Les incroyables bienfaits des carottes sur la santé

« Les carottes font les fesses roses » dit-on, ou bien « pour bien voir, il faut manger des carottes ». Il y aurait bien quelques vérités là-dessous à en croire les propriétés des carottes. En effet, elles regorgent de caroténoïdes, des pigments naturels responsables des colorations variant du jaune orangé au rouge violet d’un grand nombre de fruits et légumes. Ces couleurs ne sont pas qu’un plaisir pour les yeux, elles protègent la peau du vieillissement, limitent les risques de cancer de la prostate et de survenue de la DMLA et de la cataracte.

Le mot caroténoïde est dérivé du nom latin de la carotte (Daucus carota) d’où fut isolé pour la première fois le bêta-carotène (ou pro-vitamine A), le caroténoïde le plus répandu de notre alimentation. Les caroténoïdes représentent une très vaste famille de molécules, avec plus de 600 membres distincts identifiés dans une grande variété d’aliments.

Les humains, tout comme les animaux en général, sont incapables de fabriquer les caroténoïdes et ces molécules doivent donc provenir de notre alimentation. Heureusement, les sources de caroténoïdes sont multiples et la consommation abondante de végétaux permet un apport adéquat en ces molécules. De façon générale, on estime que l’alimentation humaine permet l’absorption d’une cinquantaine de caroténoïdes distincts, les plus importants étant le bêta-carotène (carottes), la lutéine (épinards) ainsi que le lycopène (tomates) qui représentent à eux trois près de 80 % de l’apport en caroténoïdes de la population.

La pro-vitamine A protège la peau du soleil, des UV et du vieillissement

Un apport adéquat en caroténoïdes, ou pro-vitamine A est important, car ces pigments exercent de multiples fonctions positives sur la santé. La plupart des caroténoïdes sont également de puissants antioxydants capables de protéger nos cellules contre les dommages causés par les radicaux libres. Cet effet protecteur est particulièrement important au niveau de la peau, un organe qui contient de grandes quantités de caroténoïdes apportés par l’alimentation.

Des études ont rapporté qu’un apport alimentaire accru en aliments riches en caroténoïdes était associé à une meilleure protection face aux rayons UV. De tous les caroténoïdes, le lycopène, une molécule présente en grandes quantités dans les tomates, est de très loin la plus efficace pour neutraliser les radicaux libres produits par l’action des rayons UV, une action qui pourrait ralentir le vieillissement de la peau. Par exemple, une étude a montré que la consommation quotidienne de pâte de tomate était associée à une augmentation d’environ 30 % du degré de protection de la peau face au soleil, ainsi qu’à une hausse importante des niveaux de collagène, deux facteurs cruciaux pour le maintien de l’intégrité de

la peau.

Diminution de 25% du risque de cancer de la prostate

En plus de leur action antioxydante, les caroténoïdes exercent également plusieurs effets cellulaires qui pourraient participer à la prévention des maladies chroniques. L’exemple le mieux caractérisé est sans doute celui du lycopène de la tomate, cette molécule possédant la capacité de bloquer la croissance de plusieurs types de cellules cancéreuses, en particulier celles provenant du cancer de la prostate.

Dans ce dernier cas, les études ont montré que la consommation régulière de produits à base de tomate résulte en une accumulation de lycopène au niveau de la prostate ainsi qu’à une réduction significative du risque de cancer de la prostate. Par exemple, une étude réalisée auprès de 47 000 Américains indique qu’un apport régulier en produits à base de tomate réduit d’environ 25 % le risque de cancer de cet organe.

Réduire le risque de DMLA et de cataracte

Certains caroténoïdes comme le bêta-carotène et la cryptoxanthine sont convertis en vitamine A, une vitamine essentielle à la vision, ce rôle du bêta-carotène dans la vision est d’ailleurs à l’origine de l’adage qui dit que les carottes sont bonnes pour la vue.  Ainsi, la lutéine et la zéaxanthine, deux molécules abondantes dans les légumes verts, sont concentrées dans la partie centrale de la rétine (la macula) pour former une couche protectrice qui absorbe la lumière de haute énergie (bleue).

Des études suggèrent que la formation de cette couche exerce un effet protecteur contre le risque de dégénérescence maculaire liée à l’âge; par exemple, la consommation régulière de sources importantes de lutéine et de zéaxanthine, notamment les épinards et le maïs, est corrélée à une diminution du risque de dégénérescence maculaire ainsi que de cataractes.

Les multiples effets bénéfiques des caroténoïdes sur la santé représentent une autre bonne raison de consommer régulièrement une grande variété de végétaux, en particulier de végétaux colorés.

Source :

Giovannucci et al. A prospective study of tomato products, lycopene, and prostate cancer risk. J Natl Cancer Inst; 94 : 391-8.

Carpentier et al. Associations between lutein, zeaxanthin, and age-related macular degeneration : an overview. Crit Rev Food Sci Nutr; 49 : 313-26.

 

Marie Desange est journaliste santé, passionnée tant par les dernières recherches en scientifiques en nutrition, neurosciences et bien être que par les nouvelles approches de santé qui ne sont pas encore passées par le filtre des études scientifiques, mais qui marchent. Ostéopathie, chiropractie, acupuncture, neuro-feedback, méditation, aromathérapie, homéopathie, médecine chinoise ou Indienne (Ayurveda), shiastu, soins énergétiques, techniques corporelles ou thérapies psychologiques, toutes ces disciplines méritent d’être mises en avant pour que les lecteurs puissent être bien informés et faire leur choix sur ce qui peut les aider. De plus, la pratique journalistique lui permet de rencontrer toujours plus d’acteurs de ces nouvelles approches et de sélectionner ceux qui ont une particularité et une réelle maîtrise de ce qu’ils proposent. Les soins complémentaires et les nouvelles approches de santé doivent être rigoureux et sans danger pour les personnes qui se tournent vers elles. Avec le temps et l’expérience, Marie sait sélectionner ce qui peut apporter, selon les cas, de vrais bénéfices pour le mieux être des personnes qui le recherchent. ` Journaliste pour le journal on-line pressesante.com, Marie a encore plein de supers sujets sous le coude à vous proposer, que vous ne lirez pas ailleurs.