Le tussilage : l’antitussif de référence en phytothérapie

le tussilage

Le tussilage est une plante décorative et pectorale appartenant à la famille des Asteraceae. Très répandue en Europe et dans les régions nordiques de l’Asie, les fleurs cette plante apparaissent bien avant la foliation. Connu sous le nom scientifique de Tussilago farfara, le tussilage possède des propriétés médicinales très exploitées en phytothérapie. Il est principalement composé de mucilage, de flavonoïdes, de tanins, d’huile essentielle, de la vitamine C ainsi que des sels minéraux.

Usages médicinaux

Depuis des millénaires, le tussilage est connu comme étant une plante aux nombreuses vertus. En médecine naturelle, ses capacités de guérison ne sont plus à prouver. D’ailleurs, son nom commun « chasse-toux » est un rappel systématique de son effet expectorant.

Cette plante est notamment indiquée en cas de :

  • Toux, maux de gorge et angine
  • Asthme
  • Affections au niveau des bronches et de la trachée
  • Troubles respiratoires
  • Inflammations cutanées ou tissulaires : abcès, kyste ou plaies
  • Diarrhée

Formes d’utilisation en phytothérapie

Les parties les plus utilisées de la plante sont les feuilles et les fleurs. Elles peuvent être consommées sous forme de :

  • Décoction
  • Infusion
  • Sirop
  • Teinture mère
  • Extraits secs
  • Cataplasme

Conseils d’utilisation et dosage recommandé

Usage interne

  • Infusion: infuser pendant 10 minutes 1 cuillère à café (environ 10 g) d’extraits secs dans 150 ml d’eau bouillante. Si besoin, ajouter du miel pour adoucir le goût et boire 3 à 4 tasses par jour pour soulager la toux et les inflammations de la gorge.
  • Sirop : infuser pendant une nuit entière 250 g de fleurs fraîches dans 1 litre d’eau bouillante, filtrer puis ajouter 500 g de sucre et un jus de citron. Ensuite, faire cuire la préparation à feu doux jusqu’à l’obtention d’un sirop. Le dosage usuel est de 4 cuillères à soupe réparties dans la journée.
  • Teinture mère: diluer 25 gouttes de teinture dans de l’eau et boire 3 verres par jour.

Usage externe :

En usage externe, le tussilage est utilisé pour soigner les lésions cutanées ou articulaires.

  • Décoction: pour 1 litre d’eau bouillante, il faut une quantité de 50 à 100 g de feuilles séchées. Laisser infuser pendant 10 minutes puis filtrer et laisser refroidir. Cette préparation peut être appliquée directement sur la partie lésée par le biais d’une gaze ou d’une compresse.
  • Cataplasme: faire cuire des feuilles fraîches. Une fois cuites, il suffit de les appliquer sur la zone à traiter pour soulager une entorse.

Précautions d’emploi et contre-indications

Le tussilage est proscrit chez les femmes enceintes et allaitantes ainsi que chez les enfants de moins de 6 ans.

Par ailleurs, cette plante contient des toxines appelées alcaloïdes pyrrolizidiniques. De ce fait, elle est contre-indiquée chez les personnes souffrant de troubles hépatiques. Une étude effectuée chez les rats démontre, d’ailleurs, un effet cancérigène de cette toxine. Un traitement à forte dose et de longue durée est donc fortement déconseillé.

Pour un usage sans risques, une consultation au préalable auprès d’un thérapeute ou d’un professionnel de santé est conseillée.