Le principe de l’haptonomie

principe de l’haptonomie

Par définition, l’haptonomie vient du grec hapsis (le toucher ou le lien) et le nomos (la règle). L’haptonomie consiste donc à un « toucher affectif » entre le bébé et les parents. Le ressenti se fait lorsque l’enfant est in utéro. Cette approche sensorielle permet de tisser des liens entre les parents et l’enfant à venir. Les bébés sont très réceptifs. Ils perçoivent les émotions et les mouvements extérieurs.

A travers cet échange, les futurs parents se préparent également à l’accouchement. Le contact est très bénéfique pour l’enfant, pour la maman, mais surtout pour le papa. Même si ce dernier ne porte pas l’enfant en soi, il doit se faire une place au milieu de ce duo déjà en symbiose. Ce contact transmet au bébé les gestes d’amour qui l’attendent à sa naissance. Il se sent en confiance.

L’haptonomie dans l’histoire

La première pratique officielle de l’haptonomie a été instaurée par le docteur Frans Veldman. Son ouvrage intitulé « science de l’affectivité » reçoit d’excellentes critiques. C’est en pleine guerre mondiale que le Néerlandais constate l’importance des rapports entre être humain. Ses aspirations lui ont permis de concrétiser l’haptonomie. Dans ce sens, il considère cette science humaine comme thérapeutique.

Pourquoi pratiquer l’haptonomie ?

L’haptonomie est bénéfique autant pour le bébé que pour les parents. Les différentes techniques mises en place permettent aux parents de choisir l’approche qui leur convient. La préparation à l’accouchement dépend des ressentis et du désir des parents. Elle dépend également de la présentation du bébé dans l’utérus.

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter Presse santé

Recevez chaque semaine et en avant première notre actualité santé : actualités médicales, conseils santé, innovations scientifiques, dossiers complets directement dans votre boite mail !

Adresse e-mail non valide
Essayez c est gratuit. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Dans la pratique, le papa peut apprendre les bons gestes qui aideront la maman, le moment venu. L’haptonomie soulage la maman face aux maux de la grossesse (le stress, les contractions). Le papa se place derrière la maman. Il lui tient le ventre et entreprend un massage tout en douceur. Ce mouvement peut aider à faire monter ou descendre le bébé dans le ventre, en fonction de sa présentation. Elle est très utile si le bébé se présente sur le siège.

Comment bien pratiquer l’haptonomie ?

Généralement, la première session de l’haptonomie débute durant les premières semaines du second trimestre. A ce stade, la maman arbore un joli ventre rond. C’est également à ce moment que le bébé donne les premiers coups. Pour une expérience plus intense, les parents font appel à une sage-femme. Elle les accompagne dans leur geste et dans les mouvements à effectuer.

Au début, les parents font de légères pressions sur différents endroits du ventre. Cette pratique stimule le bébé et l’invite à répondre. Dans la plupart des cas, le bébé donne des coups et se déplace dans l’utérus. Il s’approche des points de pression comme pour communiquer. Les bébés réagissent également à la voix de leurs parents. Avec un ton, plus ou moins grave, la voix du papa stimule plus le bébé.