Cancer du poumon : détecter les signes au plus tôt

Est-il possible de déceler un cancer du poumon chez une personne ?

Le cancer du poumon est une maladie qui fait, chaque année, de nombreuses victimes en France. Quels sont les signes qui doivent alerter et quels sont aujourd’hui les traitements possibles ?

Qu’est-ce que le cancer du poumon ?

C’est un des cancers ayant le plus fort taux de mortalité. Des dizaines de milliers de personnes en meurent chaque année en France. On le retrouve bien loin, devant le cancer colorectal ou encore le cancer de la prostate. La raison est toute simple. La maladie, touchant en priorité les poumons, a une faculté de se transmettre très rapidement aux autres organes, notamment via la circulation sanguine. Le dépistage n’est pas encore totalement efficace et les symptômes n’apparaissent en général que vers la cinquantaine.

Quelles sont les origines de ce cancer ?

La maladie est surtout liée à la consommation de tabac, même si les causes peuvent être diverses. Les fumeurs et les victimes de ce que l’on désigne par le tabagisme passif sont les plus touchés. D’autres facteurs peuvent être mis en cause, comme l’effet des particules cancérigènes que l’on peut retrouver dans l’air. C’est, par exemple, le cas de l’amiante ou encore l’arsenic. Une exposition importante est susceptible de provoquer ce type de cancer.

Quels sont les symptômes de ce type de cancer ?

Un des premiers signes reconnaissables d’un cancer du poumon est la toux matinale. Cependant, il existe bon nombre de manifestations de ce type de cancer.

Le premier signe est une toux persistante. Il faudra se méfier lorsque vous toussez de manière importante, et cela sans motif particulier. Il se peut également que cet état s’accompagne d’une douleur thoracique durant la respiration. Cela signifie que la tumeur se situe au niveau de la bronche. De plus, cette tumeur engendrera des expectorations.

Le deuxième symptôme est un essoufflement anormal et une difficulté à respirer qui s’installent. Il faudra s’inquiéter lorsque ce stade arrive. Cela est dû au fait que la tumeur, se situant au niveau du poumon, provoque un blocage des voies respiratoires.

Le troisième symptôme concerne la perte de poids et un manque d’appétit. La perte de poids apparaît soudainement sans raison apparente. Le malade perd généralement l’appétit. Le cancer ayant provoqué une inflammation et une dégradation de l’état général.

D’autres signes peuvent également indiquer que le cancer s’est installé. Le malade peut par exemple avoir la voix enrouée ou encore être sujet à des bronchites ou pneumonies chroniques. De même, une grande fatigue chronique ainsi que la présence de maux tête sont des manifestations à ne pas négliger.

Quels sont les traitements de ce cancer ?

Pour les fumeurs, l’une des résolutions est bien évidemment d’arrêter le tabac et cela le plus tôt possible, pour ne pas augmenter les risques de contracter la maladie.

Dans les cas avérés, la chirurgie est l’une des options les plus courantes, en vue d’enlever la tumeur cancéreuse. Les patients devront subir une chimiothérapie ou une radiothérapie. Ils augmenteront ainsi leurs chances de vaincre le cancer du poumon.

Article précédentDanger des écrans: les enfants exposés 2h/j à un écran développent de l’hypertension
Article suivantOméga-3 : où trouver les meilleurs sources d’apport
Avatar
Marie Desange est journaliste santé, passionnée tant par les dernières recherches en scientifiques en nutrition, neurosciences et bien être que par les nouvelles approches de santé qui ne sont pas encore passées par le filtre des études scientifiques, mais qui marchent. Ostéopathie, chiropractie, acupuncture, neuro-feedback, méditation, aromathérapie, homéopathie, médecine chinoise ou Indienne (Ayurveda), shiastu, soins énergétiques, techniques corporelles ou thérapies psychologiques, toutes ces disciplines méritent d’être mises en avant pour que les lecteurs puissent être bien informés et faire leur choix sur ce qui peut les aider. De plus, la pratique journalistique lui permet de rencontrer toujours plus d’acteurs de ces nouvelles approches et de sélectionner ceux qui ont une particularité et une réelle maîtrise de ce qu’ils proposent. Les soins complémentaires et les nouvelles approches de santé doivent être rigoureux et sans danger pour les personnes qui se tournent vers elles. Avec le temps et l’expérience, Marie sait sélectionner ce qui peut apporter, selon les cas, de vrais bénéfices pour le mieux être des personnes qui le recherchent. ` Journaliste pour le journal on-line pressesante.com, Marie a encore plein de supers sujets sous le coude à vous proposer, que vous ne lirez pas ailleurs.