Le magnésium : l’anti-stress naturel

Comment agit le magnésium sur l’organisme et quels sont les signes de carences ?

Le magnésium, aussi appelé « anti-stress naturel » joue plusieurs fonctions au sein de notre organisme. Ce sel minéral est particulièrement utile pour bon nombre de réactions enzymatiques. Voyons en détail tous les rôles qu’il joue. Nous essayerons également de vous indiquer comment reconnaître un manque de ce minéral.

Qu’entend-on par magnésium?

Il s’agit d’un minéral essentiel à l’organisme. Ce dernier devra être présent dans le corps, à une dose qui permet l’équilibre avec d’autres sels minéraux, dont le calcium, le potassium et le sodium. Il faut préciser que la moitié du stock de magnésium présent dans le corps se trouve au niveau des os et des dents. Le reste se trouve au niveau des muscles ou encore du foie et des tissus mous. Au total, le corps humain renferme environ 25g de ce sel minéral. Par ailleurs, c’est le rein qui est responsable de son élimination.

En quoi est-il nécessaire ?

Ce dernier est nécessaire à l’activité de plus de 300 enzymes et de réactions métaboliques. Il est utile pour métaboliser les lipides, mais aussi pour synthétiser les protéines et enfin pour dégrader les glucides, afin de permettre la libération d’énergie. Certaines hormones auront besoin de ce sel minéral pour être activées, notamment l’insuline. Ce minéral joue un rôle important dans la transmission nerveuse ou encore la régulation du rythme cardiaque. Il participe à la relaxation des muscles après une contraction. Cela est primordial pour la fonction cardiaque. Lorsqu’on prend en compte son action relaxante sur les muscles lisses ainsi que celle dilatante sur les vaisseaux et celle régulatrice sur la conduction nerveuse, on comprendra que le minéral est susceptible de soulager les douleurs menstruelles ainsi que les migraines.

Quelles en sont les sources alimentaires ?

Certains aliments sont particulièrement riches en cet élément. Ceux qui font référence en la matière sont le cacao (376mg/100g) et le chocolat noir (206mg/100g). D’autres aliments sont des sources, eux aussi, non négligeables. C’est par exemple le cas des légumineuses (61mg/100g), des noix (126mg/100g) ou encore des graines (324 à 364mg/100g) et des feuilles de couleur vert foncé.

Il faut en outre savoir que l’apport journalier recommandé, qu’il s’agisse d’un enfant ou d’un adulte, est de 6mg/kg/j. Cela revient à dire qu’un enfant de 20kg aura un besoin de 120mg de magnésium par jour et un adulte de 70kg, 420mg. Cependant, cette dose est à revoir à la hausse en ce qui concerne les adolescents, qui sont en pleine croissance, ainsi que les femmes enceintes et allaitantes.

Comment reconnaître une carence ?

Lorsque ce sel minéral vient à manquer dans l’organisme, le diagnostic reste compliqué. Peu de symptômes apparents s’observent. Par ailleurs, même une prise de sang se révélera peu appropriée, car la mesure de cet élément dans le sang n’est pas toujours fiable.

Cependant, certains symptômes peuvent indiquer une carence à moindre échelle. Des cas de vomissements, de perte d’appétit ou encore de fatigue peuvent apparaître. Pour les cas les plus graves, les crampes musculaires et les spasmes sont les plus illustratifs.

Article précédent5 fruits et légumes par jour: des bénéfices extraordinaires pour la santé
Article suivantNoix et cacahuètes: la santé en picorant
Avatar
Marie Desange est journaliste santé, passionnée tant par les dernières recherches en scientifiques en nutrition, neurosciences et bien être que par les nouvelles approches de santé qui ne sont pas encore passées par le filtre des études scientifiques, mais qui marchent. Ostéopathie, chiropractie, acupuncture, neuro-feedback, méditation, aromathérapie, homéopathie, médecine chinoise ou Indienne (Ayurveda), shiastu, soins énergétiques, techniques corporelles ou thérapies psychologiques, toutes ces disciplines méritent d’être mises en avant pour que les lecteurs puissent être bien informés et faire leur choix sur ce qui peut les aider. De plus, la pratique journalistique lui permet de rencontrer toujours plus d’acteurs de ces nouvelles approches et de sélectionner ceux qui ont une particularité et une réelle maîtrise de ce qu’ils proposent. Les soins complémentaires et les nouvelles approches de santé doivent être rigoureux et sans danger pour les personnes qui se tournent vers elles. Avec le temps et l’expérience, Marie sait sélectionner ce qui peut apporter, selon les cas, de vrais bénéfices pour le mieux être des personnes qui le recherchent. ` Journaliste pour le journal on-line pressesante.com, Marie a encore plein de supers sujets sous le coude à vous proposer, que vous ne lirez pas ailleurs.