Insuffisance cardiaque : Le jus de betterave améliore l’endurance et régule la tension

Boire un jus de betterave par jour améliorait de façon significative l’endurance physique et la pression sanguine chez des personnes âgées souffrant d’une maladie cardiaque fréquente : l’insuffisance cardiaque à fraction d’éjection préservée. Il s’agit d’une forme d’insuffisance cardiaque (IC) représentant environ la moitié des cas de cette pathologie.

L’insuffisance cardiaque à fraction d’éjection préservée provoque souvent des symptômes spécifiques comme un essoufflement exagéré et de la fatigue importante lors d’un exercice physique, parfois même léger. Ces symptômes sont provoqués en partie par une origine non cardiaque qui réduit l’apport d’oxygène au niveau des muscles de l’organisme. L’ICFEP est une maladie récemment reconnue touchant surtout les femmes âgées qui reflète comment le ventricule gauche pompe le sang à chaque battement cardiaque.

Effets du nitrate

De nouvelles preuves suggèrent que les compléments alimentaires à base de nitrate qu’on retrouve notamment dans le jus de betterave présentent des effets positifs sur la pression sanguine, la santé vasculaire, l’exercice physique et le métabolisme de l’oxygène. On sait que le nitrate est transformé dans l’organisme en oxyde nitrique (NO), une molécule avec un important effet hypotenseur.

Etude en détail

Des chercheurs du Wake Forest Baptist à Winston-Salem en Caroline du Nord (Etats-Unis) ont fait appel à 19 participants âgés de 69 ans ou plus souffrant d’ICFEP dans une étude en double-aveugle randomisée (hasard).

Les participants recevaient du jus de betterave ou un placebo en une seule ou plusieurs doses pendant quelques jours. Tout d’abord, certains paramètres comme la tension et l’endurance étaient mesurés juste après que les participants aient reçu une seule dose de jus de betterave ou de placebo.

Puis les chercheurs ont donné un jus de betterave aux 19 participants sur une moyenne de 7 jours et ont à nouveau mesuré la tension et l’endurance. Le volume du jus de betterave utilisé était d’environ 60 ml et contenait environ 6 mmol de nitrate inorganique.

Amélioration de 24%

L’équipe de Caroline du Nord a découvert que la prise quotidienne de jus de betterave améliorait l’endurance aérobic de 24% après 1 semaine, en comparaison à la dose unique qui n’a mené à aucune amélioration.

Un autre résultat de ce travail de recherche a montré que la consommation du jus de betterave réduisait la tension systolique au repos de 5 à 10 mmHg autant chez ceux qui ont consommé 1 seule ou plusieurs doses de ce jus. Aucun effet secondaire particulier n’a été observé.

Qualité de vie

Ces premiers résultats suggèrent qu’une prise quotidienne de jus de betterave pendant 1 semaine pourrait être une alternative thérapeutique potentielle pour améliorer l’endurance aérobic chez des patients souffrant d’ICFEP, ce qui devrait permettre d’améliorer les activités quotidiennes et la qualité de vie

Cette étude a été publiée dans la version online du Journal of the American College of Cardiology-Heart Failure.

Augmentation de l’endurance et baisse de la tension chez les athlètes

Dans le passé, plusieurs études ont été publiées sur le jus de betterave montrant son intérêt pour abaisser la tension et augmenter l’endurance.

Une étude britannique de l’Université d’Exeter avait notamment conclu que la consommation de jus de betterave augmentait le temps ou la durée d’activité d’un athlète de 16%, autrement dit l’athlète mettait plus de temps avant de ressentir la fatigue.

Fin 2014, une autre étude réalisée en Grande-Bretagne par la Queen Mary University of London avait montré que la consommation quotidienne de 250 ml de jus de betterave pendant 4 semaines permettait de réduire de 8 mmHg la tension systolique et de 4 mmHg la tension diastolique.

Pour en savoir plus cliquer sur afficher l’article original ci dessous.