La bardane, une plante médicinale au-delà des apparences

bardane

La bardane, de son nom scientifique Articum, est une plante à grandes feuilles qui a une durée de vie de deux ans. Ses parties aériennes peuvent atteindre 2 m et ses racines peuvent s’enfouir sous terre jusqu’à 50 cm. Elle produit des fleurs violettes ou pourpres, regroupées en capitules, réunis en grappes grâce à des capitules. Originaire d’Europe et d’Asie, on peut la trouver jusqu’à 1 800 m d’altitude. Cependant celle-ci pousse notamment aux bords de chemins et dans les espaces laissés à l’abondant, mais aussi sur les terres fraichement cultivées. La phytothérapie l’apprécie particulièrement pour sa contenance en nitrate de potassium, d’inuline, de polyines et de l’arctigénie.

Dans quel cas peut-on l’indiquer ?

Celle-ci peut être utilisée en usage interne, mais aussi externe.

  • Pour l’usage interne, elle procure une action dépurative. Sa capacité à stimuler les fonctions du foie et des reins lui permet entre autres de préserver la santé de la peau. Rappelons que les troubles cutanés et les organes digestifs possèdent un lien. Quand les reins et les foies sont trop débordés, il va apparaître, par exemple, des acnés. Par ailleurs, toujours pour son usage interne, celle-ci est capable de diminuer les rhumatismes de l’arthrose. Cette plante possède en effet une action anti-inflammatoire.
  • Pour l’usage externe, la phytothérapie l’utilise pour contrer les affections de la peau (acné, eczéma, psoriasis, mycoses…). Son utilisation peut aussi être envisagée en cas de piqûres d’insectes. Aussi, la bardane peut être prescrite pour remédier contre la chute de cheveux.

Sous quelles formes peut-on l’utiliser en phytothérapie ?

En médecine orientale, on l’utilise particulièrement sous forme de tisane. Cependant, elle peut être aussi utilisée en cataplasme ; consommer sous forme de gélule ; bu sous forme de teinture mère ; appliquez sous forme d’extrait.

Utilisation et dosage de la bardane

  • On peut préparer avec ses feuilles et ses racines de la tisane. Afin que les résultats escomptés aboutissent, suivez le dosage suivant. Prenez-en 3 à 6 g par tasse, pour le mettre à ébullition dans un ½ l d’eau. Buvez-en à raison de trois fois en une journée. Ces préparations peuvent être utilisées en usage interne qu’en externe. Pour cette dernière, il vous suffit de vous laver avec.
  • Il existe des crèmes à base de son extrait. Celle-ci peut s’inscrire dans le soin des affections de la peau (acné, eczéma, mycose…).
  • Pour celle transformée en gélule, l’idéal serait de demander une prescription médicale.
  • Le cataplasme peut se prescrire si la personne développe de l’eczéma ou du psoriasis, par exemple. Appliquez les feuilles et les racines écrasées, chauffées, sur la zone concernée.
  • La teinture mère peut être prescrite pour soigner l’acné et les affections de la peau. Pour ce faire, prenez 1,6 à 2,4 g de teinture mère dans un verre d’eau. Buvez-en à raison de trois fois par jour afin d’aider les travail des reins et du foie.

Quelles sont les contre-indications à retenir avant de l’utiliser ?

Les personnes qui souffrent de calculs urinaires ne doivent pas l’utiliser. En effet, certains principes actifs de la plante peuvent aggraver la situation en obstruant les voies urinaires. Cela va alors accroître ainsi la sensation de douleurs.