Santé cardiaque: les 4 facteurs les plus dangereux, les 4 facteurs les plus protecteurs

Un des aspects les plus terrifiants des maladies cardiovasculaires est leur grand potentiel destructeur, même en l’absence de symptômes apparents. En effet, chez près d’un patient sur trois, la première manifestation d’une maladie cardiovasculaire se solde par un décès immédiat. Cependant, malgré son aspect foudroyant, l’apparition d’une maladie cardiovasculaire n’est pas un phénomène spontané qui se produit du jour au lendemain. Il s’agit plutôt de l’aboutissement d’un long processus au cours duquel les fonctions du cœur et des vaisseaux sanguins se sont progressivement détériorées à la suite de l’accumulation de dommages faits à la structure de ces tissus.

Un des principaux responsables de ces dommages est la présence de plaques d’athéromes, des amas de matières graisseuses présents à l’intérieur des vaisseaux sanguins qui provoquent un rétrécissement marqué du diamètre du vaisseau et une réduction de la circulation du sang. Lorsque ces plaques d’athérome se forment au niveau des vaisseaux qui irriguent le cœur (les artères coronaires), il y a risque d’infarctus alors que si ces plaques sont localisées à l’intérieur des vaisseaux qui acheminent le sang au cerveau, il y a risque d’accident vasculaire cérébral.

Les quatre facteurs les plus dangereux pour le coeur

Un nombre impressionnant d’études réalisées au cours des dernières décennies ont permis d’établir que les maladies cardiovasculaires sont très souvent le résultat d’une interaction étroite entre le bagage génétique des individus et certaines facettes du mode de vie. Ces études ont permis d’identifier quatre grands facteurs qui augmentent considérablement le risque de maladies du cœur :

1) Le tabagisme

2) L’inactivité physique3) Un surplus de poids corporel et les maladies métaboliques qui lui sont associées, notamment le diabète de type 2.

4) Une alimentation de mauvaise qualité, riche en aliments contenant des quantités importantes de farines raffinées, de gras saturés et de gras trans ainsi que de sel mais pauvre en produits végétaux comme les fruits et légumes et les grains entiers.

Les quatre facteurs bénéfiques pour la santé du coeur

La prévention des maladies cardiovasculaires par l’alimentation est particulièrement intéressante car elle fait appel à une grande variété d’aliments délicieux qui permettent de diversifier nos expériences culinaires tout en apportant un plaisir gastronomique hors du commun.

1) Fruits et légumes. Les produits végétaux sont sans conteste les aliments qui possèdent le plus fort potentiel de prévention des maladies cardiovasculaires : chaque portion quotidienne de fruits et légumes réduit d’environ 4% le risque de ces maladies! Non seulement la consommation abondante des aliments d’origine végétale permet de réduire celle d’aliments riches en sucre, en gras saturés et en gras trans, et donc facilite le contrôle du poids corporel, mais elle permet en plus de profiter des multiples propriétés préventives associées aux nombreux constituants de ces aliments exceptionnels.

2) Grains entiers. Qui pourrait croire qu’une modification du mode de vie aussi banale que de remplacer le pain blanc quotidien par du pain contenant des grains entiers peut réduire le risque de maladies coronariennes et les accidents vasculaires cérébraux de 40% ? Pourtant, c’est bel et bien le cas ! Les grains entiers sont véritablement un des aliments dont l’impact extraordinaire sur la prévention des maladies cardiovasculaires est le plus sous-estimé.

3) Gras monoinsaturés et oméga-3. Les peuples qui consomment de grandes quantités de gras monoinsaturés et/ou d’oméga-3, notamment les habitants du bassin Méditerranéen et du Japon, ont les plus faibles taux de mortalité par maladies du cœur de la planète. Les gras monoinsaturés sont surtout retrouvés dans l’huile d’olive et les noix alors que les oméga-3 sont présents en grande quantité dans les graines de lin ainsi que dans les poissons gras comme le saumon. L’utilisation systématique de ces corps gras dans l’alimentation représente sans contredit une des façons les plus efficaces de réduire significativement le risque de maladies cardiovasculaires.

4) Aliments riches en antioxydants. Plusieurs études montrent que la consommation d’aliments contenant des quantités exceptionnelles d’antioxydants comme le thé vert, le vin rouge ou encore le chocolat noir, est associée à un risque moindre d’être touché par les maladies cardiovasculaires. Ces aliments constituent donc des additions extrêmement intéressantes à l’alimentation quotidienne.