Les noix : du caviar pour la flore intestinale

Plusieurs études ont déjà prouvé les effets positifs des noix sur la santé, notamment la réduction des facteurs de risque pour les maladies cardiaques et le cancer du côlon. D’après une nouvelle étude, le mécanisme sous-jacent peut s’expliquer par la façon dont les noix nourrissent et influencent le microbiote.

La richesse en fibre des noix

Les noix contiennent une part importante de fibres alimentaires, comme les fruits, les légumes et les légumineuses. Les fibres alimentaires sont une bonne source de nourriture pour le microbiote intestinal. Elles aident les bactéries à décomposer les aliments complexes et les approvisionnent en nutriments. Elles favorisent donc la diversité dans le microbiote, ce qui a un effet positif sur la santé.

42g  de noix par jour

L’Université de l’Illinois a démontré l’impact de la consommation de noix sur le microbiote intestinal et sur les acides biliaires secondaires chez les adultes. Les chercheurs ont réalisé une étude randomisée sur des hommes et des femmes en bonne santé. Les participants ont suivi un régime isocalorique avec 0 ou 42 g de noix par jour. Les chercheurs ont rassemblé des échantillons de selles et de sang avant et après le régime isocalorique afin d’analyser le microbiote, les acides biliaires et les marqueurs de santé comme le cholestérol LDL.

Les noix aident les bactéries protectrices de l’intestin à se développer

Les participants qui consommaient des noix avaient un taux plus élevé de bactéries fécales, de Roseburia et de Clostridium. Ces trois bactéries ont la capacité de produire du butyrate, un élément essentiel pour l’intestin. L’étude a également constaté une réduction des acides biliaires secondaires pendant la période où les participants consommaient des noix, en comparaison avec la période de contrôle. Des études précédentes avaient révélé que ces acides étaient présents en grande quantité chez les personnes atteintes d’un cancer du côlon. Les acides biliaires secondaires peuvent en effet endommager des cellules du système gastro-intestinal. Une réduction des acides biliaires secondaires dans l’intestin peut donc être bénéfique pour la santé. Après la consommation de noix, la concentration de cholestérol et de cholestérol LDL semblait plus faible que pendant le contrôle.

Les chercheurs n’ont cependant trouvé aucune association significative entre cholestérol et microbiote intestinal. Bref, la consommation de noix modifie la composition du microbiote dans le système gastro‑intestinal, ce qui peut expliquer les effets positifs des noix sur la santé.

Source

Holscher H.D: Walnut Consumption Alters the Gastrointestinal Microbiota, Microbially Derived Secondary Bile Acids, and Health Markers in Healthy Adults: A Randomized Controlled Trial. J Nutr. doi: 10.1093/jn/nxy004.