Bien êtreLe saviez vous ?Science

Les 4 meilleures plantes d’intérieur qui éliminent la pollution

certaines plantes d'intérieur peuvent nous protéger de certains composés toxiques qui se cachent dans notre air intérieur

Vous avez peut-être du mal à le croire, mais il est fort probable que votre air intérieur soit pire que l’air extérieur que vous respirez. En vrai, il est même souvent 2 à 5 fois pire. Mais respirez profondément, car les systèmes coûteux de filtration de l’air et de ventilation ne sont pas vos seules options pour résoudre le problème. Les scientifiques ont trouvé un autre moyen éprouvé et pratique (et franchement, bien plus attrayant et abordable) de purifier l’air de votre maison et de votre bureau : certaines plantes d’intérieur dépolluent.

En effet, les maisons bien isolées ne respirent pas bien, laissant les composés toxiques piégés à l’intérieur. D’où l’idée de trouver les meilleures plantes d’intérieur qui éliminent la pollution. Le concept consistant à utiliser ces plantes pour atténuer la pollution environnementale est connu sous le nom de phytoremédiation. Il n’est pas seulement rentable, mais aussi super efficace.

Depuis des décennies, les capacités des plantes à purifier l’air intriguent les chercheurs. De nombreux scientifiques se sont intéressés aux meilleures plantes d’intérieur qui dépolluent l’air ambiant. Et chaque année, semble-t-il, de nouvelles données apparaissent, montrant quelles plantes sont les mieux adaptées pour nous protéger de certains composés toxiques particuliers qui se cachent dans notre air intérieur. Voyons cela de plus près.

Les risques des Composés Organiques Volatiles (COV) sur la santé

Les chercheurs ont testé des plantes d’intérieur courantes, connues sous le nom de filtres à air naturels, et huit COV (Composés Organiques Volatiles) courants, et ils ont constaté que certaines plantes étaient plus aptes à absorber des composés spécifiques. Par exemple, toutes les plantes pouvaient éliminer l’acétone (produit chimique piquant que l’on trouve par exemple en abondance dans les salons de manucure). Les COV sont des composés tels que l’acétone, le benzène et le formaldéhyde qui sont émis sous forme de gaz et peuvent avoir des effets sur la santé à court et à long terme lorsqu’ils sont inhalés. Certaines personnes développent même ce que l’on appelle le syndrome des bâtiments malsains lorsqu’elles sont exposées aux COV ou à d’autres polluants dans un bâtiment où elles passent du temps. Les symptômes du syndrome des bâtiments malsains sont les suivants:

irritation des yeux, du nez et de la gorge
réactions d’hypersensibilité
vertiges
asthme
allergies
maux de tête
démangeaisons de la peau
toux sèche
fatigue
changements de personnalité
symptômes de type grippal
difficulté à se concentrer (brouillard cérébral)
réduction de la productivité

Les 4 meilleures plantes d’intérieur qui éliminent la pollution

1 Bromélia

Cette broméliacée peut éliminer six COV différents. Cette plante tropicale peut éliminer plus de 80 % de chacun de ces composés de l’air en l’espace de 12 heures. C’est l’une des meilleures plantes d’intérieur à avoir chez soi ou sur son lieu de travail.

Il est important de noter qu’elle contribue à débarrasser l’air du toluène, un solvant toxique qui, même à de faibles niveaux, peut entraîner fatigue et faiblesse. Il a été démontré que les bougies de paraffine, le type de bougies le plus répandu dans les maisons et les bureaux, émettent du toluène et du benzène. Le benzène est un solvant cancérigène présent dans les gaz d’échappement des voitures. Cette plante est la plus efficace pour éliminer le benzène, avec un taux d’élimination de 92 % en 12 heures.

2 Dracaena

L’acétone, ce COV désagréable et malodorant que l’on trouve dans les dissolvants pour vernis à ongles, peut provoquer des maux de tête, des vertiges, une irritation des yeux et des lésions du système nerveux central. Si toutes beaucoup de plantes peuvent éliminer l’acétone de l’air, le dracaena est une superstar, éliminant 94 % du produit chimique de l’air. L’acétone ne se limite pas aux salons de manucure. Il se dégage également des gaz provenant des nettoyants ménagers, du ciment et de la peinture.

3 Chlorophytum comosum

Si la « plante araignée » n’est pas très douée pour aspirer le benzène et le toluène, elle est meilleure pour purifier l’air dans d’autres domaines. Cette plante peut éliminer plus de 80 % de l’éthylbenzène, des p-Xylènes, de l’o-Xylène et de l’acétone de l’air lors de tests en chambre. L’éthylbenzène est un solvant toxique que l’on trouve dans les encres, les peintures, le faux caoutchouc et les pesticides. Les xylènes ont le pouvoir de provoquer des étourdissements, des troubles de la mémoire, de la fatigue, des tremblements, des problèmes respiratoires et même des lésions rénales. Ces COV se trouvent dans les diluants pour peinture, dans les imprimeries et les nettoyants. La plante araignée est aussi la plus efficace pour éliminer l’éthylbenzène (taux d’élimination de 62 %), les p-Xylènes (taux d’élimination de 92 %) et l’o-Xylène (taux d’élimination de 93 %).

4 Crassula ovata ou plante de jade

La plante de jade, communément appelée peut vraiment être une grande amie lorsqu’il s’agit d’offrir un air pur. Cette plante peut éliminer plus de 80 % du benzène, du toluène, de l’éthylbenzène, des p-Xylènes et des o-Xylènes. Et dans la fourchette de 70 %, elle fait un travail correct en retirant l’acétone de l’air. De toutes les plantes testées, c’est la meilleure plante d’intérieur pour éliminer la pollution au toluène de l’air intérieur. Elle a éliminé 91 % de l’air.

Puisque nous parlons des meilleures plantes d’intérieur dépolluantes, un petit conseil : évitez les pots en plastique, car le plastique dégage également des gaz et pollue l’air. Recherchez un terreau d’intérieur biologiques. Cela signifie qu’il n’y a pas de pesticides ou d’additifs chimiques toxiques dans le sol.

 

 

Articles similaires