Les animaux procurent une thérapie unique aux personnes âgées.

Selon l’Insee, 4 foyers sur 10 des seniors aux alentours de 60 à 69 ans possèdent un animal de compagnie. Le chiffre est cependant en baisse pour les personnes âgées de 70 à 79 ans. 1 foyer sur 3 a un animal de compagnie. Le chien, le chat et le cheval figurent parmi les 3 animaux préférés des Français. Toutefois, les NAC gagnent en popularité : hamsters, lapins, furets, gerbilles, rats, etc.

Beaucoup de questions émanent de l’adoption d’un animal de compagnie pour une personne âgée. Plusieurs spécialistes le recommandent. Pour vous aider à prendre une décision réfléchie, il y a quelques informations dont vous devez absolument tenir compte.

Pourquoi il est conseillé à une personne âgée d’opter pour l’adoption d’un animal de compagnie ?

Pour continuer à se sentir responsable.

Faute de ne plus avoir de vie sociale active et d’occupations après la retraite, nombreux seniors développent le sentiment d’être inutile. Vous vous demandez si c’est bien de lui confier la vie d’un animal, sachant que celui-ci peut devenir une charge en plus ? Si le senior concerné est encore en mesure de se lever tout seul et de se nourrir tout seul, il n’y a pas de raison pour qu’il ne puisse pas prendre soin de son animal de compagnie.

Après les enfants et le travail, l’adoption d’un chien, d’un chat ou d’un furet le maintiendra plus actif. Être responsable d’une vie autre que la sienne développera son estime de soi, un sentiment qui fait souvent défaut avec l’âge. Il devra organiser la vie de son animal pour lui permettre de vivre dans de bonnes conditions. C’est une motivation quotidienne qui peut constituer une raison d’être pour le senior.

Pour rester actif.

Selon l’animal de compagnie choisi, son adoption induit son propriétaire à faire des exercices avec lui. C’est notamment le cas du chien qui a besoin d’être promené régulièrement pour sa santé et son bien-être.

Promener son animal n’est cependant pas le seul devoir de son maître. Celui-ci doit lui donner à manger et des bains réguliers. Il y a aussi les visites et les consultations chez le vétérinaire. Le nettoyage de la cage ou de l’habitat de l’animal doit aussi être une priorité pour tous ceux qui vivent avec des animaux de compagnie.

Bref, ce n’est pas toujours facile d’avoir un animal chez soi, mais justement ces petites tâches quotidiennes permettent au senior de rester actif et de bouger sainement.

Les avantages émotionnels d’acquérir un animal de compagnie pour un senior.

Vous vous demandez encore pourquoi adopter un animal de compagnie à votre âge ? La raison principale est souvent celle qu’on ne peut pas percevoir au premier abord. Les cas de dépressions ne sont pas rares chez les personnes âgées.

Le sentiment de solitude et d’isolement est un facteur important de la dégradation de la santé des seniors. En effet, arrivé à un certain âge, beaucoup de personnes se retrouvent seules dans leurs maisons. Elles peuvent alors se sentir moroses et en manque d’affection. Un animal de compagnie est une présence bienveillante et fidèle au quotidien dont le senior peut profiter.

Pouvoir discuter avec un être vivant tous les jours, le caresser, se sentir important à ses yeux… Avoir un animal de compagnie, c’est garder le sentiment de compter et d’établir un climat de confiance. C’est une source de réconfort pour une personne qui ne peut plus sortir autant qu’elle le souhaiterait.

Notes à prendre sur les animaux de compagnie pour senior.

L’animal qui accompagnera une personne âgée doit être choisi avec soin. En effet, avec l’avancée en âge, il faut prendre les mesures nécessaires pour adopter en premier lieu un animal en bonne santé.

Ensuite, il faudra aussi choisir un animal attachant et intelligent qui aime le contact humain. Certaines races de chats et de chiens sont plus recommandées que d’autres pour les seniors. Un animal massif qui va sauter sur son maître à chaque fois qu’il le verra est à éviter. Il en va de même pour celui qui a besoin d’être assisté en permanence.

Si vous préférez les petits animaux, un lapin ou un furet est plus adapté qu’un hamster qui n’aime pas qu’on le manipule. Aussi, il convient de choisir une espèce plus ou moins indépendante. Son maître ne pourra peut-être pas l’emmener avec lui partout. L’animal doit ainsi pouvoir se nourrir et s’abreuver seul une fois que sa nourriture et son eau sont servies.

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un proffesionel de santé.

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -