Cancer du foie: ces symptômes à côté desquels il ne faut pas passer

Le cancer du foie, comme son nom l’indique, est un cancer qui commence dans le foie. Certains cancers se développent en dehors du foie et se propagent à l’organe. Mais ce terme décrit uniquement le cancer qui commence dans le foie. Le foie se trouve sous le poumon droit, juste sous la cage thoracique. C’est l’un des plus grands organes du corps humain et il a de nombreuses fonctions essentielles, notamment l’élimination des toxines de l’organisme. Dans cet article, nous expliquons les symptômes du cancer du foie, son évolution et les facteurs de risque qui peuvent contribuer à la survenue de ce cancer. Nous expliquons également les meilleurs moyens d’éviter la maladie.

Symptômes du cancer du foie

Une personne atteinte d’un cancer du foie peut ressentir des douleurs abdominales, une perte de poids inexpliquée et de la fatigue.
Les symptômes du cancer du foie ne se manifestent généralement pas avant que la maladie n’atteigne un stade avancé.

Le cancer du foie peut provoquer les symptômes suivants :

– la jaunisse, où la peau et les yeux deviennent jaunes
– des douleurs abdominales
– une douleur près de l’omoplate droite
– une perte de poids inexpliquée
– une hypertrophie du foie, de la rate ou des deux
– un gonflement de l’abdomen ou une accumulation de liquide
– fatigue
– nausées
– vomissement
– le mal de dos
– démangeaisons
– fièvre
– une sensation de plénitude après un petit repas

Le cancer du foie peut également provoquer un gonflement des veines visibles sous la peau abdominale, ainsi que des ecchymoses et des saignements.

Il peut également entraîner des taux élevés de calcium et de cholestérol et un faible taux de sucre dans le sang.

Les différents stades du cancer du foie

Pour aider à orienter le traitement et à définir les perspectives du cancer du foie, les médecins divisent sa progression en quatre étapes :

Stade 1 : la tumeur reste dans le foie et ne s’est pas propagée à un autre organe ou à un autre endroit.
2 : soit il y a plusieurs petites tumeurs qui restent toutes dans le foie, soit une tumeur qui a atteint un vaisseau sanguin.
3 : Il y a plusieurs grosses tumeurs ou une tumeur qui a atteint un gros vaisseau sanguin principal.
4 : Le cancer s’est métastasé, c’est-à-dire qu’il s’est propagé à d’autres parties du corps.

Une fois qu’un médecin a diagnostiqué et identifié le stade du cancer, c’est le début des traitements.

Les principales causes du cancer du foie

Les médecins ne connaissent pas encore les causes exactes du cancer du foie. Cependant, la plupart des cancers du foie ont un lien avec la cirrhose. Les infections chroniques par les virus de l’hépatite B ou C sont des causes trés fréquentes de cancer du foie. Les personnes atteintes de l’un ou l’autre type de virus ont un risque nettement plus élevé de développer un cancer du foie que les autres personnes en bonne santé. Car les deux formes peuvent entraîner une cirrhose.

Certaines maladies hépatiques héréditaires, comme l’hémochromatose, provoquent une cirrhose et augmentent également le risque de cancer du foie.

Parmi les autres facteurs de risque de développement du cancer du foie, on peut citer:

– Le diabète de type 2

Les personnes atteintes de diabète, surtout si elles sont également atteintes d’hépatite ou consomment régulièrement beaucoup d’alcool, sont plus susceptibles de développer un cancer du foie.

– Les antécédents familiaux

Si la mère, le père, le frère ou la sœur d’une personne a eu un cancer du foie, elle a un risque plus élevé de développer la maladie elle-même.

– Forte consommation d’alcool

La consommation de plus de six boissons alcoolisées par jour pendant une période prolongée peut entraîner une cirrhose. Ceci, à son tour, augmente le risque de cancer du foie.

– Exposition à long terme aux aflatoxines

Un champignon particulier crée une substance appelée aflatoxine. Lorsque des moisissures se développent sur les cultures suivantes, elles peuvent entraîner la présence d’aflatoxines :

– blé
– arachides
– maïs
– noix
– soja
– cacahuètes

Le risque de cancer du foie n’augmente qu’après une exposition de longue durée aux aflatoxines. Ces substances sont moins préoccupantes dans les pays industrialisés où les fabricants effectuent régulièrement des tests de dépistage des aflatoxines.

