La fumeterre : prenez en main votre santé

fumeterre

La fumeterre ou fiel de terre, scientifiquement appelé Fumaria officinalis (Papavéracées), est une plante grimpante annuelle. Elle possède des feuilles composées, à fleurs tubulaires rosées aux extrémités brunes. Sa hauteur peut atteindre jusqu’à 30 cm. Celle-ci existe en Asie, en Amérique du Nord, en Australie, mais aussi en Europe. Ses principaux constituants sont les alcaloïdes et les flavonoïdes.

Dans quels cas la fumeterre est-elle indiquée ?

  • Les personnes qui souhaitent entreprendre une cure dépurative peuvent prendre sa tisane. D’ailleurs, pourquoi une dépuration est-elle nécessaire ? En effet, les toxines agressent perpétuellement notre organisme. À un certain moment, il arrive que le travail du foie et des organes tiers se débordent. Une cure dépurative permettrait alors de rééquilibrer la santé des organes. Cependant, cette pratique doit se faire en une période de courte durée, c’est-à-dire une dizaine de jours au maximum.
  • Il arrive que la motricité biologique du système digestif se ralentisse. Cela se traduit par une difficulté à digérer les repas un peu lourds, un peu plus gras que d’habitude. L’acide caféique et fumarique de Fumaria officinalis fait retrouver l’appétit.
  • Les problèmes des voies biliaires peuvent être traités avec la prise de la fumeterre, à condition qu’il n’y ait pas d’obstruction des voies biliaires. Une obstruction ne peut être traitée qu’avec une intervention chirurgicale.
  • Cette plante peut aider en cas de constipation. Elle permet d’augmenter la sécrétion de suc digestif. En effet, il se produit une constipation lorsque les muscles qui produisent les sucs digestifs n’en produisent pas assez. La Fumaria officinalis possède un effet tonique et antispasmodique.
  • Certains problèmes cutanés résultent d’un problème secondaire associé à d’autres organes. Lorsque le foie travaille trop, il se produira une sécrétion de toxines qui se manifestera par des inflammations de la peau. Cela peut être le cas quand la personne souffre d’acné, d’eczéma, de dartres… Des essais cliniques suggèrent même que la plante peut traiter la lèpre. Cependant, l’efficacité de celle-ci ne devance pas celle des médicaments.
  • Une personne sujette à de l’hypertension artérielle peut également se recourir à l’usage de cette plante.
  • Les spécialistes de santé ne la classifient pas dans les plantes calmantes. Cependant, elle appartient à la famille du pavot de Californie et du corydale ; tous des plantes qui agissent comme des sédatifs. Cette plante possède des propriétés hypotensives, bradycardique, antihistaminiques et sédatives. Cependant, ses effets n’agissent pas immédiatement comme celles des autres plantes de sa famille. La phytothérapie la suggère par exemple dans un programme contre l’insomnie.

Sous quelles formes peut-on prendre cette plante ?

Son utilisation en phytothérapie se fait par la teinture et la tisane.

Comment l’utiliser ?

  • Pour la teinture, prenez 20 gouttes, à raison d’une à deux fois par jour, pendant 3 jours.
  • Pour la tisane, utilisez de sommités fleuries ou feuilles. Buvez une tasse à raison d’une à deux fois par jour.

Précautions et contre-indications

Son utilisation ne doit pas dépasser plus de 9 jours, de risque d’entraîner une intoxication. Les personnes qui souffrent d’hypotension ne doivent jamais en prendre.