Les médicaments courants dangereux pour la santé à écarter absolument

La revue scientifique Prescrire, connue pour son indépendance envers la puissante industrie pharmaceutique, publie chaque année sa liste de médicaments vendus ou proposés en pharmacie à éviter parce que la balance bénéfices-risques s’avère défavorable. Cette liste est construite en fonction de plusieurs paramètres :

– de médicaments actifs, mais qui, compte tenu de la situation clinique, exposent à des risques disproportionnés par rapport aux bénéfices qu’ils apportent ;

– de médicaments anciens dont l’utilisation est dépassée, car d’autres médicaments plus récents ont une balance bénéfices-risques plus favorable ;

– de médicaments récents, dont la balance bénéfices- risques s’avère moins favorable que celle de médicaments plus anciens ;

– de médicaments dont l’efficacité n’est pas prouvée au-delà d’un effet placebo, et qui exposent à des effets indésirables particulièrement graves.

Selon Prescrire, les médicaments qu’on trouve dans cette liste  sont à écarter des soins et à remplacer par de meilleures options.

L’idée de cette liste est d’utiliser des traitements alternatifs y compris des remèdes naturels. Le document de Prescrire ne le précise pas mais par exemple en cas de mal de gorge, une simple préparation d’eau salée en gargarisme peut s’avérer très efficace. L’eau salée peut aussi être instillée lors de rhume ou de sinusite avec une remarquable efficacité également.

Dans cette liste, il y surtout les médicaments courants vendus notamment en vente libre (par ex. en pharmacie). La liste de Prescrire comprend bien plus de médicaments ainsi que des médicaments sur ordonnance indiqués notamment en cas de cancer.

Médicaments contre la toux et les maux de gorge

Deux mucolytiques utilisés souvent contre la toux et les maux de gorge l’ambroxol (Muxol® et génériques) et la bromhexine (Bisolvon®) ont été notamment inclus. Ces médicaments s’avèrent peu efficaces et présentent un risque rare mais potentiellement grave d’effets secondaires menant à des réactions d’hypersensibilité et de troubles cutanés graves, voire mortels.

Rhume

Un médicament assez souvent utilisé contre le rhume, la phényléphrine est dans cette liste. Il vient compléter d’autres molécules appelées sympathomimétiques vasoconstricteurs utilisés aussi contre le rhume comme l’éphédrine, la naphazoline, l’oxymétazoline, la phényléphrine, la pseudoéphédrine et le tuaminoheptane. Selon Prescrire ces médicaments exposent à des troubles cardiovasculaires graves voire mortels.

Allergie

La méquitazine, un antihistaminique H1 à effet sédatif appartient aux médicaments à éviter lors d’allergie.

Douleurs et maux de dos, AINS

Un médicament souvent très utilisé, le diclofénac par voie orale est déconseillé par la revue. Selon eux cette molécule ainsi que l’acéclofénac mènent notamment à des effets secondaires de type cardiovasculaire, davantage que d’autres anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). D’autres AINS sont mentionnés dans la liste comme le célécoxib, l’étoricoxib ou le parécoxib.

En cas de douleur il est préférable d’utiliser du paracétamol et en cas de douleurs accompagnées d’inflammations d’ibuprofène ou de naproxène aux doses les plus basses pour être efficaces. Le kétoprofène en gel ainsi que le piroxicam par voie générale sont aussi déconseillés et appartiennent à la liste.

Médicaments aux molécules « naturels »

De façon plus surprenante, on trouve dans cette liste « noire » une molécule provenant du poivre de Cayenne, la capsaïcine. Selon la revue, cette molécule indiquée contre les douleurs neuropathiques ne serait pas plus efficace qu’un placebo et provoquerait des effets secondaires comme des douleurs importantes ou brûlures.

La quinine, une autre molécule d’origine naturelle, indiquée en cas de crampes est déconseillée à cause d’effets secondaire graves, parfois mortels. On peut citer notamment des réactions anaphylactiques et des troubles hématologiques.

Nausées et vomissements

Un médicament très utilisé, la dompéridone (Motilium et génériques), est déconseillé dans la même logique que la plupart des traitements de la liste à cause d’une faible efficacité et l’apparition d’effets secondaires potentiellement graves. Dans ce cas des troubles du rythme ventriculaire pouvant mener à la mort (subite). Le dropéridol (Droleptan®) est aussi cité avec le même risque que la dompéridone.

La dompéridone est indiquée aussi lors de reflux gastro-oesophagien mais les scientifiques de Prescrire estiment que pour cette indication, il faut privilégier d’autres molécules comme l’oméprazole.

Dépression

Plusieurs médicaments indiqués pour soigner la dépression appartiennent à cette liste, citons par exemple la duloxétine, la venlafaxine ou le citalopram avec des risques d’effets secondaires menant à des troubles cardiovasculaires. Pour les scientifiques français, il existe d’autres antidépresseurs tout autant efficaces présentant moins d’effets secondaires.

Consultez toute les listes des années précédentes:

https://www.prescrire.org/fr/Search.aspx, taper « écarter » dans le moteur de recherche interne du site