– Faible immunité

Les personnes dont le système immunitaire est affaibli, comme celles atteintes du VIH, ont un risque de cancer du foie cinq fois plus élevé que les autres personnes en bonne santé.

– L’obésité

L’obésité augmente le risque de développer de nombreux cancers. Chez les personnes qui développent ensuite un cancer du foie, l’obésité peut contribuer à la cirrhose et à la stéatose hépatique.

– Sexe

environ trois fois plus d’hommes que de femmes sont atteints d’un cancer du foie.

– Le tabagisme

Les anciens fumeurs et les fumeurs actuels ont un risque plus élevé de cancer du foie que les personnes qui n’ont jamais fumé.

Qui doit se faire dépister du cancer du foie en priorité?

Les personnes qui présentent un risque élevé de cancer du foie doivent se soumettre à des dépistages réguliers. Il s’agit notamment des personnes qui ont :

– l’hépatite B ou C
– cirrhose liée à l’alcool
– la cirrhose due à l’hémochromatose, une maladie qui implique des dépôts de sels de fer dans les tissus corporels
Le cancer du foie devient très difficile à guérir si un médecin le diagnostique à un stade ultérieur.

Le dépistage est le seul moyen efficace de détecter le cancer du foie à un stade précoce, car les symptômes du cancer du foie à un stade précoce sont soit subtils, soit inexistants.

Perspectives: le plus tôt c’est le mieux

Les perspectives en matière de cancer du foie sont mauvaises. Les gens identifient souvent le cancer du foie à un stade tardif.

Avant que le cancer du foie ne se propage à partir de son site d’origine, le taux de survie à 5 ans est de 31 %. Cela signifie que 31 % des personnes chez qui les médecins diagnostiquent un cancer du foie survivront au moins cinq ans après le diagnostic.
Une fois que le cancer se propage aux tissus voisins, le taux de survie diminue à 11 %. À un stade plus avancé, lorsque le cancer du foie se propage à des organes éloignés, ce taux tombe à 2 %. C’est pourquoi le dépistage régulier des personnes présentant un risque élevé de cancer du foie est si important.

Le traitement du cancer du foie implique souvent une chirurgie intensive avec un risque élevé de complications. Cela peut affecter davantage les perspectives d’une personne atteinte d’un cancer du foie.

Comment prévenir la survenue du cancer du foie

Le cancer du foie a un faible taux de survie par rapport à certains autres cancers. Cependant, les gens peuvent réduire leur risque de contracter la maladie. Ils peuvent également améliorer leurs chances de détection précoce.

Il n’existe aucun moyen de prévenir complètement le cancer du foie, mais les mesures suivantes peuvent contribuer à réduire le risque.

1 Modérer la consommation d’alcool

La consommation régulière et prolongée de grandes quantités d’alcool augmente considérablement le risque de cirrhose et de cancer du foie.
La modération ou l’abstention de la consommation d’alcool peut réduire de manière significative le risque de développer un cancer du foie.

2 Limiter la consommation de tabac

Cela peut aider à éviter le cancer du foie, en particulier chez les personnes atteintes d’hépatite B et C.

3 Se faire vacciner contre l’hépatite B

Les personnes suivantes devraient envisager de se faire vacciner contre l’hépatite :

-toxicomanes qui partagent des aiguilles
-personnes qui ont des relations sexuelles non protégées avec des partenaires multiples

infirmières, les médecins, les dentistes et les autres professionnels de la santé dont le travail augmente le risque d’infection par l’hépatite B
– ceux qui se rendent fréquemment dans des régions du monde où l’hépatite B est courante

Il n’y a pas de moyen sûr de prévenir l’hépatite C ni de vaccination contre le virus. Toutefois, l’utilisation d’un préservatif lors des rapports sexuels peut contribuer à réduire le risque d’infection.

4 Maintenir un poids corporel sain

L’obésité est un facteur de risque, car la graisse du foie et la cirrhose peuvent conduire au cancer du foie et au diabète. Prendre soin de sa santé physique et maintenir un poids corporel modéré peut contribuer à réduire le risque de cancer du foie.

5 Traiter les affections sous-jacentes

Certaines autres maladies peuvent entraîner un cancer du foie, comme le diabète et l’hémochromatose. Le traitement de ces affections avant qu’elles ne se transforment en cancer du foie peut réduire le risque de complications.

Sources

Can liver cancer be prevented? (2019).

Liver cancer. (2017).

Liver cancer risk factors. (2019).

Liver cancer survival rates. (2019).

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -