Ménopause: la perte de poids diminue les symptômes

La ménopause concerne toutes les femmes, en général après 50 ans. Les symptômes typiques de la ménopause varient d’une femme à l’autre en étant très sévères ou au contraire, pour les plus chanceuses, quasi inexistants. D’un point de vue physiologique, la ménopause se caractérise par une réduction de la sécrétion des hormones sexuelles, l’œstrogène et la progestérone.

Le premier signe de la ménopause est l’absence de menstruation pendant au moins 12 mois consécutifs. Après cette période de transition, le corps de la femme passe par différents changements caractérisés souvent par une prise de poids, une augmentation du risque de souffrir d’ostéoporose, de sécheresse vaginale et pour certaines femmes un symptôme pouvant être très pénible, les célèbres bouffées de chaleur.

La grande majorité des femmes expérimentent au moins un de ces symptômes, notamment la prise de poids. Les bouffées de chaleur se manifestent souvent le soir ou la nuit et sont accompagnées d’une transpiration intense, suivies de frissons.

Diminution de l’apport calorique, augmentation de l’activité physique

Une étude publiée dans la revue scientifique internationale Ménopause a montré qu’une perte de poids à la ménopause permet de diminuer les bouffées de chaleur. L’étude a été réalisée avec 40 femmes souffrant de surpoids et d’obésité ayant au moins 4 épisodes de bouffées de chaleur par jour.

Une partie des participantes a été placée de façon aléatoire dans un programme de réduction du poids, incluant une diminution de l’apport calorique, une augmentation de l’activité physique et des sessions de groupe pour stimuler la continuation de ce programme. Ce groupe a été comparé à un groupe contrôle, qui n’a pas participé au programme de réduction de poids.

Plus la perte de poids est importante, plus les bouffées de chaleur diminuent

Les résultats ont montré que les femmes ayant participé au programme de réduction de poids présentaient moins d’épisodes de bouffées de chaleur graves. De plus, l’étude a conclu que plus la perte de poids est importante et plus la réduction des bouffées de chaleur est élevée.

Bien que cette étude ait porté sur un petit nombre de femmes, les résultats semblent indiquer une possible thérapie alternative et complémentaire aux traitements classiques comme le traitement hormonal de substitution.

Activité physique, vitamines, peu de graisses alimentaires

Pour diminuer les symptômes de la ménopause les médecins recommandent la pratique régulière d’exercice physique et de maintenir une alimentation saine, riche en vitamines, calcium et contenant peu de graisses. Manger régulièrement du poisson est aussi conseillé.