Inflammation et douleur articulaire : 3 régimes alimentaires les plus recommandés selon une étude

Souffrez-vous d’une inflammation des articulations ? Si oui, il y a de l’espoir. Nous n’avons peut-être pas encore trouvé de remède à cette affection débilitante, mais il existe des traitements et des régimes qui permettent de réduire les symptômes, voire de les améliorer avec le temps.

Dans cet article, nous allons parler spécifiquement de trois régimes spéciaux qui ont réussi à réduire l’inflammation articulaire et de la façon dont ils peuvent être utilisés en tandem avec les traitements prescrits pour un bien-vivre absolu. Poursuivez votre lecture pour découvrir ce que ces solutions diététiques peuvent signifier pour le soulagement à long terme de vos articulations douloureuses et l’amélioration de vos mouvements.

Selon l’US News & World Report, trois régimes alimentaires peuvent transformer votre vie.

Chaque année, US News & World Report dresse une liste des meilleurs régimes alimentaires pour la santé, selon 24 médecins, diététiciens et nutritionnistes soigneusement sélectionnés. La liste de cette année inclut le régime méditerranéen, le régime DASH et le régime flexitarien comme les trois meilleurs choix pour réduire l’inflammation et favoriser la santé de vos os et articulations.

Le régime méditerranéen est classé premier de la liste.

Le régime méditerranéen est basé sur les aliments traditionnels de pays comme la Grèce et l’Italie qui bordent la mer Méditerranée. Ce régime met l’accent sur les fruits et légumes, les céréales complètes, les légumineuses, les noix, le poisson et l’huile d’olive extra-vierge comme principales sources de graisses. Il limite également la consommation de viande rouge. Des études ont montré que suivre un régime méditerranéen permet de réduire l’inflammation des os et des articulations tout en favorisant une meilleure santé globale. En outre, il a été associé à une réduction du risque de développer certaines maladies chroniques comme le diabète et les maladies cardiaques.

Le régime DASH vient en deuxième position.

Le régime DASH a été créé par des chercheurs des National Institutes of Health (NIH) pour aider à combattre l’hypertension artérielle sans avoir recours à des médicaments. Ce régime limite l’apport en sodium tout en mettant l’accent sur les fruits, les légumes, les produits laitiers à faible teneur en matières grasses et les céréales complètes.

Il autorise également la consommation de viandes maigres comme la volaille ou le poisson une ou deux fois par semaine. Ce type d’alimentation peut contribuer à réduire l’inflammation des tissus osseux et articulaires en raison de sa haute densité nutritionnelle qui fournit des vitamines et des minéraux essentiels au bon fonctionnement de l’organisme. En outre, des recherches suggèrent que le fait de suivre le régime DASH peut réduire les niveaux de protéines C-réactives dans le sang, qui sont des marqueurs connus de l’inflammation dans l’organisme.

Le régime flexitarien obtient la troisième position.

Enfin, le régime flexitarien est conçu pour les personnes qui consomment certains produits d’origine animale, mais qui souhaitent manger principalement des repas végétariens avec de la viande de temps en temps. Ce type de régime présente de nombreux avantages, notamment ses propriétés anti-inflammatoires, car il se concentre davantage sur les aliments d’origine végétale, riches en antioxydants comme les flavonoïdes, qui aident à neutraliser les radicaux libres, responsables des dommages des cellules et déclencheurs des inflammations.

De plus, manger plus de légumes augmente l’apport en fibres qui facilitent la digestion tout en diminuant les niveaux de composés inflammatoires comme les cytokines dans votre corps, ce qui réduit la douleur liée aux problèmes osseux comme l’arthrite ou d’autres problèmes articulaires.

Outre le régime alimentaire, d’autres pratiques utiles doivent faire partie de votre routine quotidienne.

L’activité physique :

L’exercice est essentiel pour réduire l’inflammation, et il peut aider les personnes souffrant de douleurs articulaires de multiples façons. Les activités à faible impact comme la marche et la natation sont particulièrement efficaces ; elles permettent non seulement d’améliorer la mobilité, mais aussi de réduire la raideur articulaire, d’améliorer l’amplitude des mouvements et de maintenir la souplesse.

De plus, des étirements réguliers sont une excellente pratique si vous voulez réduire le niveau d’inflammation existant et prévenir de futurs épisodes d’inflammation. S’assurer de consacrer au moins 5 minutes par jour aux étirements peut faire toute la différence pour votre santé physique. L’exercice peut sembler un peu intimidant lorsque vous souffrez d’une inflammation ou d’une quelconque douleur articulaire, mais en fin de compte, il vous fera beaucoup plus de bien que de mal !

La massothérapie :

L’intégration d’une thérapie de massage régulière dans votre routine de soins peut avoir une multitude d’avantages. En plus de procurer une sensation de détente incomparable, le massage contribue à augmenter la circulation, à soulager l’inflammation et à réduire l’enflure des articulations. Comme une circulation accrue signifie que davantage de nutriments et d’oxygène atteignent le site de la blessure, cela favorise le processus de guérison.

En assurant le relâchement de la tension des muscles enflammés entourant l’articulation touchée, le massage aide à restaurer la mobilité et à réduire la douleur. En somme, investir dans la massothérapie est un moyen holistique de favoriser la santé et le bien-être.

Le sommeil réparateur :

Il est très important d’avoir un sommeil réparateur chaque nuit afin de donner à l’organisme une chance de récupérer et de rétablir son équilibre naturel pour un fonctionnement optimal. Sans un sommeil adéquat, la fatigue peut rapidement s’installer et rendre difficile la gestion des symptômes des maladies inflammatoires telles que l’arthrite et la fibromyalgie.

Un sommeil réparateur aide à réguler les hormones responsables du contrôle de l’horloge interne du corps et de la régulation du métabolisme ; il aide également à revitaliser les cellules qui ont combattu l’inflammation chronique. Pour que les personnes atteintes d’une maladie inflammatoire puissent prendre de l’avance sur leur maladie, l’objectif d’un sommeil réparateur d’au moins 8 heures par nuit fait partie intégrante du maintien de la santé.

Les compléments alimentaires :

L’intégration de suppléments dans votre routine quotidienne peut aussi contribuer à réduire l’inflammation des articulations. Les acides gras oméga-3 (présents dans l’huile de poisson), la glucosamine (un composé naturel), le sulfate de chondroïtine (présent dans le cartilage animal). Tous peuvent être bénéfiques pour aider à combattre l’inflammation causée par l’arthrite ou d’autres troubles articulaires.

D’autres plantes anti-inflammatoires peuvent aussi contribuer à réduire la douleur et le gonflement associés à certains types d’affections inflammatoires comme la polyarthrite rhumatoïde. On peut citer quelques-unes comme :

  • L’extrait de racine de gingembre.
  • La poudre de curcuma.
  • L’extrait de thé vert.
  • La bromélaïne (dérivée des tiges d’ananas).
  • L’extrait de Boswellia serrata (encens des Indes).
* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un profesionel de santé. [sibwp_form id=5]