Les pires conseils pour perdre du poids à ignorer complètement

Certaines recommandations pour la perte de poids ne fonctionnent tout simplement pas pour la plupart des gens. Voici les principales à oublier.

Les conseils pour perdre du poids ne manquent pas sur Internet. Si certains conseils sont utiles, d’autres sont inefficaces, trompeurs ou carrément dangereux. Voici 8 conseils de perte de poids que vous devriez ignorer complètement.

1. Toujours prendre un petit-déjeuner, même si vous n’avez pas faim.

Vous avez peut-être entendu dire qu’il est important de prendre un petit-déjeuner pour stimuler votre métabolisme après avoir dormi toute la nuit. Ainsi, de nombreuses personnes se forcent à manger le matin, même si elles n’ont pas faim. Cependant, prendre un petit-déjeuner n’est pas nécessairement bénéfique pour perdre du poids. En fait, des études ont montré que le fait de prendre ou de sauter le petit-déjeuner a très peu d’effet sur le poids, et que le fait de sauter le petit-déjeuner peut même entraîner une perte de poids légèrement supérieure.

Dans une étude, les personnes qui ont sauté le petit-déjeuner ont fini par manger 144 calories de plus au déjeuner, par rapport aux personnes qui avaient pris un repas le matin. Cependant, à la fin de la journée, leur apport calorique total était encore inférieur de 408 calories. Sauter le petit-déjeuner est une forme de jeûne intermittent, qui aide certaines personnes à perdre du poids. Le jeûne intermittent peut également présenter des avantages pour la santé.

Cependant, chaque personne est différente, et certaines personnes tirent plus de bénéfices que d’autres à prendre un petit-déjeuner. La pensée actuelle est que, si vous n’avez pas faim le matin, il n’y a aucune raison de prendre un petit-déjeuner. Si vous avez faim, assurez-vous de prendre un petit-déjeuner riche en protéines afin d’être plus satisfait et moins susceptible de trop manger au déjeuner

2. Ne vous pesez pas tous les jours

Votre poids peut fluctuer d’un jour à l’autre en fonction de plusieurs facteurs. C’est pourquoi de nombreuses sources affirment que vous devriez éviter de vous peser tous les jours lorsque vous essayez de perdre du poids. Bien que cela semble logique, le contraire peut être vrai. Dans une étude de 6 mois sur des personnes souffrant de surpoids ou d’obésité, les personnes qui se sont pesées tous les jours ont consommé moins de calories et ont perdu 6,6 % de leur poids corporel, en moyenne, par rapport aux personnes du groupe témoin, qui ont perdu moins de 1 % de leur poids corporel. Dans une autre étude, des chercheurs ont examiné les habitudes de pesée de 40 personnes souffrant de surpoids et ont constaté que celles qui faisaient des pauses de plus d’un mois avaient un plus grand risque de prendre du poids.

Se peser fréquemment permet de se responsabiliser et de confirmer que son poids évolue dans la bonne direction. Certaines études ont rapporté que la pesée quotidienne ne semblait pas entraîner de troubles de l’alimentation ou d’effets psychologiques négatifs, tels qu’une mauvaise image corporelle. Cependant, pour certaines personnes, vérifier fréquemment la balance peut devenir une source d’anxiété. Si vous pensez que ce n’est pas bon pour votre santé psychologique, il est préférable d’éviter cette stratégie. Il est important de garder à l’esprit que votre poids peut fluctuer quotidiennement. Les changements hormonaux, l’équilibre des fluides et la fréquence des selles peuvent affecter le poids. Ces changements ne reflètent pas une perte ou un gain de graisse.

3. Faire des cures détox de jus

Les cures détox de jus, également appelés jeûnes au jus, sont très populaires. Leurs promoteurs affirment que vous pouvez perdre jusqu’à 4,5 kg en une semaine et débarrasser votre corps des toxines. Cependant, très peu de recherches ont montré que les jus de fruits nettoyés sont sûrs ou efficaces. Dans une étude, des femmes ont bu un mélange de jus de citron et de sirop contenant moins de 500 calories pendant 7 jours. Elles ont perdu du poids et réduit leur résistance à l’insuline.

Tout régime aussi faible en calories entraînera une perte de poids, mais il est peu probable qu’il produise des résultats durables. L’un des principaux problèmes est qu’un nettoyage ne permet pas d’établir le type d’habitudes alimentaires saines nécessaires pour maintenir la perte de poids dans le temps. De plus, ces jus ont tendance à être riches en sucre et pauvres en protéines, ce qui n’est pas bon pour le contrôle de l’appétit et la santé. En ce qui concerne la désintoxication, votre foie et d’autres organes remplissent cette fonction quotidiennement. Il n’est pas nécessaire de faire un « nettoyage ».

4. Ne perdez pas de poids rapidement

Le conseil classique est de perdre du poids lentement pour avoir plus de chances de maintenir votre poids. Bien qu’il soit tout à fait normal de perdre du poids lentement, les recherches les plus récentes indiquent qu’une perte de poids plus rapide au début n’augmente pas le risque de reprise de poids. En fait, perdre du poids rapidement semble être bénéfique pour la perte de poids à long terme (18 %). Une étude a révélé que les personnes qui perdaient du poids rapidement au cours du premier mois avaient cinq fois plus de chances d’avoir perdu 10 % de leur poids corporel dans les 18 mois, par rapport à celles qui commençaient à perdre du poids plus lentement. Cependant, certaines méthodes de perte de poids sont meilleures que d’autres. Réduire les calories à des niveaux extrêmement bas peut entraîner une perte de poids rapide au début, mais il est peu probable qu’elle soit durable.

