Médecine douceScience

Quels sont les stades de développement du cancer ?

Les stades du cancer font référence au type de cancer dont souffre une personne, à la taille de la tumeur initiale et à la propagation ou non du cancer à d’autres parties du corps. Le stade du cancer peut varier selon le type de cancer. Cependant, il existe des systèmes de stadification que les médecins utilisent fréquemment pour mesurer, décrire et traiter une grande variété de cancers.

Cet article examine ce que signifient les stades du cancer et quelles sont les différences entre les stades. Il s’intéressera également aux stades du cancer et à la possibilité de modifier ou non un stade du cancer après le diagnostic.

Que peut montrer un stade de cancer ?

Les médecins utilisent les stades du cancer pour décrire le cancer en termes de taille et pour savoir s’il s’est propagé ou non. La stadification du cancer peut aider un médecin à :

– planifier le meilleur traitement pour la personne
– reconnaître la gravité et les possibilités de survie du cancer
– trouver des essais cliniques susceptibles de faciliter le traitement.

Un cancer à un stade précoce peut bien répondre à la radiothérapie ou à la chirurgie, tandis qu’un cancer à un stade plus avancé peut mieux répondre à la chimiothérapie, à la pharmacothérapie ciblée ou à l’immunothérapie.

Stades du cancer

Les médecins utilisent une série simple de cinq stades différents pour décrire la plupart des cancers. Plus le nombre de stades augmente, plus la gravité du cancer augmente, et plus les taux de survie diminuent. Une fois qu’un médecin a posé un diagnostic de cancer, il utilise plusieurs méthodes pour classer le cancer et en déterminer le stade.

Outre les stades numérotés décrits ci-dessous, les médecins peuvent également décrire un cancer par l’un des termes suivants :

– in situ, si des cellules anormales sont présentes mais ne se sont pas propagées
– localisé, si le cancer est présent mais seulement à l’endroit où il est apparu pour la première fois
– régional, si le cancer s’est propagé aux tissus, organes ou ganglions lymphatiques voisins
– distant, si le cancer s’est propagé à des parties éloignées du corps.

En outre, tous les cancers n’ont pas de stade. Par exemple, les médecins ne classent pas la leucémie par stade, car il s’agit d’un cancer du sang. Certains cancers, comme le cancer du cerveau, ont leur propre système de diagnostic.

Stade 0

On parle de cancer de stade 0 lorsque le médecin a trouvé des tissus anormaux qui ne se sont pas encore propagés à d’autres parties du corps. Les médecins appellent souvent ce stade « carcinome in situ ». Le diagnostic du cancer de stade 0 varie en fonction de l’endroit et de la manière dont le médecin le détecte. À ce stade, les cellules anormales ne sont pas réellement cancéreuses, mais elles peuvent le devenir si la personne ne reçoit pas de traitement.

Traitement

Le traitement varie, mais il nécessite généralement l’ablation des cellules et des tissus environnants. Des traitements plus ciblés peuvent ne pas être nécessaires.

Perspectives

Les chances de survie des cancers de stade 0 sont élevées mais varient selon les cancers. Par exemple, le cancer du sein de stade 0 a un taux de survie de 99 % après 5 ans.

 

Stade 1

Le stade 1 est un stade précoce du cancer. La tumeur est généralement de petite taille et ne s’est pas propagée aux tissus voisins ou aux ganglions lymphatiques.

Traitement

Le traitement des cancers de stade 1 implique souvent une ablation chirurgicale ou une radiothérapie pour éliminer les cellules cancéreuses. La méthode de traitement exacte varie en fonction du type de cancer dont souffre la personne.

Perspectives

Le cancer de stade 1 est un stade précoce du cancer et a généralement un taux de survie plus élevé que les stades plus avancés du cancer.

Stade 2

Le cancer de stade 2 indique que la tumeur est un peu plus grosse et qu’elle s’est développée dans les tissus voisins. Le diagnostic varie en fonction du type de cancer dont souffre la personne. Le cancer est encore localisé, mais il peut s’être propagé aux tissus voisins ou aux ganglions lymphatiques.

Traitement

Le traitement varie en fonction du type de cancer et d’autres facteurs, comme l’âge et l’état de santé général de la personne. Le traitement peut comprendre une radiothérapie ou une intervention chirurgicale pour retirer la tumeur.

Perspectives

Les perspectives exactes pour une personne atteinte d’un cancer de stade 2 varient en fonction de son âge, de son état de santé général et du type de cancer dont elle est atteinte. Le cancer de stade 2 est souvent traitable et son taux de survie est élevé.

