Les bienfaits du trèfle rouge

bienfaits du trèfle rouge

Le trèfle rouge est une plante herbacée aux feuilles composées de trois folioles et aux fleurs groupées en capitules ou en épis. Il pousse majoritairement dans les prairies des régions tempérées de l’Europe et de l’Asie. Son nom scientifique est Trifolium pratense et il appartient à la famille des Fabaceae. Depuis l’Antiquité, on confère à cette plante de nombreuses propriétés médicinales. Elle concentre également une valeur nutritive élevée. Elle est particulièrement riche en minéraux, en oligoéléments et en vitamines. En outre, elle contient des isoflavones, des polyphénols et des coumarines.

Propriétés et indications en phytothérapie

Le trèfle rouge développe des activités similaires à celles de l’œstrogène dans l’organisme. De ce fait, il intervient principalement dans le traitement des troubles féminins, notamment la ménopause. En effet, il améliore considérablement le quotidien des femmes durant cette période tant redoutée. Il réduit, entre autres, la fréquence et l’intensité des bouffées de chaleur. Il participe également à la régulation de l’humeur en apaisant les troubles nerveux comme l’anxiété ou la nervosité.

Par ailleurs, en stimulant la production d’œstrogène, il permet de limiter les effets de l’ostéoporose. Autrement dit, il évite la raréfaction des cellules osseuses chez les femmes âgées.

Cette plante officinale permet également de soigner différentes affections dermatologiques. Elle s’avère excellente comme alternative pour le soin de la peau. Elle permet de se protéger contre le soleil et traite d’autres types de troubles. On distingue, entre autres, l’eczéma, le psoriasis, les plaies, les brûlures et les abcès.

Enfin, le trèfle rouge aide à combattre les diarrhées, la toux et l’angine. Il entre également dans le traitement de la goutte et possède des effets anticoagulants. D’ailleurs, cette capacité à améliorer la circulation sanguine entre aujourd’hui dans la fabrication de plusieurs produits visant à accélérer le développement mammaire.

Formes pharmaceutiques

En médecine naturelle, les parties fleuries servent à la préparation d’une décoction, de la poudre, des gélules, de la teinture mère et du jus.

Comment profiter de ses vertus ?

Au niveau de la posologie, il convient de noter que celle-ci dépend de la forme de préparation utilisée. Il est également primordial de respecter les doses prescrites.

Tisane :

Dans une quantité de 250 ml d’eau bouillante, infuser pendant 10 minutes 4 g d’extraits secs. Boire jusqu’à 3 tasses par jour. Une fois refroidie, cette infusion peut s’appliquer en compresse sur les peaux lésées.

Gélules :

En association avec une alimentation équilibrée, prendre avec un verre d’eau 1 capsule au moment du petit-déjeuner et du dîner.

Teinture mère :

Pour une cure de 25 jours, diluer 15 gouttes dans de l’eau le matin et le soir.

Jus ou extraits liquides :

Consommer 25 ml le matin et 25 ml le soir au moment du repas. Le jus se consomme sous sa forme pure ou mélangé à un verre de jus de fruit non-sucré.

Précautions d’emploi

Le trèfle rouge est contre-indiqué aux femmes enceintes, allaitantes et celles ayant un antécédent de cancer de sein ou de l’utérus. L’association avec des anticoagulants est également à éviter.