Les hématomes : des méthodes de traitements naturels

Communément appelé bleu, l’hématome apparaît au niveau de la partie profonde de la peau. Il ne présente aucun caractère alarmant. Le souci se situe éventuellement sur le plan esthétique, en cas de persistance. Pour s’en débarrasser, l’usage de composés naturels est recommandé.

Les différentes formes d’hématome

La forme d’un bleu varie selon la localisation et la cause. Il ne provient pas nécessairement d’un choc physique. Mais, quelle qu’en soit l’origine, il est constitué d’une accumulation de sang dans la peau. Il prend la coloration bleue foncée. Il devient ensuite vert puis jaune pendant sa régression lente.

Des chocs surviennent au cours de l’activité quotidienne. Des bleus apparaissent sur les points d’impact prenant des formes variables.

Sur le globe oculaire, l’hématome se fait appeler œil au beurre noir. Il se présente ne cercle bleu ou violet. Il s’accompagne d’un gonflement de la paupière et s’étale parfois vers la joue.

Un choc à l’oreille provoque un bleu violacé derrière le pavillon. On appelle cela oreille en chou-fleur.

Un doigt claqué par une porte ou un marteau présente un ongle hématosé souvent douloureux.

Les remèdes à base de calendula

Le calendula ou souci est une plante à fleurs diurne. Il présente de nombreuses qualités santé. Le calendula aide à éliminer un hématome grâce à l’action des flavonoïdes qu’il renferme. Il entre dans la constitution de préparations conçues pour le traitement.

  • La compresse de calendula

La compresse de souci se confectionne avec un mélange de feuilles, de tiges et de fleurs. On utilise pour cela 2 cuillérées à café de ces extraits. On les met à infuser dans 500 ml d’eau bouillante. La posologie est de plusieurs applications d’une heure chacune par jour.

  • La teinture de calendula

Pour constituer la teinture de calendula, on utilise les fleurs. Elles sont mélangées à de l’eau-de-vie ou de la vodka. Elle est utilisable après un tirage de 3 semaines. Elle s’applique de préférence diluée.

L’huile essentielle d’immortelle

L’immortelle, de son nom scientifique Helichrysum italicum, se distingue par sa résistance après sa cueillette. Elle est utilisée sous diverses formes pour divers usages thérapeutiques. Pour ce faire, on exploite uniquement les fleurs. L’huile essentielle d’immortelle s’applique pour éliminer un hématome.

  • Principe actif de l’immortelle

La plante doit son pouvoir thérapeutique à l’acétate de néryle et à l’italidione. Il contient aussi des monoterpènes et des sesquiterpènes.

  • Posologie de l’huile d’immortelle

L’huile essentielle d’immortelle ne s’applique pas à l’état pur. Elle se mélange de préférence à une autre huile essentielle du genre huile d’argan. La dose idéale est de 2 à 3 gouttes pour un massage. En général, une application unique permet de venir à bout d’un hématome.

  • Contre-indications

L’usage de l’huile essentielle d’immortelle ne convient pas aux femmes enceintes. Il est aussi contre-indiqué pendant l’allaitement. Il est déconseillé pour les enfants en bas âge et les personnes sujettes à des troubles d’écoulement biliaire.