Avez-vous besoin de contacter la rédaction ? Envoyez vos e-mails à [email protected] ou sur notre formulaire.
Le saviez vous ?

Le glaucome: comprendre les symptômes et les complications

Le glaucome est une affection insidieuse qui peut avoir de graves conséquences si elle n'est pas prise en charge à temps

Le glaucome est une maladie oculaire insidieuse qui peut avoir de graves conséquences si elle n’est pas détectée et traitée à temps. Bien que cette affection puisse se manifester de différentes manières, de nombreuses personnes atteintes n’en sont malheureusement pas conscientes. Il est donc primordial de bien connaître les symptômes du glaucome afin de pouvoir agir rapidement pour préserver sa vision.

Les formes de glaucome et leurs symptômes

Le glaucome à angle ouvert

Le glaucome à angle ouvert, la forme la plus répandue, se caractérise par une obstruction progressive du système de drainage de l’oeil, entraînant une élévation de la pression intraoculaire. Cette augmentation de la pression peut alors endommager le nerf optique, provoquant une perte de la vision périphérique. Malheureusement, cette forme de glaucome évolue lentement et ne s’accompagne généralement pas de symptômes perceptibles dans les premiers stades, ce qui rend son dépistage d’autant plus crucial.

Le glaucome à angle fermé

Avec le glaucome à angle fermé, l’angle entre la cornée et l’iris se bouche brusquement, causant une brusque élévation de la pression oculaire. Les premiers signes peuvent inclure une vision trouble, des halos colorés autour des lumières, des maux de tête ou des nausées. En cas d’attaque aiguë, les symptômes s’aggravent rapidement avec une douleur sévère à l’oeil ou au front, une vision floue, des arcs-en-ciel autour des sources lumineuses, des maux de tête, des nausées et des vomissements, voire une perte de la vue. Cette forme de glaucome nécessite une prise en charge médicale urgente pour éviter des dommages irréversibles au nerf optique.

Le glaucome à pression normale

Dans le cas du glaucome à pression normale, la pression intraoculaire se situe dans la fourchette considérée comme normale, mais le nerf optique subit néanmoins des dommages. Cette forme insidieuse n’entraîne généralement pas de symptômes visibles jusqu’à ce que des lacunes apparaissent dans le champ visuel, soulignant l’importance cruciale des examens oculaires réguliers.

Le syndrome de dispersion pigmentaire

Le syndrome de dispersion pigmentaire se produit lorsque le pigment de l’iris se détache et obstrue le système de drainage de l’oeil, faisant ainsi augmenter la pression intraoculaire. Les personnes très myopes sont plus à risque de développer cette condition. Les symptômes peuvent apparaître après un effort physique, comme la course à pied, et se manifester par des halos lumineux ou une vision floue.

Le glaucome néovasculaire

Le glaucome néovasculaire, quant à lui, est causé par la formation de nouveaux vaisseaux sanguins qui bloquent l’angle entre la cornée et l’iris. Dans les premiers stades, il peut ne pas y avoir de symptômes, puis des rougeurs, des douleurs oculaires et une baisse de la vision peuvent survenir.

Le syndrome endothélial iridocornéen

Cette forme rare de glaucome est due à une prolifération des cellules de la cornée qui obstruent le système de drainage de l’oeil. Cela peut entraîner une vision trouble, surtout au réveil, ainsi que des halos autour des lumières et des douleurs oculaires. Ce syndrome touche plus fréquemment les femmes à la peau claire et n’affecte parfois qu’un seul oeil.

Les symptômes chez les enfants

Chez les enfants, les symptômes du glaucome peuvent différer de ceux observés chez les adultes. Ils peuvent notamment présenter une sensibilité à la lumière, une cornée grise et trouble, un oeil agrandi, des larmoiements excessifs et une perte de la vision. Certains enfants peuvent également manifester des symptômes systémiques comme l’irritabilité, la perte d’appétit ou les vomissements.

Le glaucome post-traumatique

Toute personne peut développer un glaucome suite à un traumatisme oculaire, souvent lié à la pratique d’un sport. Un choc à l’oeil peut provoquer des saignements et obstruer le système de drainage, entraînant une hausse de la pression intraoculaire. Les symptômes, tels qu’une douleur intense au niveau du front, des nausées ou une perte de vision soudaine, peuvent apparaître immédiatement après le traumatisme ou des années plus tard.

Quand consulter ?

Bien que le glaucome puisse évoluer lentement, des changements soudains peuvent survenir avec n’importe quelle forme de la maladie. Des signes d’urgence à ne pas ignorer incluent des nausées, une rougeur oculaire, une vision floue ou une douleur oculaire aiguë. Dans ces cas, il est impératif de consulter rapidement un professionnel de santé, car un glaucome non traité peut entraîner une cécité en quelques jours seulement.

Le glaucome est une affection insidieuse qui peut avoir de graves conséquences si elle n’est pas prise en charge à temps. Bien que les symptômes puissent varier selon les formes, il est essentiel de rester vigilant et de consulter régulièrement un ophtalmologue pour détecter tout signe précoce de la maladie. En étant attentif à l’apparition de tout problème visuel ou oculaire, il est possible de préserver sa vue et sa santé à long terme.

5/5 - (16 votes) Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi