Le mystère de ces 5 régions du monde où vivent le plus de centenaires en bonne santé

Publicité

Dans son livre à succès, The Blue Zones Solutions (La solution des zones bleues), Dan Buettner, auteur et expert de la longévité a identifié 5 régions dans le monde avec un nombre anormalement élevé de personnes très âgées, des centenaires. Il s’agit de l’île d’Okinawa située tout au sud du Japon, de la Sardaigne en Italie, de la petite ville de Loma Linda en Californie, d’Ikaria, en Grèce et de la péninsule de Nicoya au Costa Rica.

Dans ces régions pour la plupart paradisiaque et avec une météo clémente, Dan Buettner a cherché à mieux comprendre l’origine d’une telle longévité. Bien que la génétique et certains facteurs environnementaux comme la pollution, le tabagisme ou encore l’alcoolisme jouent un rôle significatif sur l’espérance de vie, on sait que la nutrition a aussi un impact très important. C’est ce que l’auteur, également journaliste au National Geographic, a cherché à mieux comprendre en passant au crible l’alimentation de ces personnes très âgées dans ces 5 régions du monde.

Une alimentation riche en plantes

  1. Buettner a effectué une méta-analyse sur l’alimentation des personnes âgées de plus de 100 ans. Il ressort de son travail que la plupart des centenaires s’alimentent principalement de plantes, dans environ 90 % des cas. C’est pourquoi le scientifique recommande de consommer environ 95% d’aliments d’origine végétale et seulement 5% d’origine animale. L’alimentation de ces centenaires repose aussi beaucoup sur des glucides, notamment des sucres lents qu’on trouve dans les grains ou céréales complètes, le maïs ou encore les haricots. Pour l’auteur, l’alimentation est importante, mais en lien avec l’environnement et les relations sociales. Autrement dit, dans ces 5 régions qui ne sont pas des grandes métropoles (Loma Linda étant à une certaine distance de Los Angeles) on trouve aussi des liens sociaux et familiaux forts. La pratique régulière d’exercice physique, comme la marche, explique aussi en partie cette espérance de vite anormalement élevée.

 

  1. Ikaria : Tisane de romarin

 

Sur l’île grecque d’Ikaria, située à quelques heures de bateau d’Athène, la qualité de vie est extraordinaire avec peu de stress et de pollution, une alimentation à base de fruits, légumes sauvages et de lait de chèvre, mais aussi la consommation quotidienne de tisanes à base de romarin, sauge, origan ou menthe avec des effets diurétiques et antioxydants sans oublier le miel. Sur cette île, il n’y a presque aucun cas de démence lié à l’âge comme la maladie d’Alzheimer. Le taux de dépression est faible comparé au reste de la Grèce. La génétique semble être la raison principale de la longévité sur cette île mais sans exclure le style de vie. Ce dernier influence aussi les gènes en créant un cercle vertueux. La longévité exceptionnelle des habitants de l’ile d’Ikaria est connue depuis au moins le 17ème siècle, un évêque grec avait écrit un livre à ce sujet il y a presque 400 ans.

 

  1. Sardaigne : Huile d’olive

 

En Sardaigne l’huile d’olive semble une cause importante de cette espérance de vie bien supérieure à d’autres régions du monde. Les Sardes consomment aussi du lait de brebis, un aliment très sain qui contient notamment du potassium et du tryptophane, une molécule contre le stress.

 

  1. Okinawa : Tofu et patate douce

 

Au Japon, sans trop de surprise, c’est le soja avec notamment le tofu qui est au centre de l’alimentation des habitants de la ville d’Okinawa. Le tofu est riche en flavonoïdes. Ces Japonais mangent aussi une espèce de patates douces, un aliment avec un excellent profil nutritionnel riche notamment en béta-carotène. D’autres aliments comme le thé vert ou le riz complet garantissent aux habitants d’Okinawa une espérance de vie très élevée. L’île d’Okinawa se trouve tout au sud du Japon, c’est-à-dire dans une zone plus ensoleillée que la région nord du Japon (y compris Tokyo), ce qui favorise une synthèse pendant presque toute l’année de vitamine D par les effets du soleil.

 

  1. Nicoya : des légumes et du soleil

 

Au Costa Rica, sur la péninsule de Nicoya, l’alimentation repose surtout sur le maïs, les haricots, le yam, mais aussi la courge. Ce régime riche en plantes contribue logiquement à favoriser la longévité. Le Costa Rica, un pays tropical, jouit aussi d’un ensoleillement favorable favorisant une synthèse régulière de vitamine D grâce aux rayons UV.

 

  1. Loma Linda : La foi

 

A Loma Linda, une petite ville de la banlieue de Los Angeles d’un peu plus de 20’000 habitants, les raisons sont à chercher dans la religion chrétienne. En effet, cette ville abrite la réputée Université de Loma Linda, plus grande université du mouvement de l’Église adventiste du septième jour. On y trouve par conséquent une importante communauté de cette dénomination chrétienne. Cette église évangélique compte des millions de membres à travers le monde et recommande à ses fidèles de ne pas manger de viande et de consommer à la place des aliments d’origine végétale (ex. graines).

 

L’auteur a aussi observé que dans cette ville, les centenaires mangeaient beaucoup de saumon. Il faut aussi noter que les fidèles de cette forme du protestantisme ne boivent en général pas d’alcool et de soda.  Les habitants de Loma Linda ont une espérance de vie en moyenne 10 ans plus élevée que la population américaine générale.