Maigrir: on brûle plus de graisse lors d’un effort à jeun

Les véritables amateurs de sport accordent une grande importance au repas qu’ils consomment avant de s’entraîner. Mais quel est l’effet du sport sur un estomac vide ? Une étude récente indique qu’une plus grande quantité de graisse est brûlée lors d’efforts réalisés à jeun.

Tout le monde cherche la meilleure manière de brûler la graisse de manière optimale sans se donner trop de mal. Des scientifiques ont étudié pour la première fois l’influence de l’état nutritionnel sur la graisse brûlée en réaction au sport. Ils ont voulu savoir s’il était préférable de faire du sport à jeun ou avant un repas pour brûler un maximum de graisse.

Des tests avant et après l’effort

Des scientifiques de l’université de Bath ont mené une expérience pour répondre à cette question. Les participants étaient de jeunes hommes en surpoids. En guise d’effort, ils ont dû courir sur un tapis roulant pendant une heure à 60 % de leur VO2 max (consommation maximale d’oxygène), soit à 70 % de leur fréquence cardiaque maximale. Chaque participant a réalisé cette expérience deux fois avec un intervalle de plusieurs semaines. La première fois, ils ont consommé un petit-déjeuner riche en glucides avant de courir et, la seconde fois, ils ont couru à jeun.

Plusieurs prises de sang ainsi qu’une biopsie de tissu adipeux ont été effectuées avant et après l’exercice, afin d’analyser les hormones qui contribuent à brûler les graisses.

Plus de graisses brulées lors d’un effort à jeun

Les résultats de l’étude ont révélé que l’expression génétique des deux hormones PDK4 (pyruvate déhydrogénase lipoamide kinase isoenzyme 4) et LHS (lipase hormonosensible) était largement plus importante pendant l’effort à jeun qu’après la consommation d’un repas riche en glucides. Ces deux hormones interviennent dans la transformation de graisse stockée en énergie. L’augmentation de PDK4 et LHS indique que la graisse stockée est utilisée pour fournir de l’énergie au lieu des glucides provenant du repas ingéré.

En conclusion, les scientifiques ont prouvé qu’il était plus efficace de faire du sport à jeun pour stimuler la combustion de graisse et perdre du poids.

Source

Yung-Chih Chen,Feeding influences adipose tissue responses to exercise in overweight men. American journal of physiology

Marie Desange est journaliste santé, passionnée tant par les dernières recherches en scientifiques en nutrition, neurosciences et bien être que par les nouvelles approches de santé qui ne sont pas encore passées par le filtre des études scientifiques, mais qui marchent. Ostéopathie, chiropractie, acupuncture, neuro-feedback, méditation, aromathérapie, homéopathie, médecine chinoise ou Indienne (Ayurveda), shiastu, soins énergétiques, techniques corporelles ou thérapies psychologiques, toutes ces disciplines méritent d’être mises en avant pour que les lecteurs puissent être bien informés et faire leur choix sur ce qui peut les aider. De plus, la pratique journalistique lui permet de rencontrer toujours plus d’acteurs de ces nouvelles approches et de sélectionner ceux qui ont une particularité et une réelle maîtrise de ce qu’ils proposent. Les soins complémentaires et les nouvelles approches de santé doivent être rigoureux et sans danger pour les personnes qui se tournent vers elles. Avec le temps et l’expérience, Marie sait sélectionner ce qui peut apporter, selon les cas, de vrais bénéfices pour le mieux être des personnes qui le recherchent. ` Journaliste pour le journal on-line pressesante.com, Marie a encore plein de supers sujets sous le coude à vous proposer, que vous ne lirez pas ailleurs.