Les 7 aliments les plus anti-inflammatoires

L’inflammation chronique est la source de nombreuses, voire de la plupart des maladies, y compris du cancer, de l’obésité, et des maladies cardiaques, ce qui en fait pratiquement la principale cause de décès en France et dans le monde. Bien que l’inflammation soit un processus parfaitement normal et bénéfique qui survient lorsque vos globules blancs et les substances chimiques de votre corps vous protègent des envahisseurs tels que les bactéries et les virus, elle pose des problèmes lorsqu’elle devient incontrôlable. Votre alimentation est pour beaucoup dans cet enchainement d’évènements.

De nombreux aliments sont connus pour leurs propriétés anti-inflammatoires, et vous assurer d’en consommer une grande variété régulièrement, peut grandement contribuer à prévenir certaines maladies chroniques.

Les sept meilleurs aliments anti-inflammatoires

Les aliments suivants méritent une mention spéciale pour leur capacité à inhiber la réponse anti-inflammatoire de votre organisme :

  1. Acides gras oméga-3

Les acides gras oméga 3 d’origine animale que l’on trouve dans les poissons gras comme le saumon sauvage d’Alaska et l’huile de poisson ou de krill aident à combattre l’inflammation dans tout l’organisme. Ils sont particulièrement importants pour la santé du cerveau.

  1. Légumes verts feuillus

Les légumes vert foncé feuillus, comme le chou frisé, les épinards, le chou cavalier et les bettes contiennent de puissants antioxydants, des flavonoïdes, des caroténoïdes et de la vitamine C qui contribuent tous à vous protéger des dommages cellulaires. Idéalement, choisissez des légumes verts bio cultivés localement, de saison, et pensez à en consommer une bonne partie crue. Les jus sont un excellent moyen d’inclure plus de légumes verts dans votre alimentation.

  1. Les myrtilles

Les myrtilles ont un pouvoir antioxydant très puissant par rapport aux autres fruits et légumes. Elles contiennent également moins de sucre que de nombreux autres fruits.

  1. Le thé

Le thé matcha est le thé vert le plus riche en nutriments et se présente sous forme de poudre non fermentée, meulée à la pierre. Le meilleur thé matcha provient du Japon et possède jusqu’à 17 fois plus d’antioxydants que les myrtilles sauvages, et sept fois plus que le chocolat noir.

Le thé Tulsi est un autre thé riche en antioxydants anti-inflammatoires et autres micronutriments qui soutiennent la fonction immunitaire et la santé cardiaque.

  1. Légumes et aliments fermentés de façon traditionnelle

Il est important d’optimiser votre flore intestinale pour le bon fonctionnement de votre système immunitaire, et cela aide également à repousser l’inflammation chronique. En fait, la majorité des maladies inflammatoires commencent dans les intestins, conséquences d’un microbiome déséquilibré. Des aliments fermentés tels que kéfir, kimchee, miso, tempeh, cornichons, choucroute, olives et autres légumes fermentés, aideront à ‘réensemencer’ vos intestins de bactéries bienfaisantes.

Les légumes fermentés peuvent aussi aider votre corps à se débarrasser des toxines nocives tels que métaux lourds et pesticides qui favorisent l’inflammation.

  1. Champignons Shiitake

Les champignons shiitake contiennent de puissants composés, tels que l’ergothionéine, ayant la capacité naturelle à décourager l’inflammation, ce qui inhibe le stress oxydatif. Ils contiennent également de nombreux nutriments uniques que de nombreuses personnes n’obtiennent pas en quantités suffisantes par leur alimentation. L’un d’entre eux est le cuivre, qui est l’un des rares éléments métalliques, accompagné d’acides aminés et d’acides gras, qui soient essentiels à la santé. Puisque votre corps ne peut synthétiser le cuivre, votre alimentation doit vous en fournir régulièrement. Une carence en cuivre peut être un facteur de développement de maladie coronarienne.

  1. Ail

L’ail est apprécié depuis des siècles pour ses propriétés médicinales. C’est également l’un des aliments végétaux sur lequel on a fait le plus grand nombre de recherches. Plus de 170 études ont démontré ses effets bénéfiques dans plus de 150 maladies. L’ail exerce ses bienfaits à différents niveaux, présentant des propriétés antibactériennes, antivirales, antifongiques et antioxydantes.

On pense que la plupart des effets thérapeutiques de l’ail viennent de ses composés contenant du souffre, tels que l’allicine. La recherche a révélé que lorsque l’allicine est digérée par l’organisme, elle produit de l’acide sulfénique, un composé qui réagit aux dangereux radicaux libres plus rapidement que n’importe quel autre composé connu.