La consommation de café vous aide à garder une bonne santé

Une nouvelle étude suggère que la consommation d'une quantité modérée de café sucré ou non sucré est associée à une meilleure santé

Le café est une boisson populaire pour de nombreuses personnes et est associé à divers avantages pour la santé. Une nouvelle étude suggère que la consommation d’une quantité modérée de café sucré ou non sucré est associée à un risque de mortalité plus faible. En raison de la nature observationnelle de l’étude, les résultats ne peuvent pas prouver de manière concluante que le café réduit le risque de décès.

De nombreuses personnes aiment se réveiller le matin et prendre une tasse de café. La consommation de café est associée à des aspects de la culture et de l’interaction sociale, mais qu’en est-il des avantages pour la santé ? Les chercheurs s’efforcent toujours de comprendre tous les avantages pour la santé de la consommation de café et les risques qui y sont associés. Une étude récente publiée dans les Annals of Internal Medicine a révélé qu’une consommation modérée de café, sucré ou non, était associée à une diminution de la mortalité.

Avantages de la consommation de café pour la santé

Le café est une boisson populaire, tant en Europe que dans le monde entier. Il contient certains nutriments ainsi que de la caféine. En raison de la popularité du café, les consommateurs et les chercheurs ont tout intérêt à comprendre l’impact de cette boisson sur la santé et le bien-être.

Une récente analyse a montré que la plupart des gens peuvent consommer sans danger entre une et quatre tasses de café par jour, ce qui représente un maximum de 400 mg de caféine par jour. Les buveurs de café peuvent avoir un risque plus faible de problèmes de santé spécifiques, tels que le diabète de type 2 et l’obésité. La consommation de café est également associée à une diminution du risque de certains types de cancers et à une réduction du risque de mortalité. Mais la façon dont les gens boivent leur café fait-elle une différence ? C’est ce que les chercheurs de l’étude actuelle ont cherché à découvrir.

Le café : 170 000 personnes suivies pendant 7 ans.

Dans cette étude, les chercheurs ont cherché à déterminer si le risque de mortalité plus faible associé à la consommation de café s’applique toujours avec l’ajout d’édulcorants artificiels ou de sucre au café. Ils ont noté que des études antérieures avaient constaté une diminution du risque de mortalité associé à la consommation de café. Cependant, ces études ne faisaient pas de distinction entre le café consommé avec du sucre ou des édulcorants artificiels et le café consommé sans.

L’étude a inclus plus de 170 000 participants, et les chercheurs ont suivi les participants sur une période moyenne de 7 ans. Les participants étaient éligibles pour l’étude s’ils ne souffraient pas de maladie cardiovasculaire (MCV) ou de cancer au départ. Les chercheurs ont obtenu une évaluation initiale de la consommation de café des participants, en notant s’ils buvaient du café sucré, sucré artificiellement ou non sucré. Ils ont ensuite examiné l’association de la consommation de café avec la mortalité toutes causes confondues et la mortalité par cancer et par maladie cardiovasculaire.

Les auteurs ont tenu compte des facteurs liés au mode de vie, à la clinique et à la sociodémographie dans leur analyse. Ils ont constaté que plus de la moitié des buveurs de café de l’étude buvaient du café non sucré. En général, ceux qui ajoutaient du sucre en mettaient moins de 1,5 cuillère à café.

L’étude a montré que la consommation modérée de café, avec ou sans sucre, était associée à une diminution du risque de mortalité. Cependant, les résultats concernant le risque de mortalité et les édulcorants artificiels étaient incohérents.

Une diminution de risque pour la santé de 30%

Cette étude obervationnelle a révélé que la consommation modérée de café, environ 1,5 à 3,5 tasses par jour, même avec du sucre ajouté, n’était probablement pas nocive pour la plupart des gens et semblait être associée à une réduction de 30 % du risque de mortalité. Ces résultats suggèrent que les personnes qui boivent du café peuvent continuer à le faire sans inquiétude, ce qui est une bonne nouvelle pour une grande partie de la population.

Limites de l’étude et poursuite des recherches

Alors que certains pourraient se précipiter pour se procurer leur prochaine tasse de café, l’étude présente plusieurs limites à prendre en compte. Tout d’abord, les auteurs de l’étude ont noté que leur recherche ne tenait pas compte des changements dans la consommation de café ou des changements possibles dans l’utilisation des édulcorants au fil du temps.

Deuxièmement, les participants ont déclaré eux-mêmes la quantité de café qu’ils buvaient et d’autres facteurs alimentaires, ce qui peut augmenter le risque d’erreurs.

Troisièmement, les chercheurs ont recueilli des données sur la consommation de café auprès de la UK Biobank, une vaste base de données médicales contenant des informations sur la santé des habitants du Royaume-Uni. Les auteurs ont décrit ces données comme « non représentatives de la population échantillonnée ». Compte tenu de la nature observationnelle de l’étude, les résultats ne peuvent pas prouver de manière concluante que le café réduit le risque de décès. Cette étude ne prend pas en compte les facteurs liés à un mode de vie sain qui peuvent confondre ou contribuer à la diminution du risque de mortalité.

Les chercheurs ont également noté que le groupe qui utilisait des édulcorants artificiels était le plus petit. Par conséquent, le risque de confusion était beaucoup plus élevé. Il était également plus difficile de noter toute association significative dans ce groupe. Enfin, la durée de suivi de l’étude était relativement courte, ce qui rendait difficile de noter des associations spécifiques avec certaines causes de décès.

Dans l’ensemble, les résultats indiquent que la plupart des gens peuvent prendre les résultats et leur café avec une cuillère de sucre.

Source

The Potential Health Benefit of Coffee: Does a Spoonful of Sugar Make It All Go Away?

 

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un proffesionel de santé.

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -