Le kéfir, boisson miracle aux mille vertus.

Boisson tendance du moment, le kéfir est très proche d’un autre ovni à boire, le Kombucha. C’est une boisson qui s’obtient à la suite de la fermentation du lait ou encore de certains fruits. Très riche en matières probiotiques, c’est un breuvage qui est facile à préparer chez soi. Mieux, il commence à avoir sa place dans les magasins bio. Tout simplement parce que ses bienfaits sont nombreux et que la demande est forte. Focus sur cette composition « miraculeuse » ?

Le Kéfir, qu’est-ce que c’est ?

Pour faire simple, c’est un liquide obtenu par fermentation. Que ce soit à partir de fruits ou encore du lait, c’est une boisson réputée pour ses actions sur tout le système digestif. Le Kéfir peut signifier « crème de lait » et fut un liquide consommé depuis l’antiquité.

Actuellement, le kéfir est tendance parce qu’il est très bon pour la digestion. Avec un organisme qui passe au peigne fin, des microbiotes scrutés à longueur de journée, la consommation d’aliments qui assurent satiété et bien-être est encouragée par la science et la médecine. Le kéfir en fait bien évidemment partie.

Les bienfaits du kéfir :

C’est une boisson santé efficace et très abordable. Son succès est principalement dû à son apport dans l’équilibre de notre organisme.

Bon pour la digestion :

C’est le point de départ de son success-story. Tout comme le yaourt, le kéfir contient des bactéries, des éléments essentiels pour le bien-être du système digestif. C’est également un liquide qui prend soin de la flore intestinale (renouvellement et ensemencement). Ainsi, la consommation du kéfir, d’une manière réfléchie et modérée, permet alors d’avoir une digestion saine et réduit grandement les risques de ballonnements.

Une aide bienvenue au système immunitaire :

Le kéfir contient aussi des ferments lactiques. En très grande quantité, si bien que quand l’organisme ressent le besoin, prendre du kéfir améliore efficacement les défenses naturelles.

Une aide précieuse durant une diète :

Si vous avez besoin de perdre du poids, le kéfir est bon pour vous. Avec un repas équilibré et un peu d’exercices physiques, c’est un allié de taille. Suivant un bon régime, le résultat sera vite palpable. Ses bienfaits en font une star des régimes minceurs.

Le kéfir, mode d’emploi.

Il existe deux ingrédients essentiels pour faire du kéfir : le lait et des fruits. On fait également référence au kéfir d’eau quand la boisson est faite à partir de fruits. Le kéfir de lait est opaque (grumeaux). Les graines de kéfir peuvent se marier avec du lait de vache ou encore de chèvre. C’est en contact de la caséine et du lactose contenu dans le lait que les grains coagulent. Se forme alors ce qu’on appelle de l’acide lactique, qui vient aussi se charger de gaz carbonique et d’alcool.

Pour le kéfir de fruits, la forme est tout autre. C’est au contact de l’eau que la fermentation a lieu. Souvent, la préparation se fait à l’aide de sucre, de figue (séchée) ou encore du citron.

La différence ?

Ce sont deux boissons très différentes tant par la forme que par la préparation. Le kéfir de lait possède la même consistance que le lait et est extrêmement riche en vitamine B, en protéines et en acide folique. Le kéfir de fruits se consomme frais (riche en eau). La conservation du kéfir peut se faire dans un frigo, dans un bocal contenant de l’eau sucrée.

La méthode du kéfir fait maison.

La préparation commence par l’acquisition des bons ingrédients. Rendez-vous dans un magasin bio pour acheter les grains de kéfir. Pour un kéfir de lait, munissez-vous de lait, d’un récipient pour contenir le tout et d’un peu de tissu (assez pour recouvrir le contenant).

Comment faire du kéfir ? La préparation est simple : mettez les grains dans le lait et laissez la fermentation opérée durant 24 h. Une fois le délai atteint, filtrez le tout et vous avez votre kéfir fait maison.

Pour le kéfir de fruits par contre, la préparation est un peu plus longue, tout comme la liste d’ingrédients. En plus des grains, vous avez besoin de citrons, de figue séchée et du sucre. Faites fondre du sucre. Ajoutez les autres ingrédients. Remplissez la marmite avec de l’eau (à la quantité souhaitée). Accordez au mélange 24 h de fermentation. Des figues à la surface du mélange signifient que la fermentation est à son terme. Filtrez le tout et laissez de nouveau fermenter pendant 24 h.

Effets secondaires ?

Cependant, comme tous les aliments fermentés, le kéfir peut provoquer des effets secondaires chez certaines personnes. L’effet secondaire le plus courant est le ballonnement, qui peut être causé par les bactéries vivantes contenues dans le kéfir. Certaines personnes peuvent également avoir des nausées, des crampes ou de la diarrhée. Bien que ces effets secondaires soient généralement légers et se résolvent d’eux-mêmes, il est important d’en être conscient avant de consommer du kéfir.

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un proffesionel de santé.

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -