Le chocolat noir : un formidable anti-inflammatoire et cardioprotecteur naturel

chocolat noir

Il est de plus en plus clairement établi que le chocolat noir a plusieurs effets bénéfiques sur la santé, en particulier pour la prévention des maladies cardiovasculaires. Des résultats récents suggèrent que cet effet protecteur serait lié au moins en partie à l’action anti-inflammatoire des polyphénols antioxydants  contenus dans le chocolat.

Les fèves de cacao sont une source tout à fait exceptionnelle de polyphénols, une classe de molécules ayant un potentiel antioxydant hors du commun. Par exemple, le cacao a une activité antioxydante deux fois plus élevée que le vin rouge et jusqu’à 5 fois plus grande que le thé vert !

Cette activité antioxydante joue un rôle important car elle permet de neutraliser les « radicaux libres », des molécules très réactives qui peuvent provoquer des dommages considérables à nos cellules et ainsi soutenir la progression de diverses maladies, notamment les maladies cardiovasculaires.

Le chocolat noir protège le coeur

De nombreuses études ont démontré que le chocolat noir pouvait participer à la prévention de ces maladies en agissant sur au moins trois phénomènes.

Baisse de la pression sanguine :

Les études montrent que la consommation de chocolat noir riche en flavonoïdes réduit significativement la pression sanguine, en particulier chez les personnes hypertendues. Cette réduction serait due à la propriété des flavonoïdes du chocolat d’augmenter la production d’oxyde nitreux, une molécule qui stimule la dilatation des artères.

Diminution de l’agrégation des plaquettes sanguines :

Un très grand nombre d’études ont montré que les flavonoïdes du chocolat réduisent l’agrégation des plaquettes.

Dans des conditions normales, les plaquettes sont des cellules qui jouent un rôle très important dans la formation de caillots nécessaires à la coagulation du sang.

Cependant, il arrive quelquefois que les plaquettes s’agrègent à la surface de vaisseaux sanguins abîmés par diverses agressions (fumée de cigarette, radicaux libres, hypertension, etc.), ce qui entraîne la formation de caillots qui peuvent obstruer les vaisseaux et les empêcher de transporter adéquatement l’oxygène aux organes.

Il y a alors risque élevé d’infarctus du myocarde et d’accidents vasculaires cérébraux. La diminution de l’agrégation des plaquettes par le chocolat permettrait donc de réduire la formation de ces caillots et ainsi de diminuer le risque d’être touché par ces maladies cardiovasculaires mortelles.

Le chocolat: un super anti-inflammatoire naturel

L’inflammation joue un rôle clé dans le développement des maladies cardiovasculaires. Des études récentes ont suggéré que les polyphénols du chocolat diminuaient l’inflammation en bloquant le recrutement de cellules inflammatoires à la surface des vaisseaux sanguins, ce qui réduit la formation de caillots et freine le développement des plaques d’athérosclérose.

Une étude réalisée auprès d’une population italienne vient de confirmer l’effet anti-inflammatoire associé à la consommation régulière de chocolat noir.

Dans cette étude, les chercheurs ont examiné les habitudes alimentaires de plus de 2 000 personnes et ont mesuré en parallèle la quantité de protéine réactive C – un marqueur bien établi du niveau d’inflammation de l’organisme – dans le sang de ces personnes. Ils ont observé que les individus qui consommaient régulièrement du chocolat noir (jusqu’à 20 g par jour) avaient des niveaux sanguins plus faibles de cette protéine réactive C que ceux qui n’en consommaient jamais, indiquant un impact anti-inflammatoire du chocolat noir.

Que du chocolat noir et pas plus de 20G/jour

L’ensemble de ces observations indique que la consommation régulière de chocolat a un impact extrêmement positif sur le risque d’être touché par les maladies cardiovasculaires.

Cet effet positif n’est observé que pour le chocolat noir contenant au moins 70 % de pâte de cacao, et il faut donc jeter un coup d’œil sur le pourcentage indiqué sur l’emballage. Par exemple, les chocolats industriels de nos épiceries ont un contenu en cacao très faible et ces produits n’ont aucun impact positif sur la santé ! Heureusement, de plus en plus de chocolats 70 % de grande qua- lité sont désormais disponibles, à prix souvent raisonnables.

Les bons côtés du chocolat noir ne doivent cependant pas nous faire oublier qu’il s’agit d’un aliment très riche en calories, qu’il faut consommer avec modération, avec un maximum d’environ

20 grammes par jour.

source :

Di Giuseppe et al. J. Nutrition 2008 ; 138 : 1939-1945.

Marie Desange est journaliste santé, passionnée tant par les dernières recherches en scientifiques en nutrition, neurosciences et bien être que par les nouvelles approches de santé qui ne sont pas encore passées par le filtre des études scientifiques, mais qui marchent.Ostéopathie, chiropractie, acupuncture, neuro-feedback, méditation, aromathérapie, homéopathie, médecine chinoise ou Indienne (Ayurveda), shiastu, soins énergétiques, techniques corporelles ou thérapies psychologiques, toutes ces disciplines méritent d’être mises en avant pour que les lecteurs puissent être bien informés et faire leur choix sur ce qui peut les aider.De plus, la pratique journalistique lui permet de rencontrer toujours plus d’acteurs de ces nouvelles approches et de sélectionner ceux qui ont une particularité et une réelle maîtrise de ce qu’ils proposent. Les soins complémentaires et les nouvelles approches de santé doivent être rigoureux et sans danger pour les personnes qui se tournent vers elles. Avec le temps et l’expérience, Marie sait sélectionner ce qui peut apporter, selon les cas, de vrais bénéfices pour le mieux être des personnes qui le recherchent. `Journaliste pour le journal on-line pressesante.com, Marie a encore plein de supers sujets sous le coude à vous proposer, que vous ne lirez pas ailleurs.