Médecine douce

Les plantes au secours des femmes lors des problèmes féminins

Les femmes rencontrent de nombreux désagréments au cours de leurs existences. C’est lié à plusieurs facteurs comme les bouffées de chaleur, les crampes d’estomac et les bouleversements hormonaux. Pour les résoudre, il existe des solutions naturelles dont nous présenterons ici 8 plantes. A citer l’actée à grappes noires, le tribulus, la vigne rouge, la verveine et le houblon. Il y a aussi le gattilier, l’achillée millefeuille et la camomille matricaire.

L’actée à grappe noire :

Cette plante peut contrer les symptômes de la ménopause comme les bouffées de chaleur, l’anxiété ou la transpiration excessive. Aussi, elle lutte contre les troubles majeurs de la ménopause comme la dépression. Pour être plus efficace, on l’associe avec le millepertuis. Le dernier est une plante qui régule les humeurs.

Les extraits normalisés de l’actée à grappes sont généralement sous forme de gélules. Ils comportent 1 mg de 27-oxy actéine. On peut prendre 4 gélules au maximum par jour.

Le tribulus :

C’est une plante qui peut remédier au dysfonctionnement sexuel. Aussi, il peut augmenter les performances sexuelles.

Quand la ménopause arrive, les femmes subissent des bouleversements hormonaux. Entraînant alors une baisse de la libido et une atténuation du désir sexuel. C’est dû à la diminution de la production des hormones féminines. Or, la médecine traditionnelle chinoise admet que l’activité sexuelle fait circuler l’énergie centrale dans tout le corps. Aussi, il peut prévenir des maladies.

Ainsi, pour avoir une sexualité épanouie, utilisez le tribulus. Car non seulement c’est l’un des facteurs d’une bonne entente mais également de l’harmonie de couple.

La vigne rouge :

On la surnomme également la plante de la circulation sanguine. Les oligo-proanthocyanidines ou OPC sont des substances de la famille des flavonoïdes. Ils agissent comme antioxydants. La vigne rouge diminue alors l’inflammation.  Elle réduit la perméabilité des vaisseaux sanguins.

Les OPC peuvent aussi neutraliser les radicaux libres. Ce qui empêche les attaques de membranes cellulaires, sources des maladies.

On prend les extraits de pépins de raisin en 150 à 300 mg par jour. Il y a souvent des capsules ou des comprimés. Avant l’utilisation, on doit d’abord s’assurer que l’étiquette porte la mention “normalisé en OPC”.

Soigner les règles douloureuses avec la verveine :

Divers symptômes définissent l’arrivée des règles. Comme la rétention d’eau, le mal de dos, le mal de tête, les nausées ou les vomissements. Il y aussi le gonflement de la poitrine, l’humeur maussade et la prise de poids. Pour certaines femmes, ces symptômes sont très douloureux. Pour les apaiser, utilisez la verveine. Elle soulage les crampes d’estomac liées aux règles douloureuses.

D’après l’usage traditionnel, on préconise de prendre pendant le repas 1000 mg de gélules. On accompagne la prise d’un verre d’eau.

L’infusion de la verveine se prépare dans une tasse d’eau chaude après le repas. On utilise 1 à 2 cuillères à café de feuilles de verveine. C’est l’équivalent de 1000 à 2000 mg.

Utiliser le houblon pour contrer les symptômes de la ménopause :

La baisse des œstrogènes et des progestérones pendant la ménopause entraîne de nombreux désagréments. La plus connue est les bouffées de chaleur qui touchent plus de 50% des femmes ménopausées. Le houblon est très efficace pour lutter contre ce symptôme de la ménopause.

L’achillée millefeuille :

C’est la plante féminine par excellence. L’achillée millefeuille a un pouvoir cicatrisant et hémostatique. Elle apaise également les douleurs abdominales et pelviennes. Douleurs qui surviennent lors du syndrome prémenstruel et durant les règles.

On peut le consommer sous forme de gélules ou de teinture mère. On peut également la consommer sous forme d’infusion.

Le gattilier :

Il régule les variations hormonales. Les variations hormonales sont responsables des désagréments qui apparaissent quelques jours avant les règles. Comme les troubles de l’humeur, les tensions abdominales et les migraines. On appelle ces désagréments le syndrome prémenstruel. Il touche près d’une femme sur deux. Aussi, la plante aurait des vertus pour lutter contre l’infertilité. Mais il permettrait en même temps de canaliser un excès de libido.

La camomille matricaire :

Elle calme immédiatement les tensions nerveuses. La camomille matricaire permet de retrouver la sérénité et un sommeil de qualité en cas d’insomnies. Par ses propriétés antispasmodiques, elles apaisent les douleurs et les crampes menstruelles.

La tisane préparée à partir des fleurs se prend entre les repas. On peut utiliser 2 à 3 fleurs par tasse.

Articles similaires