Le thé noir modifie le microbiote et favorise la perte de poids

Bien que les polyphénols du thé noir soient moins bien absorbés que ceux du thé vert, ils semblent également en mesure d’influencer le poids, mais au travers d’un effet sur le microbiote intestinal, selon de nouveaux travaux réalisés chez la souris.

Thé vert et thé noir ont beau provenir de la même plante (Camellia Sinensis), ils diffèrent notamment par la nature de leurs composés phénoliques. Ceux du thé vert sont plus courts, et donc mieux absorbés au niveau de l’intestin grêle. On les retrouve en plus grande quantité dans la circulation que ceux du thé noir, ce qui a valu au thé vert d’être considéré comme plus «actif». Mais ces travaux menés par des chercheurs de l’UCLA (Université de Californie à Los Angeles) amènent à considérer le thé noir sous un nouvel angle, qui lui conférerait des propriétés tout autant dignes d’intérêt que celle du thé vert, mais avec un autre mécanisme à la clé.

Thé vert et thé noir agissent sur le poids

Les chercheurs ont soumis pendant 4 semaines des rongeurs à différents régimes:

  • pauvre en graisse et riche en sucre,
  • riche en graisse et riche en sucre,
  • riche en graisse et en sucre avec des extraits de thé vert,
  • riche en graisse et en sucre avec des extraits de thé noir.

Après 4 semaines, le poids des souris ayant reçu les extraits de thé vert ou noir s’est retrouvé au même niveau que celui des animaux ayant reçu le régime pauvre en graisse. Des travaux précédents menés par l’UCLA avaient déjà montré cela pour le thé vert, mais c’est la première fois que les chercheurs l’observent également pour le thé noir.

Des effets qui passent par le microbiote

Les analyses de selles révèlent que tant pour le thé vert que pour le thé noir, il y a moins de bactéries associées à l’obésité et plus de bactéries associées à la minceur. Toutefois, seuls les animaux ayant reçu l’extrait de thé noir montrent une augmentation significative de la bactérie Pseudobutyrivibrio.

Il est donc clair que les effets bénéfiques du thé vert comme du thé noir dépassent le cadre des propriétés antioxydantes, et passent aussi par des modifications du microbiote. Le fait que les polyphénols du thé noir soient de plus grande taille, ils sont moins absorbés au niveau de l’intestin, mais exercent alors des propriétés prébiotiques dans le côlon.

Source
Susanne M. Henning : Decaffeinated green and black tea polyphenols decrease weight gain and alter microbiome populations and function in diet-induced obese mice. European Journal of Nutrition