Les liens entre l’inflammation et l’alimentation

liens entre l’inflammation et l’alimentation

Il existe plusieurs maladies chroniques qui ne nécessitent pas une consultation médicale. Une simple prise de conscience et une attention particulière sur ce qu’on avale peuvent notamment aider à prévenir toutes sortes de graves ou légères pathologies. Beaucoup de fruits, légumes et plantes thérapeutiques sont réputés être efficaces dans le traitement des douleurs : gastriques, digestives, hépatiques, rénales, cutanées, cérébrales, bronchiques, et urinaires. Ils combattent également contre les muqueuses des voies respiratoires. Ils ont généralement une forte contenance en vitamines, en protéines et en fibres.

Quels sont les aliments à privilégier pour lutter contre l’inflammation ?

Il n’est pas vraiment difficile d’adopter une toute nouvelle habitude alimentaire qu’on peut appeler « nutrition anti-inflammatoire ». Voici toute une liste des nourritures devant être incluse dans votre ratio au quotidien pour prendre soin de cette gêne :

Prioriser les mets riches en nutriments, en acide gras et en minéraux

Faites-vous plaisir et mangez des poissons (saumon, sardine, thon, hareng, maquereau, et anchois), des œufs et des volailles. Mangez aussi des fruits et légumes (biologiques, frais, crus, préparés en salades ou cuite à la vapeur). On cite notamment :

  • les salades vertes,
  • les tomates,
  • le chou frisé,
  • les épinards,
  • l’ail,
  • les poivrons,
  • les oranges,
  • les graines,
  • l’oignon,
  • le citron,
  • la bette à carde,
  • les fraises,
  • les brocolis,
  • les bleuets,
  • les pommes,
  • les fraises,
  • et l’ananas.

Le fait d’ingérer une bonne tasse de café chaque matin, trois tasses de thé vert ou d’écorce de saule blanc par jour et de quelques carrées de chocolats noirs de temps en temps.

Les autres types de nourritures qui combattent les brûlures

Au premier rang se trouve le fenugrec, suivi d’une variété d’herbes et d’épices comme la cannelle, la coriandre, le gingembre, le curcuma, les piments, le cassis, le pin Sylvestre, la camomille, la gaulthérie, la lavande, la sauge, le bouleau et toutes les plantes comestibles qui ont des puissants effets antioxydants. Par contre, il faut à tout prix éviter les viandes rouges, les saucisses, les pâtisseries, les glucides raffinés, les boissons sucrées ou gazeuses et tous les aliments frits.

Certaines huiles sont sources de bienfaits pour l’inflammation

L’instauration journalière de certaines huiles végétales dans vos repas permet essentiellement de combattre toutes sortes d’irritations. En effet, les substances huileuses contenues dans l’olive, l’avocat, les noix (de coco ou d’amande), le colza, le basilic, le lin et tant d’autres encore ont toutes des vertus anti-inflammatoires naturelles. Elles procurent des solutions les plus agissantes pour soigner les différentes sortes d’inflammations.

Ces différents choix d’alimentation traitent efficacement aussi toutes les infections dermatologiques. En effet, la cicatrisation, la tonification, la purification et le rajeunissement des tissus sont tous des effets positifs offerts par ces aliments. Tous ses composants et ses principes actifs sont largement propices aux soins des blessures d’origine cutanée.