Hypertension résistante: que faire quand la tension ne baisse pas

Cet article traite de l'hypertension résistante, de ses symptômes, de ses causes possibles, de son traitement.

Une personne souffrant d’hypertension artérielle dispose de plusieurs options de médicaments et de changement de mode de vie pour l’aider à réduire sa tension artérielle. Les médecins classent l’hypertension résistante comme une pression artérielle élevée qui ne répond pas à un traitement médical agressif.

La tension artérielle est la pression exercée par le sang sur les parois des artères. L’hypertension, ou pression artérielle élevée, se produit lorsque la pression exercée sur les parois des artères est supérieure à ce qu’elle devrait être. Au fil du temps, la pression supplémentaire peut endommager les parois des artères d’une personne, ce qui peut entraîner une accumulation de plaque. Cette accumulation de plaque peut finir par bloquer partiellement ou totalement la circulation du sang, ce qui peut entraîner une maladie cardiaque ou un accident vasculaire cérébral.

L’article suivant traite de l’hypertension résistante, de ses symptômes, de ses causes possibles, de son traitement.

Hypertension résistante: De quoi s’agit-il ?

On parle d’hypertension résistante lorsque la tension artérielle élevée d’une personne ne s’améliore pas lorsque sa tension artérielle reste supérieure à son objectif et qu’elle prend trois médicaments pour la tension artérielle à la dose maximale, comme:

– les inhibiteurs calciques à longue durée d’action
– inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine
– des bloqueurs de récepteurs d’angiotensine
– un diurétique
Un médecin peut diagnostiquer une hypertension résistante si une personne a besoin de quatre médicaments ou plus pour atteindre sa tension artérielle cible.

Les valeurs de pression artérielle suivantes indiquent une pression artérielle élevée ou haute :

Élevée : Une pression artérielle systolique de 120 à 129 millimètres de mercure (mm Hg) et une pression artérielle diastolique de 80 mm Hg.
Hypertension de stade 1 : une pression artérielle systolique de 130-139 mm Hg ou une pression artérielle diastolique de 80-89 mm Hg.
Hypertension de stade 2 : une pression artérielle systolique supérieure à 140 mm Hg ou une pression artérielle diastolique supérieure à 90 mm Hg.

Symptômes

Les symptômes ne sont pas toujours présents. Pour savoir si une personne souffre d’hypertension artérielle, elle doit contacter un professionnel de santé pour se faire examiner. Toutefois, si une personne fait une crise d’hypertension, elle peut souffrir de maux de tête, de douleurs thoraciques, de saignements de nez et d’essoufflement. Un médecin peut diagnostiquer une hypertension résistante après 6 mois de traitement avec trois médicaments pour la tension artérielle, lorsque la tension artérielle d’une personne est restée constamment élevée.

Causes de l’hypertension résistante

Dans la plupart des cas, la cause n’est pas claire. Certains cas d’hypertension résistante surviennent à la suite d’une hypertension secondaire, c’est-à-dire une hypertension qui se développe en raison d’une autre condition médicale. L’une des causes courantes est l’aldostéronisme primaire, qui est un groupe de troubles dans lesquels il y a une production excessive d’aldostérone.
L’aldostérone est une hormone qui affecte la capacité de l’organisme à réguler la pression artérielle. Elle envoie des signaux aux organes qui augmentent la quantité de sodium envoyée dans la circulation sanguine, comme les reins.

D’autres causes sous-jacentes communes peuvent inclure :

– des problèmes de sommeil, comme l’apnée obstructive du sommeil
– une accumulation de plaque dans les vaisseaux sanguins qui soutiennent les reins, ce qui peut entraîner une sténose de l’artère rénale
– une consommation excessive d’alcool
– la consommation de drogues récréatives
– une obésité
– des anomalies des hormones qui régulent la pression sanguine, comme l’hypothyroïdie et l’hyperthyroïdie.

Si une cause secondaire n’est pas présente, la cause est probablement due à différents facteurs.

Facteurs de risque

Environ 10% des personnes souffrant d’hypertension présentent une forme résistante. L’hypertension résistante partage les mêmes facteurs de risque que l’hypertension, à savoir:

– l’obésité
– le diabète
– un manque d’activité ou d’exercice
– le tabagisme

Traitement

Le traitement de l’hypertension résistante peut varier en fonction de la cause sous-jacente suspectée. Par exemple, si un médecin découvre qu’un autre problème médical est à l’origine de l’hypertension, il traitera ce problème en plus d’essayer d’abaisser la tension artérielle.

