Le traitement naturel de la fibromyalgie, par Pierre Franchomme

3 millions de personnes, à 75% des femmes sont atteintes de fibromyalgie en France. La médecine est embarrassée devant cette  maladie encore mal connue qui se caractérise par des douleurs continues à certains endroits du corps et une grande fatigue persistante. Pierre Franchomme, le « père » de l’utilisation scientifique des huiles essentielles en France depuis 30 ans, nous donne son traitement pour venir à bout de la fibromyalgie et en atténuer les symptômes.   

La fibromyalgie est une maladie neuro-tendino-musculaire qui affecte environ 3 % de la population, dont 75 % de femmes. La population atteinte est estimée à 14 millions en Europe et 3 millions en France. Cette maladie douloureuse et handicapante se caractérise par : un état chronique de douleurs neuropathiques de jour comme de nuit, des troubles de sommeil (non récupérateur), une fatigabilité allant jusqu’à l’épuisement, des troubles de la concentration et de la mémorisation, des troubles gastro-intestinaux, une hypersensibilité des sens (température, lumière, bruit, odorat) et des émotions, avec une anxio-dépression fréquente. Elle se diagnostique généralement avec en plus la présence de 18 points très sensibles sur le corps.

Fibromyalgie, une pathologie à deux faces

Le syndrome de fatigue chronique (SFC) et le syndrome polyalgique idiopathique diffus (SPID), plus connu sous le nom de fibromyalgie (FM), sont des maladies auto-immunes, invalidantes à terme et souvent difficiles à identifier, incomprises de l’entourage familial ou professionnel. Elles apparaissent comme les deux faces d’une seule et même pathologie caractérisée par 2 symptômes majeurs :

– une fatigue physique intense chronique ou plus exactement un épuisement extrême pathologique, dominant dans le SFC ;

– des douleurs articulaires et musculaires diffuses et intenses, chroniques, dominantes dans le SPID, avec des périodes de paralysie.

Les symptômes sont accompagnés d’un ensemble variable de troubles fonctionnels divers d’origine neurovégétative, dont des troubles du sommeil, des maux de tête, des troubles cognitifs, des troubles digestifs, une dépression nerveuse.

Le diagnostic spécifique de la fibromyalgie comporte :

– au minimum 11 points douloureux à la pression, parmi les 18 retenus comme caractéristiques selon le Collège Américain de Rhumatologie.

– une fatigue physique inexpliquée, constante et disproportionnée par rapport aux efforts accomplis, tant physiques (ex : faire la vaisselle, le repassage, une marche….) avec impossibilité de récupérer normalement, doublé d’une fatigue intellectuelle (trous de mémoire)

-une fatigue psychique consécutive de l’état de stress permanent, avec des périodes d’abattement et d’épuisement total pathologique.

L’origine de la fibromyalgie peut être virale:

Sur fond de perméabilité intestinale (dans 70% des cas), les réactivations virales jouent un rôle majeur, dans l’historique des personnes atteintes, on peut retrouver :

– une infection virale à Epstein-Barr Virus (EBV) avec complication hépatique (ancien cas de mononucléose infectieuse)

–  une présence d’entérovirus (Echovirus B ou Coxsackie B) dans l’estomac de 82% des patients et la présence d’anticorps anti-VP1 (protéines des entérovirus).

Le traitement naturel de la fibromyalgie

Il est évident qu’il s’agit d’un traitement au long cours avec des fenêtres thérapeutiques, devant être suivi obligatoirement par un professionnel de santé compétent dans ce domaine.

– Pour retrouver un sommeil profond et réparateur:

En aroma

HE Angelica archangelica, racines (Angélique) : 2 gouttes le soir au coucher sur un comprimé neutre

En olfaction

HE Santalum austrocaledonicum (Santal de Nouvelle-Calédonie) : une trace au niveau de l’orifice nasal au coucher

– Pour lutter contre la dépression, à petites doses:

HECO2 Myristica fragrans, arille (Extrait CO2 de Macis) : 1 goutte avant les 3 repas de la journée sur un comprimé neutre

– Les HE Anxiolytiques et adaptogènes

HE Citrus reticulata var. mandarine (Mandarine verte) : 1 goutte avant les 3 repas de la journée sur le même comprimé neutre

– Pour soulager les douleurs:

Baume à la Nigelle (le matin): à appliquer sur les zones douloureuses

Baume à la Myrrhe (le soir): à appliquer sur les zones douloureuses

– Pour aider à cicatriser la muqueuse intestinale:

HE Cistus ladaniferus (Ciste ladanifère) : une goutte au cours des repas du midi et du soir. Extrait de karkadé (complément alimentaire ou tisane)

– Les HE antivirales et inhibiteurs de l’EBV « Epstein-Barr Virus »:

Au choix ou en alternance :

HE Curcuma domestica (Curcuma) ou HE Zingiber officinale (Gingembre frais)

HE Cinnamomum verum, écorce (Cannelle) 2 gouttes sur un comprimé neutre, 2 à 3 fois par jour

– En complément : oligothérapie et vitaminothérapie:

Magnésium marin, vitamines B et C

On trouve maintenant facilement tout type d’huile essentielle dans le commerce. Faîtes bien attention à leur qualité. Elles devront au minimum toutes êtres labélisées Bio, bioen que ça ne suffise pas toujours à garantir leur qualité.

Les huiles essentielles citées (Angélique, Santal, Macis, Mandarine verte, Ciste, Curcuma, Gingembre, Cannelle) ainsi que les baumes à la Nigelle et à la Myrrhe sont disponibles sur le site www.pierrefranchomme-lab.com

Pierre Franchomme est une sommité dans le domaine des huiles essentielles médicinales. Véritable pionnier depuis les années 1975, il est notamment le découvreur de plusieurs huiles essentielles aujourd’hui incontournables telles que le ravintsara, le tea tree, l’eucalyptus radié, l’immortelle, l’inule odorante… Son immense travail de recherche a posé les bases de la pharmacologie aromatique, le conduisant à imposer la notion fondamentale de “chémotype” et à collaborer avec des organismes prestigieux : Institut Pasteur de Paris, Faculté de médecine de Toulouse, CNRS, et bien d’autres. Pierre Franchomme est également enseignant en Aromathérapie et fondateur de l’association humanitaire Aromathérapie sans frontières.

Marie Desange est journaliste santé, passionnée tant par les dernières recherches en scientifiques en nutrition, neurosciences et bien être que par les nouvelles approches de santé qui ne sont pas encore passées par le filtre des études scientifiques, mais qui marchent.Ostéopathie, chiropractie, acupuncture, neuro-feedback, méditation, aromathérapie, homéopathie, médecine chinoise ou Indienne (Ayurveda), shiastu, soins énergétiques, techniques corporelles ou thérapies psychologiques, toutes ces disciplines méritent d’être mises en avant pour que les lecteurs puissent être bien informés et faire leur choix sur ce qui peut les aider.De plus, la pratique journalistique lui permet de rencontrer toujours plus d’acteurs de ces nouvelles approches et de sélectionner ceux qui ont une particularité et une réelle maîtrise de ce qu’ils proposent. Les soins complémentaires et les nouvelles approches de santé doivent être rigoureux et sans danger pour les personnes qui se tournent vers elles. Avec le temps et l’expérience, Marie sait sélectionner ce qui peut apporter, selon les cas, de vrais bénéfices pour le mieux être des personnes qui le recherchent. `Journaliste pour le journal on-line pressesante.com, Marie a encore plein de supers sujets sous le coude à vous proposer, que vous ne lirez pas ailleurs.