Jeûne protéiné : perte de poids et prise de muscles

Le jeûne est une méthode de perte de poids efficace qui a été validée par la science. Toutefois cette perte de poids est souvent accompagnée d’un catabolisme musculaire (fonte des muscles) qui n’est souvent pas désiré, les sportifs du type powerlifters, culturistes ou fitness models ne sont pas très fans du jeûne car ce régime ne répond pas à la demande anabolique de leurs disciplines respectives. Mais il y a une variante qui s’appelle le “jeûne protéiné”, offrant les bénéfices d’un jeûne tout en prévenant le catabolisme musculaire, ce régime fut développé par le professeur de l’université d’Harvard Geroge Blackburn au courant des années 70.

Le principe est de limiter drastiquement l’apport calorique journalier, où la personne se limite à environs 600-800 calories au maximum, les apports protéiniques sont majoritairement obtenus grâce des sources de protéines  animales et végétales. Par ailleurs,  les légumes faibles en calories représentent l’autre majeure partie du régime.

Pour survivre au manque calorique, l’organisme s’appuie sur la formation intensive de corps cétoniques, ce qui procurent de l’énergie, c’est le résultat de la transformation des graisses corporelles suite au manque accru de ressources énergétiques. Ce manque commence dès le premier jour du régime et voit une phase d’adaptation à la restriction calorique de 2 à 3 jours, en effet, l’organisme tire généralement son énergie des calories alimentaires, leur restriction fait que le foie se mette à utiliser les cellules corporelles graisseuses comme principales ressources énergétiques.

Les bienfaits sont :

  • Perte de poids rapide
  • Préservation voire augmentation de la masse musculaire grasse à l’apport protéinique
  • Sensation de satiété

Attention, si vous équilibrez mal vos apports nutritionnels, il y a des risques de paresse intestinale ou de  quelques effets indésirables comme de petites céphalées, et bien sûr, inévitablement, le sentiment de perte de liberté alimentaire (fini les restos, et les sandwichs …).