Parmi les options de traitement courantes, on trouve les modifications du mode de vie qu’une personne peut apporter, notamment :

– arrêter de fumer
– réduire la consommation d’alcool
– réduire la consommation de sodium
– adopter un régime alimentaire sain
– l’activité physique
– gérer le stress.
Le médecin examinera également les médicaments pris par la personne et suggérera éventuellement des combinaisons différentes.

Comment diagnostiquer une hypertension résistante

Pour diagnostiquer une hypertension résistante, un médecin doit:

– procédera à un examen physique
– procédera à une anamnèse complète
– mesurer la tension artérielle du patient
– vérifier la présence d’affections secondaires.

Il peut également vérifier si des lésions organiques ont pu se produire en raison de l’hypertension artérielle en utilisant les tests suivants :

– électrocardiogramme (ECG)
– radiographie du thorax
– échocardiogramme
– analyse d’urine
– examen oculaire par fundoscopie pour vérifier si des vaisseaux sanguins sont endommagés dans l’œil.

Complications et perspectives

L’hypertension artérielle peut entraîner un accident vasculaire cérébral, une insuffisance cardiaque et une crise cardiaque.

Une pression artérielle élevée continue peut endommager les parois des artères. Les parois artérielles endommagées sont plus susceptibles de développer une accumulation de plaque. Une fois que la plaque s’est accumulée, elle peut provoquer un blocage partiel ou total. Si l’obstruction se produit près du cerveau, elle peut provoquer un accident vasculaire cérébral. Si l’obstruction se situe près du cœur, elle peut provoquer une crise cardiaque.

Une publication scientifique de 2018 note que les personnes atteintes de RH ont un risque plus élevé de développer :

– un infarctus du myocarde, ou une crise cardiaque
– un accident vasculaire cérébral (AVC)
– une insuffisance cardiaque
– une maladie artérielle périphérique.

Si l’hypertension artérielle se poursuit sans traitement réussi, une personne a un risque accru de crise cardiaque, d’accident vasculaire cérébral et d’autres problèmes potentiels au fil du temps.
Une personne vivant avec une hypertension résistante doit travailler avec un médecin pour gérer son hypertension. Une prise en charge réussie de l’affection peut aider une personne à réduire le risque de développer d’autres problèmes de santé.

L’hypertension pseudo-résistante

L’hypertension pseudo-résistante est une pression artérielle élevée qui semble résister au traitement. Cependant, l’hypertension pseudo-résistante se produit lorsque soit :

– un médecin ou une personne a des lectures inexactes de la pression artérielle qui est élevée
– l’utilisation d’un mauvais médicament, une posologie inefficace ou un manque d’adhésion au traitement.
– Des mesures plus précises de la pression artérielle, des ajustements de la médication ou une meilleure adhésion au traitement de la part de la personne peuvent contribuer à améliorer la situation.

Quand contacter un médecin

Une personne doit informer un médecin si les mesures de sa tension artérielle à domicile restent élevées malgré la prise des médicaments prescrits et les changements de mode de vie. Des niveaux élevés continus pourraient indiquer que la source est une condition sous-jacente. On devrait envisager de se procurer un tensiomètre à domicile. Cet appareil peut lui permettre de surveiller sa propre tension artérielle. Enfin, une personne doit contacter un médecin en cas de nouveaux symptômes ou d’aggravation des symptômes. Elle doit demander une aide médicale d’urgence si elle présente les symptômes d’une crise cardiaque ou d’un accident vasculaire cérébral.

On parle d’hypertension résistante lorsque la tension artérielle reste élevée malgré la prise de trois médicaments pour la tension artérielle de Source sûre à leur dose maximale, ou lorsqu’une personne doit en prendre quatre ou plus pour atteindre son objectif de tension artérielle. Dans un petit nombre de cas, l’hypertension est due à une affection sous-jacente. La majorité des cas n’ont pas de cause connue. Après avoir reçu un diagnostic, une personne peut travailler avec un médecin pour ajuster ses médicaments et discuter d’autres changements de style de vie qui pourraient l’aider.

 

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un proffesionel de santé.

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -