Infection aiguë par l’hépatite C: est-ce grave ?

crise de foie

Une infection aiguë de l’hépatite C ne conduit pas toujours à une infection chronique de l’hépatite C. Mais comme plus de la moitié des personnes atteintes d’une infection aiguë développent ensuite une infection chronique, l’hépatite C aiguë est grave.

L’hépatite C aiguë peut être traitée, ce qui réduit considérablement le risque d’infection chronique. Cependant, l’hépatite C aiguë ne provoque généralement aucun symptôme, de sorte que le diagnostic et le traitement sont rarement posés.

L’hépatite C aiguë se développe deux semaines à six mois après l’entrée du virus de l’hépatite C dans le sang. Parmi le petit nombre de personnes qui tombent malades pendant l’infection aiguë, les signes et les symptômes comprennent:

jaunissement de la peau (jaunisse)

Urine foncée

Nausées

Douleur dans la partie supérieure droite de l’abdomen

Ces signes et symptômes durent de deux à douze semaines.

Qui est à risque de contracter le virus de l’hépatite C?

La plupart des infections aiguës par l’hépatite C se produisent aujourd’hui chez les personnes qui partagent des aiguilles pour s’injecter des drogues ou qui ont des rapports sexuels non protégés. Les professionnels de la santé qui se piquent avec des aiguilles sont également à risque.

Diagnostiquer vite pour le bon traitement

Si vous pensez avoir été récemment exposé au virus de l’hépatite C, il est important de vous faire tester immédiatement. Des tests sanguins pour détecter les protéines du virus de l’hépatite C, suivis d’un test ultérieur pour détecter les anticorps du virus, permettent généralement de distinguer une infection aiguë d’une infection chronique. Le fait de savoir que vous êtes atteint d’une infection aiguë par le virus de l’hépatite C peut faire la différence dans le choix du traitement.