La souche homéopathique Camphora vient de l’arbuste camphrier

la souche homéopathique Camphora

Le Camphora désigne un remède fabriqué à partir du Cinnamomum camphora, un arbuste appelé aussi « camphre naturel ». En fait, c’est une souche homéopathique obtenue par distillation du bois de Camphrier (camphre de Japon et d’Asie). Cet arbre thérapeutique mesure plus de 20 mètres et symbolise la cité d’Hiroshima. Très utilisé en aromathérapie car il partage une odeur à la fois puissante et pénétrante. Il propose un goût amer et de nombreux effets (anti-inflammatoire, tonique, désinfectant, calmant et purifiant). Abritant des riches composants, il occasionne des merveilles sur notre santé et le bien-être de notre corps. En effet, ses écorces, ses feuilles, sa racine et ses branches offrent de vrais bienfaits. Sans mentionner des huiles essentielles, ce camphrier produit également des doses globules, des triturations et des granules. On peut aussi obtenir des dilutions homéopathiques comme les gouttes et les ampoules buvables.

Quels sont les problèmes de santé que le Camphora peut dénouer ?

Le camphora favorise la stimulation de la défense immunitaire et renforce le bon fonctionnement de l’organisme. Ce qui le rend très efficace dans le traitement des maladies respiratoires chroniques et des malaises psycho corporels. Ses bienfaits s’opèrent en cas d’anxiété, de mal être physiques ou psychiques, de faiblesse brusque provoquant une chute de la tension et de pouls. Il assure le confort respiratoire, atténue les douleurs cutanées comme les piqûres d’insectes, les rougeurs et les démangeaisons. Il allège les sensations de jambes lourdes et purifie l’air grâce à son arôme. Il a également de vrais pouvoirs sur la lutte contre les bactéries, les virus et les champignons.

En tant que médicament d’action limitée, l’indication de cette souche se révèle très fugace en cas de rhume. En effet, elle s’utilise notamment au tout début des premiers symptômes d’un rhume ordinaire. Si au bout de quelques jours, vous ne soupçonnez aucune amélioration, vous devez sans attendre consulter un médecin. Même recommandation s’il y a apparition d’une importante fièvre ou de malaises brutaux. Cela peut éliminer l’aggravation de la maladie et favoriser l’exclusion des pathologies graves.

En association avec d’autres remèdes homéopathiques, l’action curative du Camphora peut se multiplier et se montrer encore plus efficace. Pour traiter le rhume débutant, vous pouvez par exemple le mélanger avec du pulsatilla ou du kalium bichromicum.

Quand et comment est-ce qu’on peut le prendre le Camphora ?

En cas de prise précoce d’un rhume, misez sur l’utilisation du Camphora 5 CH, 5 granules toutes les heures. Une préparation à prendre une fois que les premiers symptômes apparaissent et à espacer en fonction des améliorations. Pour un rhume débutant avec frissons et nez qui se bouche, prenez 5 CH, à raison de 5 granules toutes les deux heures. Ce palliatif peut être utilisé au cours de l’allaitement et de la grossesse. Il convient également aux jeunes enfants.

À NE PAS RATER !
Abonnez-vous à la newsletter Presse santé
Avec nous, pas d’indésirable. Vous pouvez vous désinscrire quand vous le souhaitez.
Adresse e-mail non valide