Cancer colorectal: les aliments qui protègent le plus contre ce cancer

Les bénéfices de l’Alimentation Méditerranéenne sur le risque de cancer colorectal sont bien connus. Cependant, il était difficile d’isoler des aliments protecteurs spécifiques. Une nouvelle étude suggère le rôle du poisson, des fruits et de la moindre consommation de boissons sucrées.

Moins de cancer colorectal dans le bassin méditerranéen

L’alimentation méditerranéenne est réputée pour son effet cardioprotecteur. Moins connu est son rôle bénéfique dans la réduction de l’incidence de certaines formes de cancer, dont le cancer colorectal. A l’occasion du 19e Congrès Mondial sur le cancer gastrointestinal de l’European Society for Medical Oncology, à Barcelone, des chercheurs israéliens ont présenté les résultats d’une étude suivant 808 adultes âgés de 40 à 70 ans. Les volontaires étaient engagés dans un screening ou une colonoscopie pour polypes intestinaux. Ils n’étaient pas considérés à haut risque de cancer colorectal et ont répondu à un questionnaire alimentaire fréquentiel. L’objectif était de voir si l’adhérence à un régime méditerranéen réduisait le risque de polypes avancés (signe de lésion cancéreuse colorectale avancée) et dans quelle mesure certains aliments étaient incriminés dans cette relation.

3 choix prioritaires: manger des fruits, du poisson et boire moins sucré

Premier constat: en comparaison des sujets présentant des colonoscopies négatives, ceux qui avaient des polypes avancés déclaraient moins de composants de l’alimentation méditerranéenne dans leur assiette (1.9 composant contre 4.3).

Deuxième observation: la relation est dose-dépendante. Au plus le nombre de composants de l’alimentation méditerranéenne augmente, au plus le ratio de polypes avancés baisse. Enfin, après ajustement pour d’autres facteurs de risque du cancer colorectal (incluant d’autres aliments), les résultats indiquent que la combinaison  «poisson + fruits + faible consommation de boissons sucrées» est la meilleure attitude préventive. En effet, cette combinaison diminue, à elle seule, le risque de polypes avancés de plus de 30%. Les auteurs vont investiguer maintenant si ces résultats sont associés à une réduction de la mortalité et se vérifient aussi chez les individus à haut risque de cancer colorectal.

Source

Fliss Isakov Naomi: World GI 2017 Press Release: Zoning in on Specifics of Mediterranean Diet for Colorectal Health. Gastrointestinal cancers