Le lucratif « business de la maladie »

585

L’organisation Médecin du Monde vient de sortir une campagne d’information visant à dévoiler auprès du grand public les chiffres effarants des bénéfices engrangés par les laboratoires commercialisant certains médicaments. Cancer, cholestérol, grippe, si ce sont des maladies pour nous, ce sont surtout des montagnes d’argent pour eux.

La recherche coûte cher, soit mais si seulement cette recherche permettait de sortir de nouveaux médicaments plus efficaces, sans effets secondaires, sans risque iatrogénique, avec un réel bénéfice reconnu pour la santé car porté par de nouvelles molécules. La mode actuelle dans la recherche est surtout d’améliorer des molécules déjà existantes et de leur faire reconnaitre un nouveau bénéfice pour la santé, ce qui permet d’obtenir une nouvelle AMM (autorisation de mise sur le marché ) à moindre coût. C’est en effet bien moins cher de présenter une vieille molécule et de la « bidouiller » un peu que de chercher de nouvelles molécules.

Les bénéfices énormes générés par l’industrie pharmaceutique en font un secteur ultra-rentable grâce à la prise en charge des remboursements par notre système de santé. Ce qui lève évidement pour les laboratoires toute modération quand il s’agit de fixer le prix de vente. Même si des commissions, rattachées au Ministère de la santé, sont chargées de discuter avec les laboratoires pour fixer le prix de vente d’un nouveau médicament, la pression des lobbys pharmaceutiques est telle que des concessions sont parfois accordées ici ou là…et bizarrement toujours aux bons endroits, sur les médicaments qui dégagent le plus de marge.

La prévention, l’hygiène de vie, les médecines complémentaires, l’alimentation, l’activité physique, etc..sont autant de leviers à mettre en place dans sa vie pour éviter et retarder au maximum le jour où les griffes des laboratoires se refermeront sur nous.
Source
https://leprixdelavie.medecinsdumonde.org/fr/

En Savoir Plus

Si cet article vous a plu abonnez-vous à notre news letter !

 

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here