Les atouts médicinaux du pissenlit

Certains en raffolent bien frais en salade de printemps avec lardons et œuf mollet : le pissenlit ou dent-de-lion. C’est une plante herbacée vivace à feuilles longues et dentées, fleurs jaunes et fruits surmontés d’une aigrette soyeuse. De la famille des Astéracées, son nom scientifique est Taraxacum officinale. Ses feuilles, un peu amères à consommer tendres, sont très appréciées pour leurs qualités nutritionnelles. Quels sont ses nombreux actifs et propriétés thérapeutiques ?

Que contient le pissenlit ?

  • fructose : un sucre simple ou monosaccharide, dont la teneur est maximale au printemps,
  • inuline : des fibres bénéfiques pour les intestins (microbiote),
  • lactones sesquiterpéniques : autrefois nommées principes amers, leurs effets sont dépuratifs, anti-inflammatoires,
  • alcools triterpéniques : antifongiques, antiviraux, anti-inflammatoires, 
  • flavonoïdes : antioxydants,
  • stérols : des lipides anti cholestérol,
  • acides phénoliques : fonction hépatique et de drainage, antioxydants,
  • coumarines : anti-inflammatoires, stimulants du métabolisme,
  • vitamines et minéraux : vitamine A,C,K, potassium.

Quelles sont ses indications thérapeutiques ?

Bienfaits hépatiques

  • traiter les troubles hépatiques : jaunisse, pathologies de la vésicule biliaire,
  • stimuler la sécrétion biliaire,
  • prévenir les calculs biliaires,
  • diminuer le taux de mauvais cholestérol dans le sang.

Bienfaits digestifs

  • ouvrir l’appétit,
  • stimuler la motricité du système digestif : digestion lente, constipation.

Bienfaits rénaux

  • prévenir l‘insuffisance rénale
  • stimuler le drainage : rétention d’eau, élimination des toxines

Bienfaits cutanés

eczéma, acné, dermatoses

Bienfaits rhumatismaux

goutte, maladies rhumatismales

Comment utiliser le pissenlit ?

  • en tisane : infuser jusqu’à 15 minutes 1 à 2 cuillères à soupe d’extraits secs (feuilles ou racine séchées). Boire jusqu’à 3 tasses réparties dans la journée.
  • en décoction : faire bouillir  2 minutes une tasse d’eau et 1 cuillère à café d’extraits secs. Laisser infuser pendant 10 minutes, filtrer et boire 2 à 3 tasses par jour.
  • en poudre : 1.5 g par jour dans une boisson ou un aliment.
  • en teinture-mère : diluer 20 à 30 gouttes dans un verre d’eau, 3 fois par jour.
  • en ampoule : agiter 1 à 3 ampoules dans un verre d’eau par jour.
  • en gélule : 2 gélules en 2 fois par jour dans un verre d’eau.
  • en huile essentielle : prendre par voie orale 3 à 5 gouttes dans ¼ de litre d’eau chaude. Par voie externe, 2 gouttes à mélangées dans de l’huile végétale en massage ou 8 à 10 gouttes dans l’eau du bain.

Quelles sont les précautions d’usage ?

Le pissenlit est déconseillé aux femmes enceintes et allaitantes et aux jeunes enfants.

Les personnes souffrant de troubles du foie, d’occlusion ou de calculs des voies biliaires, d’obstruction intestinale ou d’ulcère du duodénum doivent s’abstenir de prendre du pissenlit.

Le pissenlit ne présente pas de toxicité connue. Il peut entrer en interaction avec des médicaments anticoagulants et antidiabétiques.

Toujours prendre l’avis d’un professionnel de santé car l’automédication peut entraîner des risques.

Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi
Aline Legrand