Le régime méditerranéen réduit de 30 % le risque de diabète chez les femmes

Les résultats d’un suivi sur vingt ans permettent de mettre en lumière les principaux bienfaits protecteurs du régime méditerranéen sur la santé. Plus précisément des données suggèrent que le fait de manger comme les personnes qui vivent près de la mer Méditerranée peut aider à lutter contre le diabète de type 2.

Dans une étude publiée en novembre 2020 dans JAMA, des chercheurs ont découvert que les femmes qui suivaient un régime alimentaire de type méditerranéen, riche en graisses, fruits et légumes sains, présentaient un taux d’incidence du diabète de type 2 inférieur de 30 % à celui des femmes qui n’en suivaient pas.

Cette nouvelle recherche a examiné plusieurs mécanismes à l’œuvre dans l’organisme pour tenter d’identifier les différences entre le groupe qui suit un régime de type MED et le groupe qui suit un régime normal. En plus de la réduction du risque de diabète, les chercheurs ont pu mieux comprendre les raisons potentielles de ces avantages. La contribution la plus importante est venue des biomarqueurs de la résistance à l’insuline, suivie des biomarqueurs de l’adiposité ou de l’indice de masse corporelle (IMC), des mesures des HDL (lipoprotéines de haute densité) et de l’inflammation.

Le régime méditerranéen a prouvé ses bienfaits pour l’amélioration de la santé métabolique

Les personnes qui suivent un régime méditerranéen ont tendance à cuisiner avec de l’huile d’olive. C’est une graisse bonne pour le cœur. Par ailleurs, ils mangent beaucoup de fruits, de légumes, de légumineuses, de noix et de graines. Des quantités modérées de poisson et de produits laitiers, des quantités limitées de viandes rouges et de viandes transformées comme le bacon et les hot-dogs, et peu sucre ajouté. Ils boivent également un peu de vin rouge.

Plusieurs études antérieures ont fait état de bienfaits pour la santé chez les personnes qui suivent un régime méditerranéen. Par exemple, une méta-analyse comprenant 50 études et 534 096 personnes, publiée dans le Journal of the American College of Cardiology, a révélé que le régime méditerranéen était associée à un risque réduit de syndrome métabolique. Les chercheurs ont également découvert qu’un régime méditerranéen pouvait avoir un effet protecteur contre le développement de ce groupe de maladies. Comme l’obésité abdominale, l’hypertension artérielle, l’hypercholestérolémie et l’insulinorésistance. Les personnes atteintes du syndrome métabolique ont un risque accru de maladies coronariennes et de diabète de type 2.

Un régime alimentaire riche en fruits, légumes et graisses saines associé à une moindre incidence du diabète

Les 25 317 sujets impliqués dans la recherche actuelle sont issus de l’étude sur la santé des femmes. Les chercheurs ont utilisé les données recueillies à l’aide d’un questionnaire sur la fréquence de consommation alimentaire et des échantillons de sang prélevés au moment de l’inscription.

L’âge moyen des participants était de 52,9 ans. Environ 95 % des participants étaient blancs, 2,3 % étaient noirs et 1,1 % étaient hispaniques. En se basant sur les données fournies par les questionnaires, les chercheurs ont attribué à chaque participant une note de 0 à 9 pour la consommation de produits alimentaires MED. Des points ont été attribués pour une consommation élevée de fruits, légumes, céréales complètes, légumineuses, noix et poisson, une consommation modérée d’alcool et une consommation réduite de viande rouge ou transformée.

Les échantillons de sang des participants ont été mesurés pour des marqueurs comprenant la pression sanguine, les lipides (LDL, HDL, triglycérides), le niveau glycémique, la résistance à l’insuline, les lipoprotéines et la créatinine. Les enquêteurs ont découvert qu’au cours du suivi de plus de 20 ans, 2 307 des participants ont développé un diabète de type 2. Les personnes qui ont suivi de plus près les principes du régime MED (indiqué par une note de 6 ou plus) ont développé un diabète à un taux inférieur de 30 % à celui des personnes qui n’ont pas suivi un régime de type MED.

Après avoir évalué 40 biomarqueurs différents qui sont généralement associés au diabète de type 2, les chercheurs ont utilisé ces mesures en même temps que le score du régime MED pour calculer la contribution de chacun de ces facteurs au diabète.

Un régime alimentaire est très bénéfique pour les femmes en surpoids ou obèses

En ventilant davantage leurs résultats, les chercheurs ont découvert une association entre le régime méditerranéen et un risque de diabète plus faible uniquement chez les femmes ayant un IMC de 25 ou plus, écrivent les auteurs. Un IMC de 25 ou plus est le signe d’un surpoids ou d’une obésité. Il est important de noter que dans l’ensemble de la population, il y avait un avantage à ce que le risque de diabète de type 2 soit plus faible. Comme le diabète de type 2 est essentiellement dû à un excès de graisse aux mauvais endroits de notre corps et à un état de dérèglement métabolique, il est logique que les femmes ayant un IMC de 25 ou plus bénéficient particulièrement d’un régime de type méditerranéen par rapport à leurs homologues.

Si les femmes ont atteint la quarantaine et ont toujours un poids santé, alors elles ont probablement de bonnes habitudes et les maintiendront. Les participants en surpoids évitent clairement le diabète grâce aux choix sains du régime MED. Même si elles ne le préviennent pas complètement, elles prolongent clairement le temps jusqu’à l’apparition du diabète de type 2.

Adopter ne serait-ce que quelques éléments d’un régime méditerranéen peut aider à lutter contre le diabète

Contrairement à d’autres régimes, le régime méditerranéen est relativement simple à suivre. Il peut être plus facile à maintenir sur le long terme que des régimes plus restrictifs. C’est un régime savoureux et très varié.

Source

Shafqat Ahmad, PhD, Olga V. Demler: Association of the Mediterranean Diet With Onset of Diabetes in the Women’s Health Study. JAMA Netw Open. 2020;3(11):e2025466. doi:10.1001/jamanetworkopen.2020.25466

À NE PAS RATER !
Abonnez-vous à la newsletter Presse santé
Avec nous, pas d’indésirable. Vous pouvez vous désinscrire quand vous le souhaitez.
Adresse e-mail non valide