5. Privilégiez les exercices cardio

Les exercices cardiovasculaires, également connus sous le nom de cardio ou d’aérobic, réduisent votre niveau de stress et sont bénéfiques pour votre cœur et votre santé en général. Cependant, le cardio n’est pas la meilleure stratégie d’exercice pour perdre du poids. La réponse de la perte de poids à l’exercice cardiovasculaire dépend beaucoup de l’individu. Certaines personnes perdent du poids en réponse à l’exercice cardio, tandis que d’autres conservent ou prennent un peu de poids. La meilleure stratégie pour se mettre en forme et conserver sa masse musculaire tout en perdant du poids consiste à combiner l’entraînement musculaire et le cardio.

6. Réduisez au minimum les aliments riches en graisses naturelles

Malgré l’opinion générale, toutes les graisses ne sont pas mauvaises pour la santé, et éviter tous les aliments gras ne vous aidera pas nécessairement à perdre du poids. Les graisses contiennent deux fois plus de calories que les protéines ou les glucides, mais elles sont également très rassasiantes et prennent beaucoup de temps à être digérées. Les régimes pauvres en graisses, dans lesquels les graisses représentent moins de 30 % de l’ensemble des calories, ont généralement de moins bons résultats que d’autres régimes, comme les régimes pauvres en glucides, lorsqu’il s’agit de perdre du poids (28 %). En fait, les aliments qui sont naturellement riches en graisses, y compris les avocats, les noix et la noix de coco, peuvent aider à perdre du poids. Les produits laitiers gras contiennent une graisse appelée acide linoléique conjugué (ALC), que la recherche a associé à une réduction de la graisse corporelle et à une meilleure sensibilité à l’insuline. En revanche, manger ou boire des produits sans graisse ou à faible teneur en graisse dans le but de réduire les calories peut se retourner contre vous, car beaucoup de ces produits sont chargés de sucre raffiné. Si la consommation d’aliments naturellement riches en graisses saines peut jouer en votre faveur, il n’est pas utile d’ajouter beaucoup de graisses à vos aliments. L’ajout de trop de matières grasses peut augmenter les calories au point que vous ne perdrez pas de poids. Cela dit, les régimes ultra-faibles en graisses, dans lesquels les graisses représentent moins de 10 % des calories, peuvent présenter certains avantages pour la perte de poids.

7. Mangez toutes les 2 ou 3 heures

Vous avez peut-être entendu dire qu’il est préférable de manger de nombreux petits repas tout au long de la journée pour maintenir votre métabolisme en éveil. Il s’agit d’un mythe.
Dans une petite étude, des chercheurs ont donné à deux groupes le même nombre de calories, soit en deux gros repas, soit réparties sur sept petits repas. Ils n’ont constaté aucune différence dans les calories brûlées entre les deux groupes. Des études contrôlées ont montré que le fait de manger de nombreux petits repas n’entraîne pas une plus grande perte de poids que le fait de manger trois repas ou moins par jour.

De plus, des recherches ont établi un lien entre les repas fréquents après une chirurgie de perte de poids et la diminution de la perte de poids 6 mois après l’intervention. Le principal problème du grignotage ou de la prise de nombreux petits repas est que vous finissez souvent par consommer plus de calories que ce dont votre corps a besoin.

8. Se concentrer uniquement sur l’apport calorique

Si les gens doivent créer un déficit calorique pour perdre du poids, l’apport calorique n’est qu’une partie de l’histoire. Le type d’aliments que vous mangez a un effet considérable sur la faim, l’appétit et les hormones qui contrôlent le poids. Ces facteurs peuvent affecter votre capacité à atteindre un déficit calorique. Par exemple, manger un paquet de bretzels de 100 calories n’est pas la même chose que manger 100 calories de fruits. Les bretzels sont composés de glucides raffinés, qui peuvent augmenter le taux de sucre dans le sang, provoquer la faim et entraîner une suralimentation.

En revanche, le fait de consommer la même quantité de calories à partir d’aliments riches en protéines entraîne des changements hormonaux qui augmentent la satiété et réduisent la faim. En outre, les protéines ont un effet thermique plus élevé que les glucides ou les graisses, ce qui signifie qu’elles brûlent plus de calories pendant et après la digestion. Des études ont démontré que l’apport calorique diminue naturellement lorsque vous limitez les glucides, et que la perte de poids est plus importante dans les régimes pauvres en glucides que dans les régimes pauvres en graisses.

Enfin, même si les calories étaient la seule chose qui compte, il est très difficile d’évaluer avec précision combien vous en mangez. Une étude a révélé que les personnes souffrant d’obésité sous-estimaient leur consommation réelle de 47% en moyenne. En outre, le nombre de calories indiqué sur les aliments transformés est souvent inexact

 

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -