Le régime cétogène, un régime alimentaire miracle ?

On entend souvent parler de régimes alimentaires à visée thérapeutique qui auraient des effets miraculeux.
Qu’en est-il exactement du régime cétogène ? Soigne-t-il ?
Est-il à conseiller ? Dans quels cas ?

Le régime cétogène est un régime thérapeutique très strict et rigoureusement calculé que l’on utilise pour déclencher une autre voie métabolique que le cycle de Krebs : la cétogenèse (utilisation des corps cétoniques à des fins métaboliques). Cette voie métabolique devient significative en période de jeûne prolongé, en cas de diabète, ou en cas de régime cétonique, quand l’organisme ne peut utiliser le glucose pour produire l’énergie (ATP) dont il a besoin. Les corps cétoniques sont trois métabolites — l’acétylacétate, le β-D-hydroxybutyrate et l’acétone, tous trois produits par le processus de cétogenèse dans le foie à partir de la dégradation des lipides, et plus particulièrement des acides gras, lorsque l’organisme ne dispose plus de réserves suffisantes en glucides. Ce n’est plus le glucose notamment qui fournit l’énergie aux différentes cellules, mais les corps.

 

Ce régime, utilisé depuis plus de 90 ans a été longuement étudié et testé (avec succès) dans les épilepsies de l’enfant. Il est aujourd’hui prescrit à de très nombreux patients épileptiques, enfants comme adultes, y compris dans des hôpitaux français comme Necker.

Cette diète connaît actuellement un regain d’intérêt en raison de son potentiel thérapeutique dans d’autres maladies neurologiques comme
la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson, les lésions cérébrales lors des accidents vasculaires cérébraux (AVC), mais aussi le diabète et le cancer.

En effet, comme les cellules cancéreuses se nourrissent essentiellement et prioritairement (au détriment des cellules saines)
de sucre, leur indispensable carburant, il suffirait de les en priver pour les faire mourir. Cette idée a inspiré l’utilisation du régime cétogène durant le traitement contre les cancers. Il repose sur une restriction drastique du glucose au profit des graisses avec suffisamment de protéines.
Il consiste donc à manger beaucoup de viande, de produits laitiers, poisson, œufs, huiles graines oléagineuses (sésame, tournesol) et fruits oléagineux (noix, noisettes, amandes) et à éliminer pâtes, pomme
de terre, riz, sucre, gâteaux et biscuits et sucreries en tous genres.

Schéma comparatif de la différence de composition de différents types d’alimentations :

L’objectif est de tirer notre énergie des graisses via la production par le foie des corps cétoniques au lieu de la tirer à partir
du glucose et en parallèle d’affaiblir les cellules cancéreuses.
Celles-ci deviendraient plus vulnérables et l’efficacité
des traitements serait accrue.
Ce qui paraît logique compte tenu de leur appétence de sucre
et sa quasi disparition de l’alimentation.
De nombreux témoignages positifs de patients existent.
Suivre un régime cétogène durant une chimiothérapie diminuerait les effets secondaires (pertes de cheveux, nausées…) et rendraient plus efficaces les chimiothérapies et rayon thérapies, les cellules cancéreuses se trouvant fragilisées.

En conclusion, quoique prometteur et source d’espoir, ce type
de diète ne peut et ne doit pas être suivie sur le long cours
car l’abondance, voire l’excès de graisses a pour effet l’augmentation des lipides sanguins et l’altération des artères ainsi que l’apparition de troubles digestifs. De plus, la quasi éviction des fruits et légumes entraîne une carence de vitamines (dont la vitamine C uniquement présente dans les fruits et légumes) et de minéraux, essentiels pour la santé. Une complémentation en vitamines et minéraux est donc conseillée ainsi que l’introduction d’une eau magnésique type contex©, hépar© ou courmayeur© afin d’éviter la constipation (pouvant être causée par la quasi absence de fruits et légumes).
De plus, nous ne pouvons que regretter la quasi absence d’études en ce domaine et je vous conseille donc de ne suivre ce type
de régime que sur l’avis favorable de votre médecin.

Exemple de menus cétogènes :

Petits déjeuners cétogènes :

Café, ou thé non sucré
+
OU 30 g de pain cétogène (préparation pour plusieurs fois :3 œufs, 75 g de poudre d’amandes ou de noisettes, 25 g de beurre,
1 sachet de levure chimique) + 15g. de beurre
OU 40 g. d’oléagineux (noix, pistaches amandes)
OU 2 œufs

+
OU 1 carré de chocolat noir à plus de 85 % de cacao
OU 50 g de fruits rouges (fraises, myrtilles, cassis…)

Goûters cétogènes :

OU 1 boisson à préparer au blender ou au mixer dans un bol :
12,5 cl de lait de coco + 50 g de fruit oléagineux (amandes, noix, noisettes, noix de macadamia) +1 goutte d’arôme de votre goût

OU 30 g. de pain cétogène avec 15g. de beure

OU 2 œufs durs

Déjeuners ou dîners cétogènes :

 EXEMPLE 1 :

potage 50 g de légumes avec 25 g de fruits oléagineux,
15 cl de lait de coco, épices de votre choix
+150 g. de viande ou poisson ou 2 œufs
+ 1 yaourt sans sucre ou 1 fromage blanc sans sucre ou 30g.
de fromage affiné de votre choix et 30g. de fruits frais

EXEMPLE 2 :

saucisson sec (5 tranches) ou 2 tranches de jambon blanc
ou 2 tranches de jambon de Bayonne
+ 50g. de légumes de votre choix à la crème non allégée
(2 cuillers à soupe) avec épices de votre choix
+ 1 yaourt sans sucre ou 1 fromage blanc sans sucre
ou 40g. de fromage affiné de votre choix et 30g. de fruits frais

EXEMPLE 3 :

Tartare de poisson 50g (1 échalote émincée ou ½ oignon,
1 cuil. à soupe d’huile de colza, 1 cuiller à café de jus de citron, épices de votre choix)
+ 100g. de viande (huile de colza) accompagné de 50 g de légumes de votre choix avec 15g. de beurre
+ 1 yaourt sans sucre ou 1 fromage blanc sans sucre ou 40g.
de fromage affiné de votre choix et 30g. de fruits frais

EXEMPLE 4 :

1 avocat entier ou tranché en lamelles avec 1cuiller à soupe d’huile de noix et jus de citron OU écrasé avec 1 cuiller à soupe d’huile
de noix et épices de votre choix
+ 150 g. de viande ou poisson ou 2 œufs accompagnés de 50g.
de légumes en purée ou écrasés avec 15g. de beure
+ 1 yaourt sans sucre ou 1 fromage blanc sans sucre ou 40g.
de fromage affiné de votre choix et 30g. de fruits frais

Sources :

http://www.thierrysouccar.com/nutrition/info/la-diete-cetogene-quest-ce-que-cest-2275

http://www.afdn.org/fileadmin/pdf/id-regime-cetogene.pdf