Le Tai-chi : ses fonctionnalités et son utilité

le Tai-chi

Émotionnellement et physiquement, notre organisme réagit facilement au stress. On a accès à différentes techniques de soin naturelles pour lutter contre ce problème qui cause souvent le mal-être. Mais ici, on va vous faire connaître une technique très particulière, qui est le tai-chi. En effet, ce style de méditation en mouvement peut réduire favorablement la sensation de stress et peut même l’éliminer.  C’est une discipline basée principalement sur le mouvement, la concentration et la respiration. Un art de vie qui mise sur la relaxation, le bien-être et la santé. Une des six branches de la médecine traditionnelle chinoise, elle vise à améliorer la coordination, l’équilibre et la souplesse. Elle comprend 5 styles composés d’enchaînements de gestes différents : Yang, Chen, Wu Yu, Sun et Wu Chien.

LeTai-chi, son histoire et sa provenance

Une discipline ancestrale et holistique de Chine, le tai-chi ou Tai-chi-chuan fait partie de la tradition martiale chinoise. Une technique d’autodéfense et de combat secret devenu actuellement une gymnastique de santé populaire en Occident. Sa première introduction en Amérique du Nord date depuis les années 1970.

Jusqu’à aujourd’hui, sa provenance demeure toujours difficile à préciser. Par ailleurs, plusieurs auteurs attribuent à Zhang Sanfeng la création des 13 postures de base de cette discipline. Pour concevoir les enchaînements, ce moine chinois du XVIème siècle s’inspire d’un combat entre un oiseau et un serpent. On dirait que le triomphe du serpent se basait sur sa lenteur, sa souplesse et ses mouvements circulaires. C’est les mêmes principes de base du tai-chi.

Le Tai-chi et ses atouts thérapeutiques multiples

C’est une gymnastique dynamique pour le corps et l’esprit. Pour offrir des bienfaits curatifs, il stimule à la fois le système cognitif, sensoriel, musculo-squelettique et neuromusculaire.

Il favorise l’affermissement, l’apaisement, la souplesse squelettique, articulaire et musculaire. En effet, il renforce la densité osseuse, tonifie les tissus musculaires et prévient les fractures. Il agit sur les symptômes de la maladie de Parkinson, les rhumatismes, l’ostéoporose, l’arthrite et les pathologies musculo-squelettiques. Il peut traiter le diabète, les maux de dos, la polyarthrite, la rhumatoïde, la fibromyalgie et l’arthrose. De plus, il développe les capacités intellectuelles tout en optimisant la concentration, la mémoire et la qualité du sommeil. Il réduit également les risques de chutes chez les personnes âgées et améliore l’équilibre.

Le Tai-chi en pratique : les principes de base

En Tai-chi, la séance dure en moyenne 20 à 30 minutes. Les exercices se basent sur certaines techniques : méditation, souplesse, respiration, tonification musculaire, visualisation, coordination motrice et intégration posturale. Les participants exécutent une succession de mouvements rotatoires, fluides, souples, lents et chorégraphiés, à réaliser dans un ordre très précis. Sa pratique journalière favorise une vie moins stressante et plus équilibrée. Pas de précipitation, c’est une discipline qui s’apprend avec le temps.