Jeûne liquide avant une opération: comment bien le suivre

Un jeûne liquide se compose de liquide tels que l’eau, le bouillon, les tisanes, etc.. qui sont facilement digérés et ne laissent aucun résidu non digéré dans le tractus intestinal. Votre médecin peut vous prescrire un jeûne liquide avant certaines procédures médicales ou si vous avez certains problèmes digestifs. Comme un jeûne liquide ne peut pas vous fournir suffisamment de calories et de nutriments, il ne doit pas être poursuivi plus de quelques jours. Les jeûnes liquides peuvent utiliser des légumes colorés mixés tant que vous êtes capable de voir à travers eux. Les aliments peuvent être considérés comme liquides s’ils fondent partiellement ou complètement en liquide à température ambiante. Vous ne pouvez pas manger d’aliments solides si vous suivez un jeûne liquide.

Objectif du jeûne liquide

Un jeûne liquide est souvent utilisé avant des tests, des procédures ou des opérations qui ne nécessitent pas de nourriture dans l’estomac ou les intestins. Comme avant une coloscopie. Il peut également être recommandé comme régime à court terme si vous avez certains problèmes digestifs, tels que nausées, vomissements ou diarrhées, ou après certains types de chirurgie.

Détails du jeûne liquide

Un jeûne liquide aide à maintenir une hydratation adéquate, fournit certains électrolytes importants, tels que le sodium et le potassium, et donne un peu d’énergie à un moment où un régime complet n’est pas possible ou recommandé. Les aliments suivants sont généralement autorisés dans le cadre d’un jeûne liquide:
l’eau (plate, gazeuse ou aromatisée)
Les jus de fruits sans pulpe, comme le jus de pomme ou de raisin blanc
Boissons aromatisées aux fruits
Boissons gazeuses: Perrier, Badois
Thé ou café sans lait ni crème
Jus de tomate ou de légumes filtré
Boissons pour sportifs
Bouillon clair et sans matière grasse
Miel
Gouttes de citron ou des rondelles de menthe poivrée

En fonction de votre état de santé, votre médecin ou votre diététicien peut modifier la liste ci-dessus. Pour certains tests, comme les examens du côlon, votre médecin peut vous demander d’éviter les liquides de couleur rouge. Tout aliment ne figurant pas sur la liste ci-dessus doit être évité.

Un menu typique d’un jeûne liquide peut ressembler à ceci:

Petit-déjeuner

1 verre de jus de fruits sans pulpe
1 tasse de café ou de thé, sans produits laitiers
Sucre ou miel, si désiré

Déjeuner

1 verre de jus de fruits sans pulpe
1 verre d’eau
1 tasse de bouillon
1 boisson glacée sans pulpe
1 tasse de café ou de thé, sans produits laitiers, ou une boisson non alcoolisée
Sucre ou miel si désiré

Dîner

1 tasse de jus ou d’eau sans pulpe
1 tasse de bouillon
1 tasse de café ou de thé, sans produits laitiers
Sucre ou miel, si désiré

Résultats Bien que jeûne liquide ne soit pas très excitant, il remplit son objectif. Il est conçu pour garder votre estomac et vos intestins propres et pour limiter les tensions sur votre système digestif tout en gardant votre corps hydraté.

Risques du jeûne liquide

Comme un jeûne liquide ne peut pas vous fournir suffisamment de calories et de nutriments, il ne doit pas être utilisé pendant plus de quelques jours. N’utilisez le jeûne liquide que selon les instructions de votre médecin. Lorsque votre médecin vous prescrit un jeûne liquide avant un examen médical, veillez à suivre exactement les instructions du régime. Si vous ne suivez pas exactement le régime alimentaire, vous risquez d’avoir un test inexact et de devoir reporter la procédure à une autre date. En cas de diabéte, consultez votre médecin ou votre diététicien.

Un jeûne liquide doit être composé de liquides clairs qui fournissent environ 200 grammes de glucides répartis de manière égale tout au long de la journée pour aider à gérer la glycémie (taux de sucre dans le sang). Le taux de glycémie doit être surveillé et la transition vers des aliments solides doit se faire le plus rapidement possible