Coeur des femmes: les 4 pires facteurs de risque et le facteur protecteur crucial

Le coeur des femmes est plus fragile que celui des hommes. Le principal facteur de risque qui affecte le coeur des femmes est le manque d’exercice, en tout cas chez les femmes de plus de 30 ans. Avant cet âge le tabagisme est le risque principal, car les jeunes femmes fument davantage que celles plus âgées.

Quand on sait que dans un pays industrialisé et à haut revenu 40% de tous les décès sont provoqués par une maladie cardiovasculaire, une telle étude a un impact énorme. Les chercheurs mettent en avant les 4 principaux facteurs de risque pour le cœur en Australie et dans la plupart des pays industrialisés ou à haut revenu:

-hypertension,

-tabagisme,

-excès de poids

– manque d’exercice.

Ces 4 facteurs sont responsables de plus de la moitié des maladies cardiaques dans le monde, selon les chercheurs. D’autres facteurs de risque, notamment de l’infarctus du myocarde sont un mauvais sommeil, une mauvaise alimentation, du stress, une grippe, etc.

Risques majeurs: Le tabagisme avant 30 ans, après 30 ans, l’absence d’exercice physique

Afin de mieux connaître lequel de ces 4 facteurs influence le plus négativement la santé cardiaque, des chercheurs de l’Université du Queensland (University of Queensland), dans l’Est australien, ont étudié les données de plus de 32’000 femmes provenant d’une grande banque de données australienne (Australian Longitudinal Study of Women’s Health). Les participantes à cette étude appartiennent à différentes générations (nées entre 1921 et 1926, 1946 et 1951 et 1973 et 1978).Les chercheurs ont étudié de quelle manière la santé cardiaque pouvait être améliorée si un facteur de risque était supprimé, par exemple si aucune femme ne fumait quel en serait l’impact sur le risque cardiaque.

Après un travail statistique et mathématique, les chercheurs ont remarqué que pour les moins de 30 ans le tabagisme était le facteur de risque le plus important, mais après l’âge de 30 ans et jusqu’à environ 90 ans la pratique d’exercice était le facteur le plus déterminant sur la santé cardiaque féminine. Autrement dit, faire régulièrement des exercices est absolument essentiel pour prévenir les maladies cardiaques chez la femme.

Selon les chercheurs, si chaque femme âgée entre 30 et 90 ans pratiquait 150 minutes d’exercice par semaine, plus de 2’000 vies pourraient être sauvées chaque année seulement en Australie. En France, en faisant une simple conversion, cela représente environ 6’000 vies sauvées par an.

Femmes: 20 min d’activité physique par jour

La célèbre Association Américaine du Coeur (American Heart Association) recommande à toutes les femmes d’effectuer 20 minutes d’exercice par jour, comme de la marche, de la course à pied ou des exercices musculaires tels le fitness. Selon les chercheurs australiens, le type de pratique d’exercice ou de sport n’a que peu d’impact, l’essentiel étant d’être actif physiquement. L’idéal est de pratiquer de façon régulière autant des exercices de type aérobie (marche, course) que des exercices musculaires.

Les autres facteurs de risque cardiaques comme l’hypertension ne doivent surtout pas être négligés, mais ce travail a le mérite de mettre en évidence un aspect essentiel de la santé cardiaque, surtout dans nos sociétés toujours plus sédentaires.

Les points à retenir

À retenir de cette étude: les femmes devraient faire 20 minutes d’exercice chaque jour pour prévenir les maladies cardiaques – la prévention est un élément essentiel de la santé cardiaque : exercice, ne pas fumer, maigrir, alimentation saine, notamment chez la femme qui a une santé cardiaque plus fragile que l’homme.

Source

Brown WJ: Comparing population attributable risks for heart disease across the adult lifespan in women.Br J Sports Med.  doi: 10.1136/bjsports-2013-093090