Le Potassium : ce minéral qui aide à lutter contre la fatigue

L’importance du potassium et ses bienfaits

Le potassium est un minéral qui est indispensable au bon fonctionnement de notre organisme. Ce dernier participe notamment à plusieurs fonctions vitales. De plus, il est présent dans chacune de nos cellules. Quelles sont exactement toutes ses fonctions et où peut-on la retrouver ?

Quelles sont les actions du potassium ?

Lorsque ce minéral est associé au sodium, il participe à plusieurs actions. Il joue, par exemple, un rôle au niveau des cellules nerveuses et musculaires, mais également dans le sang. Le potassium participe également à la contraction des muscles, comme le cœur. L’association de ces deux minéraux permet la transmission nerveuse vers les muscles. Par ailleurs, on notera son importance dans la santé cardiovasculaire en régulant le rythme cardiaque ainsi que la tension artérielle, surtout en fonction de l’apport en sodium.

Toujours au niveau des cellules, ce dernier détermine la quantité d’eau qui y sera présente. Le sel minéral aura une fonction sur l’activité de plusieurs enzymes. En outre, celui-ci assurera la synthèse des protéines ou encore du glycogène, qui est une forme de stockage du sucre dans l’organisme. Par ailleurs, son intervention au niveau de la sécrétion du suc gastrique, ainsi que la production d’aldostérone, sont à déterminer. L’aldostérone est l’hormone qui contrôle la quantité de sodium et de potassium. D’autres hormones participent au métabolisme de ce sel minéral, à savoir le cortisol, les catécholamines ou la vasopressine qui est une hormone antidiurétique.

Quelles sont les références nutritionnelles en vigueur ?

Dans le cas particulier de la France, on estime que les apports journaliers conseillés sont largement supérieurs aux besoins de l’organisme. Par ailleurs, aucun chiffre officiel n’a été établi à ce sujet. Mais vu l’importance de ce minéral, surtout pour la santé cardiovasculaire, on conseille de respecter l’apport de 3 500 mg/j pour cet élément. De plus, le taux de potassium, appelé kaliémie,  doit-être équilibré afin d’assurer un bon fonctionnement des muscles, mais également du cœur et des reins. Le taux normal est fixé aux environs de 2,5 millimoles/litre de sang. Lorsqu’il y a excès, on parle alors d’hyperkaliémie et en cas de carence, c’est une hypokaliémie. Un déséquilibre pourra engendrer des troubles plus ou moins importants.

Quels sont les risques encourus en cas de carence ?

L’hypokaliémie peut provoquer des dégâts majeurs sur l’organisme. Cela peut commencer par un état de fatigue ou de faiblesse, d’apparition de crampes, de ballonnements. Dans les cas les plus graves, une paralysie musculaire ainsi qu’une arythmie cardiaque peuvent être constatées. Cependant, le remède est simple. Il suffit de combler le déficit. Lorsque le cas s’avère plus sérieux, il est nécessaire de consulter un médecin.

Par ailleurs, selon les observations, il est remarqué que dans les pays en voie de développement, le rapport potassium/sodium montre qu’on y consomme jusqu’à 10 fois plus de potassium. C’est le cas contraire dans les pays industrialisés. On aurait donc tendance à conseiller d’augmenter l’apport en cet élément, notamment en France.

Où trouver du potassium ?

Ce minéral est présent dans la majorité des aliments que nous consommons. Parmi ceux qui en sont riches, on pourra citer le cacao (1 510 mg/100 g) ou encore les fruits secs (750 à 1 090 mg/100 g) et les volailles (700 mg/100 g) ainsi que les viandes (416 mg/100 g) et les poissons (450 à462 mg/100 g).

Article précédentCancer colorectal: 6 règle pour diminuer au maximum le risque de récidive
Article suivantFemmes enceintes et allaitantes : une nécessaire supplémentation en oméga 3
Avatar
Marie Desange est journaliste santé, passionnée tant par les dernières recherches en scientifiques en nutrition, neurosciences et bien être que par les nouvelles approches de santé qui ne sont pas encore passées par le filtre des études scientifiques, mais qui marchent. Ostéopathie, chiropractie, acupuncture, neuro-feedback, méditation, aromathérapie, homéopathie, médecine chinoise ou Indienne (Ayurveda), shiastu, soins énergétiques, techniques corporelles ou thérapies psychologiques, toutes ces disciplines méritent d’être mises en avant pour que les lecteurs puissent être bien informés et faire leur choix sur ce qui peut les aider. De plus, la pratique journalistique lui permet de rencontrer toujours plus d’acteurs de ces nouvelles approches et de sélectionner ceux qui ont une particularité et une réelle maîtrise de ce qu’ils proposent. Les soins complémentaires et les nouvelles approches de santé doivent être rigoureux et sans danger pour les personnes qui se tournent vers elles. Avec le temps et l’expérience, Marie sait sélectionner ce qui peut apporter, selon les cas, de vrais bénéfices pour le mieux être des personnes qui le recherchent. ` Journaliste pour le journal on-line pressesante.com, Marie a encore plein de supers sujets sous le coude à vous proposer, que vous ne lirez pas ailleurs.