Article suivantLes incroyables bienfaits des carottes sur la santé
Marie Desange est journaliste santé, passionnée tant par les dernières recherches en scientifiques en nutrition, neurosciences et bien être que par les nouvelles approches de santé qui ne sont pas encore passées par le filtre des études scientifiques, mais qui marchent. Ostéopathie, chiropractie, acupuncture, neuro-feedback, méditation, aromathérapie, homéopathie, médecine chinoise ou Indienne (Ayurveda), shiastu, soins énergétiques, techniques corporelles ou thérapies psychologiques, toutes ces disciplines méritent d’être mises en avant pour que les lecteurs puissent être bien informés et faire leur choix sur ce qui peut les aider. De plus, la pratique journalistique lui permet de rencontrer toujours plus d’acteurs de ces nouvelles approches et de sélectionner ceux qui ont une particularité et une réelle maîtrise de ce qu’ils proposent. Les soins complémentaires et les nouvelles approches de santé doivent être rigoureux et sans danger pour les personnes qui se tournent vers elles. Avec le temps et l’expérience, Marie sait sélectionner ce qui peut apporter, selon les cas, de vrais bénéfices pour le mieux être des personnes qui le recherchent. ` Journaliste pour le journal on-line pressesante.com, Marie a encore plein de supers sujets sous le coude à vous proposer, que vous ne lirez pas ailleurs.