Le tai-chi : Une façon douce de lutter contre le stress

Le tai-chi permet de réduire le stress et l’anxiété. Il permet également d’accroître la flexibilité et l’équilibre.

Si vous cherchez un moyen de réduire le stress, pensez au tai-chi. Initialement développé pour l’autodéfense, le tai-chi a évolué pour devenir une forme d’exercice gracieuse qui est maintenant utilisée pour réduire le stress et toute une série d’autres problèmes de santé. Souvent décrit comme une méditation en mouvement, le tai chi favorise la sérénité par des mouvements doux et fluides.

Qu’est-ce que le tai chi ?

Le tai-chi est une ancienne tradition chinoise qui, aujourd’hui, est pratiquée comme une forme d’exercice gracieuse. Il consiste en une série de mouvements exécutés de manière lente et ciblée, accompagnés d’une respiration profonde.

Le tai chi, également appelé tai chi chuan, est un système d’exercices physiques doux et d’étirements non compétitifs et à rythme personnel. Chaque posture s’enchaîne sans pause, assurant un mouvement constant de votre corps.

Le tai chi a de nombreux styles différents. Chaque style peut mettre subtilement l’accent sur divers principes et méthodes de tai chi. Il existe des variations au sein de chaque style. Certains styles peuvent se concentrer sur le maintien de la santé, tandis que d’autres mettent l’accent sur l’aspect arts martiaux du tai chi.

Le tai chi est différent du yoga, un autre type de mouvement méditatif. Le yoga comprend diverses postures physiques et techniques de respiration, ainsi que la méditation.

Qui peut faire du tai chi ?

Le tai-chi est un sport à faible impact qui exerce un stress minimal sur les muscles et les articulations. Ce qui le rend généralement sûr pour tous les âges et toutes les formes de conditionnement physique. En fait, comme le tai chi est un exercice à faible impact, il peut être particulièrement adapté si vous êtes une personne âgée qui, autrement, ne pourrait pas faire d’exercice.

Le tai-chi peut également vous intéresser parce qu’il est peu coûteux et ne nécessite pas d’équipement spécial. Vous pouvez faire du tai-chi n’importe où, y compris à l’intérieur ou à l’extérieur. Et vous pouvez faire du tai-chi seul ou en groupe.

Bien que le tai-chi soit généralement sans danger, les personnes souffrant de problèmes articulaires, de douleurs dorsales, de fractures, d’ostéoporose grave ou d’une hernie doivent consulter leur médecin avant d’essayer le tai-chi. Il peut être recommandé de modifier ou d’éviter certaines postures.

Pourquoi essayer le tai-chi ?

Lorsqu’il est appris correctement et pratiqué régulièrement, le tai-chi peut être un élément positif d’une approche globale visant à améliorer votre santé. Les avantages du tai chi peuvent être les suivants :

Diminution du stress, de l’anxiété et de la dépression
Avec amélioration de:

l’humeur
la capacité aérobique
l’énergie et une endurance accrues
la flexibilité, de l’équilibre et de l’agilité
la force et de la définition des muscles

Certaines données indiquent que le tai chi pourrait également être bénéfique pour améliorer:

la qualité du sommeil
le système immunitaire
Aider à réduire la pression artérielle
les douleurs articulaires
les symptômes de l’insuffisance cardiaque congestive
le bien-être général
Réduire le risque de chute chez les personnes âgées

Comment débuter avec le tai chi

Bien que vous puissiez louer ou acheter des vidéos et des livres sur le tai-chi, pensez à demander conseil à un instructeur de tai-chi qualifié pour en tirer tous les avantages et apprendre les techniques appropriées.

Vous pouvez trouver des cours de tai chi dans de nombreuses communes aujourd’hui. Pour trouver un cours près de chez vous, contactez les centres de remise en forme et les associations de votre commune. Les instructeurs de tai chi n’ont pas tous suivi un programme de formation standard. Il est conseillé de se renseigner sur la formation et l’expérience d’un instructeur et d’obtenir des recommandations si possible.

Un instructeur de tai chi peut vous enseigner des positions et des techniques de respiration spécifiques. Il peut également vous apprendre à pratiquer le tai-chi en toute sécurité, en particulier si vous avez des blessures, des maladies chroniques ou des problèmes d’équilibre ou de coordination. Bien que le tai chi soit lent et doux, et qu’il n’ait généralement pas d’effets secondaires négatifs. Il peut arriver que vous vous blessiez si vous n’utilisez pas les techniques appropriées.

Après avoir appris le tai-chi, vous pourrez éventuellement vous sentir assez confiant pour faire du tai-chi tout seul. Mais si vous appréciez les aspects sociaux d’un cours, envisagez de continuer avec des cours de tai chi en groupe.

Conserver les avantages du tai chi

Vous pouvez tirer certains avantages d’un cours de tai chi au bout de 12 semaines ou moins. Mais mieux encore,  vous pouvez en tirer davantage si vous continuez le tai chi à long terme et devenez plus entrainé.

Vous pouvez trouver utile de pratiquer le tai chi au même endroit et à la même heure chaque jour pour développer une routine. Mais si votre emploi du temps est irrégulier, faites du tai-chi dès que vous avez quelques minutes. Vous pouvez même pratiquer les concepts apaisants du tai chi pour le corps et l’esprit sans effectuer les mouvements réels lorsque vous êtes dans une situation stressante. Comme lors d’un embouteillage ou une réunion de travail tendue, par exemple.

Sources

Bystritsky A, et al. Complementary and alternative treatments for anxiety symptoms and disorders: Physical, cognitive, and spiritual interventions. https://www.uptodate.com/contents/search. Accessed Aug. 28, 2018.

Ma C, et al. The impact of group-based tai chi on health-status outcomes among community-dwelling older adults with hypertension. Heart & Lung: The Journal of Acute and Critical Care. 2018;47:337.
I

mboden JB, et al., eds. Complementary and alternative therapies. In: Current Diagnosis & Treatment: Rheumatology. 3rd ed. New York, N.Y.: McGraw-Hill Education; 2013. https://accessmedicine.mhmedical.com. Accessed Aug. 28, 2018.

Tsai PF, et al. Tai chi for post-traumatic stress disorder and chronic musculoskeletal pain: A pilot study. Journal of Holistic Nursing. 2018;36:147.