Médecine douce

Les huiles essentielles qui apaisent certains symptômes d’Alzheimer

Certaines huiles essentielles peuvent améliorer le sommeil et réduire l'agitation chez les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer.

De petites études montrent que certaines huiles essentielles peuvent améliorer le sommeil et réduire l’agitation chez les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.

Une gamme d’huiles peut être utilisée pour améliorer le sommeil et atténuer l’anxiété, l’agitation et les nausées. Bien qu’elles soient utilisées depuis des siècles, les huiles essentielles ont gagné en popularité au cours des dernières années. Leurs bienfaits vont du soulagement du stress et de la clarté mentale à l’atténuation des douleurs musculaires. Les huiles essentielles sont considérées comme une thérapie complémentaire, ce qui signifie qu’elles sont utilisées en plus des soins médicaux standard, et non à leur place.

Les huiles essentielles ne sont pas utilisées pour guérir des conditions médicales, mais plutôt pour aider à améliorer les symptômes. Comme c’est le cas pour de nombreuses thérapies complémentaires ou alternatives, il n’existe pas beaucoup d’études bien conçues sur les avantages des huiles essentielles pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, mais plusieurs études de moindre envergure suggèrent que l’utilisation des huiles essentielles peut améliorer des symptômes comme l’insomnie ou l’anxiété avec peu ou pas d’effets secondaires.

Comment les huiles essentielles sont-elles utilisées à des fins thérapeutiques ?

Les huiles essentielles sont le plus souvent utilisées en aromathérapie, où l’odeur est inhalée, ou appliquées sur la peau, souvent dans le cadre d’un massage. Il existe plusieurs façons d’inhaler les huiles essentielles, dont celles-ci :

– Placez quelques gouttes d’huile essentielle dans un diffuseur d’huiles essentielles (avec suffisamment d’eau pour remplir le réservoir du diffuseur) et laissez-le fonctionner pendant 30 à 60 minutes.

– Prenez une bouffée d’un bâtonnet aromatique (également appelé inhalateur d’huiles essentielles), un bâtonnet portable, généralement en plastique, muni d’une mèche absorbante qui contient l’huile.

– Placez quelques gouttes d’huile essentielle sur une boule de coton et reniflez-la.

Lorsqu’une huile essentielle est inhalée, elle stimule les récepteurs olfactifs, qui transmettent des messages positifs (ou négatifs) par le biais du système nerveux central jusqu’au système limbique. Le système limbique est la partie du cerveau qui contrôle les émotions.

Huiles essentielles : Différentes odeurs pour différentes personnes

Une huile essentielle peut aider une personne atteinte de démence en déclenchant un souvenir olfactif, qui peut être très agréable. Un exemple de souvenir olfactif agréable serait l’odeur de biscuits aux pépites de chocolat fraîchement cuits. Cela peut rappeler un souvenir d’enfance heureux, celui de se détendre en mangeant un biscuit chaud. Les huiles essentielles peuvent créer une réponse émotionnelle qui peut faire remonter de bons ou de mauvais souvenirs, selon l’association.

Il y a certaines odeurs qui semblent déclencher des sentiments ou des réactions spécifiques chez la plupart des gens, mais cela peut aussi varier d’un individu à l’autre.
Il peut être utile que le patient ou son aidant fasse part des odeurs qu’il apprécie ou qu’il trouve apaisantes, afin de pouvoir individualiser la thérapie pour aider à gérer un symptôme particulier.

Les huiles essentielles pour les symptômes de la maladie d’Alzheimer

Certaines huiles sont plus susceptibles d’avoir un effet bénéfique que d’autres, bien que la préférence personnelle joue toujours un rôle.

Lavande (Lavandula)

On l’appelle la mère de toutes les huiles, en partie parce qu’elle est généralement bien accueillie par la plupart des gens, des enfants aux personnes âgées, en raison de sa composition chimique. La lavande a un effet calmant sur les gens. C’est probablement l’huile la plus utilisée.

Plusieurs petites études ont montré que la lavande peut contribuer à améliorer le comportement et le sommeil des patients atteints de démence. Il a également été démontré qu’elle aide à gérer l’agitation, qui peut être un symptôme de la démence et de la maladie d’Alzheimer, selon un aperçu publié en mars 2017 dans Hindawi, une revue de médecine complémentaire et alternative fondée sur des preuves.

Mélisse (Melissa officinalis)

Elle peut être massée sur la peau ou inhalée, et a montré des avantages pour réduire le stress et l’anxiété. Un essai contrôlé par placebo mené auprès de personnes atteintes de démence grave a révélé que la mélisse améliorait l’agitation lorsqu’elle était appliquée en massage deux fois par jour pendant quatre semaines, sans effets secondaires significatifs.

Citron

L’odeur du citron peut être relaxante, mais elle peut aussi être stimulante. Le citron peut créer un souvenir olfactif agréable, comme le souvenir d’une journée d’été et la dégustation d’un bon verre de limonade bien fraîche.

Menthe poivrée (Mentha x piperita)

La menthe verte, moins forte que la menthe poivrée peut s’utiliser pour aider à lutter contre les nausées. La menthe poivrée est par ailleurs,une huile très stimulante.

Bergamote (Citrus bergamia)

Cette huile essentielle est souvent utilisée dans les eaux de Cologne et les déodorants pour hommes. Elle est considérée comme une senteur terreuse. L’huile essentielle de bergamote peut être stimulante et est utilisée chez les personnes tendues, anxieuses ou déprimées. Le fait que l’odeur soit agréable dépend de la préférence individuelle de la personne.

Gingembre (Zingiber officinale)

L’huile essentielle de gingembre est très utile pour les personnes ayant des nausées. Bien que les problèmes gastro-intestinaux ne soient pas un symptôme de la maladie d’Alzheimer, ils peuvent être un effet secondaire de nombreux médicaments utilisés pour la traiter.

Articles similaires