Stade 3

Au stade 3 du cancer, la tumeur est encore localisée, mais elle est souvent plus importante qu’aux stades 1 ou 2 et a envahi les tissus voisins. Elle peut également affecter les ganglions lymphatiques voisins. Les critères exacts de diagnostic varient en fonction du type de cancer dont souffre la personne.

Traitement

Le traitement peut être plus agressif que pour les stades 1 ou 2. Les traitements varient également en fonction de la localisation du cancer.

Perspectives

Le cancer de stade 3 a un taux de survie généralement plus faible que les cancers que les médecins diagnostiquent aux stades 1 ou 2. L’état de santé général d’une personne, son âge et d’autres facteurs peuvent contribuer à ses chances de survie.

Le stade 4

Le stade 4 est le stade le plus grave du cancer. Lorsqu’un médecin diagnostique un cancer de stade 4, la tumeur est généralement très grosse et le cancer s’est propagé à d’autres parties du corps.

Traitement

Un médecin recommandera souvent un plan de traitement plus agressif pour les personnes atteintes d’un cancer de stade 4. L’objectif du traitement est de ralentir ou d’arrêter la propagation du cancer et d’aider la personne à se sentir aussi bien que possible. Le plan de traitement et les recommandations varieront en fonction du type de cancer dont souffre la personne et de ce qui est le plus efficace contre lui. Les options peuvent inclure la radiothérapie, la chimiothérapie, la thérapie ciblée et la chirurgie.

Perspectives

Le cancer de stade 4 a des perspectives généralement moins favorables que les autres stades du cancer. L’âge, le type de cancer et l’état de santé général d’une personne sont autant de facteurs qui déterminent ses chances de survie.

 

Stades TNM

Les stades TNM constituent le système de classification du cancer le plus répandu dans le monde.

Les stades TNM fonctionnent comme suit.

Le T mesure et décrit la tumeur primaire. Les scores sont les suivants :

TX : Le médecin ne peut pas évaluer la tumeur primaire.
T0 : Il n’y a aucune preuve de la présence de la tumeur primaire.
T1-T4 : Ils décrivent la taille, l’étendue ou les deux de la tumeur primaire, les chiffres les plus élevés indiquant une tumeur plus importante.

Le N ( pour Node) indique si le cancer a atteint ou non les ganglions lymphatiques voisins. Le N peut prendre l’une des valeurs suivantes :

NX : le médecin ne peut pas évaluer les ganglions lymphatiques régionaux.
N0 : Le cancer ne s’est propagé à aucun ganglion lymphatique.
N1-N3 : Le cancer s’est propagé aux ganglions lymphatiques régionaux, chaque chiffre décrivant le nombre de ganglions lymphatiques touchés et l’étendue de la propagation.

Le M (pour métastase) indique si le cancer s’est propagé ou non à d’autres parties du corps. Les scores possibles sont M0, dans lequel le cancer ne s’est pas propagé à d’autres parties du corps, et M1, dans lequel le cancer s’est propagé à d’autres parties du corps.

Ensemble, les scores TNM permettent de déterminer le stade global du cancer. En général, plus le chiffre qui suit chaque lettre est élevé, plus les perspectives sont mauvaises et plus le traitement sera lourd.

Catégories de cancer

Les grades du cancer varient selon les types de cancer. Le système de classement évalue à la fois la tumeur et les cellules qui la composent.

Une tumeur peut généralement être classée en quatre catégories, allant de 1 à 4. Les grades décrivent à quel point les cellules cancéreuses sont proches des cellules normales. Pour classer une tumeur, le médecin enlève d’abord un petit morceau ou la totalité de la tumeur. Il envoie ensuite l’échantillon à un laboratoire, où des techniciens l’examinent et déterminent le grade exact des cellules tumorales.

Par exemple, une tumeur de grade 1 ou 2 présente des cellules essentiellement normales. Les tumeurs de grade 1 et 2 ont une croissance et une propagation lentes. Les tumeurs de grade 3 ou 4 contiennent davantage de cellules anormales, et leur croissance et leur propagation sont plus rapides. Le système de classification varie selon le type de cancer. On doit demander à son médecin quel est le grade spécifique de sa tumeur.

En général, plus le grade est élevé, plus le cancer sera difficile à traiter, car il se développera et se propagera plus rapidement que les tumeurs de grade inférieur.

 

Articles similaires